• Cantine California

    24 juil 2014 • 75003Aucun commentaire
    Cantine California

    Pas le food truck Cantine California que l’on croise place du Marché Saint-Honoré, non, il s’agit ici de leur restaurant en dur qui a ouvert il y a quelques semaines au 46 rue de Turbigo (Paris IIIe). Toutes les portes vitrées sont ouvertes ce jour-là, il faut dire qu’il fait très chaud. Mais l’air circule dans la salle, vaste et pas occupée dans tous les coins, ça fait du bien, on respire. Une grande table à partager, quelques petites et moyennes tables et le comptoir où s’assoir pour déjeuner (par contre, je ne sais pas où l’on met ses jambes, les tabourets sont serrés et le comptoir est plein, on ne peut donc y glisser ses jambes), voici ce qui occupe l’espace. Ah si, il y a aussi du...

  • Jack’s

    22 juil 2014 • 75002, PâtisserieAucun commentaire
    Jack’s

    J’ai une relation particulière avec le pop corn. Quand je suis arrivée à Paris pour terminer mes études, je travaillais dans un cinéma où le pop corn ne me lâchait pas d’une semelle. Entre la vue des comptoirs de vente et des énormes sacs que l’on vidait dans les bacs, l’odeur des boîtes à demi entamées que je ramassais en salle à l’issue des films et le picorage histoire de faire passer le temps entre deux films, le pop corn suscitait sans arrêt mes sens. Jusqu’à l’écœurement pour tout vous dire (l’affaire a tout de même duré plus de 3 ans et j’ai encore du mal à sentir son odeur quand je vais au cinéma aujourd’hui). Bref, je croyais en avoir terminé du pop corn...

  • Henri Le Roux

    Henri Le Roux

    Il fut un temps où les caramels au beurre salé du breton Henri Le Roux (CBS a-t-il déposé) n’étaient disponibles que chez Denise Acabo à L’Etoile d’Or Paris IXe (l’établissement est fermé depuis l’explosion due à une fuite de gaz survenue en début d’année). Et puis la marque Henri Le Roux a ouvert une première boutique à Paris (VIe) et une deuxième (IXe). Les caramels sont là (incomparables ou si, avec ceux de Jacques Genin) et puis les chocolats aussi. Depuis Quiberon où il avait créé son entreprise, Henri Le Roux avait aussi mis en place une gamme de bonbons de chocolat dont certains aux accents bretons très délicats. Il y a quelques années, le caramélier-chocolatier vend sa...

  • Au P’tit Zinc

    15 juil 2014 • 75014Aucun commentaire
    Au P’tit Zinc

    A l’angle de la rue des Plantes et de la rue du Maine, cette adresse a été reprise il y a un an par un jeune patron dynamique, Eric Mauboussin, secondé par son chef de cuisine Momo. Au Pt’tit Zinc, c’est une terrasse qui donne sur les squares arborés devant la mairie du XIVe et qui fait le plein à l’heure de l’apéro. Beaucoup de clients n’hésitent d’ailleurs pas à prolonger le moment jusqu’au dîner, avec un plat simple et toujours bien troussé de l’ardoise (tripes, poulet, andouillette, tartare et frites ou purée). A l’intérieur, on choisit parmi les quelques tables où s’installer. Derrière le comptoir où prendre son café le matin, il y a le jeune...

  • Pharamond, 2e

    9 juil 2014 • 750014 commentaires
    Pharamond, 2e

    C’était il y a 5 ans, je découvrais ce bijou de restaurant en plein cœur du quartier des Halles (ici). Pharamond, un restaurant qui n’a pas loin de 150 ans et un décor refondu en 1898 en vue de l’Exposition Universelle et qui vous recouvre d’éléments sublimes (miroirs peints, boiseries, pâtes de verre) avec gaieté et élégance, sans jamais s’imposer. C’est tout le talent de Pharamond, baigner d’histoire sans impressionner, rester à sa place de décor et n’être là que pour faire plaisir aux clients. Au déjeuner, les formules nourrissent. J’avoue y être de plus en plus sensible… C’est un comble tout de même de ne pas être nourri au restaurant. Être épaté par...

  • Pizza di Loretta

    7 juil 2014 • 750092 commentaires
    Pizza di Loretta

    Je vous avais fait le récit ici de la première adresse située rue Rodier. Le deuxième Pizza di Loretta a un an je crois, situé rue Lafayette. Pas loin de là où je déjeunais quelques jours avant, à la deuxième adresse de Bioburger où décidément les frites sont vraiment bonnes, avec ce petit goût sucré qu’avaient celles que faisait ma mère. A peine suis-je entrée qu’on me demande quelles sont les parts que je souhaite (il s’agit ici de pizza à la part, comme à Rome où cela trouve son origine et où le plus souvent, la part est roulée sur elle-même et mangée comme un sandwich dans la rue), qu’il y a la formule avec boisson comprise, que c’est trois parts à choisir parmi toutes ou que ça...

facebook twitter instagram rss CONTACT