Auberge Flora, version tapas

15 Juin 2012 • 750117 commentaires

Pas encore d’enseigne, mais une salle pimpante prompte à accueillir les passants, les amis, les dormeurs (le lieu fait également hôtel) dans ce coin du XIe à deux pas de Bastille. Flora Mikula était auparavant dans le VIIIe, dans un restaurant très boudoir, très Chantal Thomass, avec une cuisine qui pouvait aussi fricoter avec les abats, la charcutaille. Dans cette auberge qu’elle vient d’ouvrir, le décor est blanc, gris, turquoise, tout simple et épuré avec ses tables hautes autour du bar pour consommer quelques vins au verre et des tapas et le bar justement, assez présent, accueillant, on a envie de s’y accouder. C’est d’ailleurs le message que fait passer le site de l’Auberge Flora, un lieu où venir à tout moment pour un café du matin, un déjeuner, un café d’après-midi, un grignotage, un dîner… Hier soir, on a opté pour les tapas, on était donc invité à s’assoir en hauteur et près de la baie vitrée ouverte sur le boulevard Richard Lenoir. Disons qu’une fois que les camions poubelle avaient terminé, que 21h était passé et quelques verres aussi, la rue ne comptait plus du tout. Pour le menu à 45 €, c’est la salle un peu à l’écart du bar, mais finalement assez simple. Moi je me sentais attirée par les tapas, les verres de vins, plutôt qu’un menu (à 45 €, ça pesait aussi).


512-Auberge-FloraAvec une bonne baguette et un petit pot de beurre parfumé au citron… Dans le désordre, la planche de charcuteries dont une caillette très convaincante (mélange de chair à saucisse, d’herbes, d’oignons, le tout dentelé de crépine), une rillette de lapin terrible (câpres, citron confit, huile d’olive, j’en aurais dégusté toute la soirée), un saucisson aux olives, des câpres, des olives qui seront finalement le joli fil conducteur de ce moment.

512-Auberge-Flora2

Terrine de sardines bien fraîche et parfumée. Gelée, petits légumes, salades diverses.

512-Auberge-Flora3

Chèvre, pesto et croquant aux olives, aux amandes…

512-Auberge-Flora4

Salade niçoise délicieuse, tomates, oeufs, durs, anchois, thon confit, grosses olives exquises (qu’on a retrouvé tout au long des tapas), haricots verts, pimentos, sommités de chou-fleur, pas mal d’huile d’olive, elle était vraiment bonne.

Les prix des tapas vont de 4 € à 18 €, j’étais juste un peu frustrée de la demi caillette sur la planche à 14 €, j’aurais dû prendre une caillette (entière, à 6 €). Bref, un détail. Mais la carte est alléchante, vins au verre à 4 €, on est bien, la soirée passe sans qu’on s’en rende compte, le service est bienveillant, gentil. 28 € par personne à la fin. Et j’ai adoré le petit pot d’amandes caramélisées servi avec le café… Si vous êtes dans le coin et que vous cherchez à discuter entre amis autour de tapas provençaux et sincères, c’est pour vous !

Auberge Flora, 44 boulevard Richard Lenoir, 75011 Paris, 01 47 00 52 77, métro Bréguet-Sabin, Chemin-Vert

7 réponses à Auberge Flora, version tapas

  1. Magali dit :

    Bonjour, je suis votre blog depuis plusieurs mois et il me ravit chaque jour un peu plus… Je suis cependant perplexe sur la salade niçoise avec des haricots verts et des sommités de chou-fleur… Magali

  2. adrian dit :

    Terrine de sardine on dirait Alien…

  3. – Magali, vos mots sur mon blog me font bien plaisir, merci. J’avoue, je suis une femme de l’ouest et peu experte des spécialités du sud comme la salade niçoise, qui plus est, je n’aime pas les anchois, ce qui fait que j’en ai peu consommé dans ma vie. Bref, je peux comprendre votre perplexité si c’est une hérésie totale de mettre ces ingrédients dedans. Maintenant, moi je les ai trouvés bien amenés et le tout me plaisait (exceptés les anchois que j’ai mis de côté).
    – Adrian, morte de rire ! En revoyant la photo après lecture de ton commentaire, je vois exactement ce que tu veux dire et ça me dégoûte !

  4. Laure dit :

    C’est à côté de mon chez moi parisien 🙂 je vais tester dès demain tu m’as mise en appétit avec ce beau billet !

  5. Laure, tu nous tiens au courant !

  6. Marine dit :

    Ça fait envie ! En plus l’auberge Flora a l’air de devenir the place to eat ! Merci pour l’adresse que j’irai tester très prochainement.

  7. The place to eat, je ne sais pas, mais il est vrai que j’y ai passé un vrai bon moment et à lire mes confrères ces derniers jours, je ne suis pas toute seule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT