Autour d’un verre, deuxième fois

24 Avr 2014 • 750092 commentaires

Autour d’un verre, 21 rue de Trévise dans le IXe, je vous en avais déjà parlé ici. Ce bistrot de quartier a tout de l’esprit familial, convivial et cool américain. Oui, son chef et tenancier Kevin est californien et connaît les vins naturels et français comme sa poche. A chaque fois, ce sont de petites pépites que l’on découvre, avec des couleurs et des goûts insoupçonnés. Le décor est simple, une grande salle carrée avec des restes d’enseignes, des meubles un peu vieillissants, des bouteilles à emporter et sa vaisselle dépareillée. Quand on arrive à 20h15, la petite fille de Kevin de 9 mois est en train de dîner dans sa chaise haute avant de s’éclipser tandis que nous entamons l’apéro. Ambiance familiale donc et cuisinière aussi, puisque juste derrière le comptoir (qui fait office de bar pour les habitués), il y a la cuisine. La cuisine est donc dans la salle et ses fumets aussi (j’en prends conscience tout de suite en sortant). Ardoise à 25 € pour l’entrée et le plat, à choisir entre les classiques de Kevin, un ceviche, les skägen et des plats de maison, un rôti purée, un poulet aux poivrons, un poisson au four…

burrata autour d'un verre

La burrata simplement servie avec un bon filet d’huile d’olive, de la fleur de sel, un tour de moulin à poivre et des pousses d’épinards. Dès que je coupe dedans, vous savez ce qui se passe, ça coule et le contraste entre la coque de pâte assez résistante et filant un peu est terrible avec la crème liquide dedans.

rôti de veau purée

Pas le plus photogénique qui soit j’en conviens. Le rôti de veau au citron vert servi encore un poil rosé et avec des notes acidulées de citron qui boostent, une purée bien beurrée et une sauce tout autour entre jus, citron et crème. La baguette est bonne et sauce du début (la crème de la burrata) à la fin (la sauce du rôti).

25 € l’unique formule à l’ardoise, avec 3 € de supplément dans ce cas pour la burrata. Les verres de vin étaient ce soir là tarifés à 5 €.

Autour d’un verre, 21 rue de trévise, 75009 Paris, 01 48 24 43 74, métro Grands Boulevards, Cadet

Allard »

2 réponses à Autour d’un verre, deuxième fois

  1. Passé devant plusieurs fois… l’envie est forte de s’y arrêter.
    Ont-ils une ligne de conduite spécifique concernant les vins (natures par exemple) car j’ai compris que c’était aussi une cave ?

    • Adrien, je réponds très tard, pardon. Je ne sais pas ce que vous entendez par ligne spécifique, mais il me semble qu’ils ne proposent que des vins naturels. Et oui, on peut repartir avec des bouteilles ou passer une tête aux horaires d’ouverture pour en acheter. Il faut d’ailleurs que j’y retourne pour faire quelques achats, je vous dirai alors comment sont pratiqués les prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT