Boulangerie du Métro

25 Mai 2016 • 75020, Pâtisserie2 commentaires

C’est une boulangerie de quartier, avec un nom commun pas forcément facile à distinguer (d’ailleurs, il n’est pas affiché sur la devanture). On pourrait croire à une boulangerie fantôme sauf qu’elle m’a été recommandée par Johanna (Jojo & Co) qui avait remporté, puis elle-même été jury du Prix Le Goût d’Entreprendre organisé par la Ville de Paris. Lauréat du Prix en 2015, Frédéric Longour a repris cette boulangerie du XXe, pile à la sortie « rue Belgrand » du métro Porte de Bagnolet, vous ne pouvez pas la rater. Quand j’y suis allée, le boulanger avait à la fois un pied dans le labo et un dans la boutique. J’en ai profité pour lui demander quels sont les produits que les gens aiment chez lui. Le crumble, le flan, la tarte au citron me répond-il. La gamme n’est pas large, mais l’on sent que tout est fait avec soin et conviction. Les prix sont petits, les gâteaux sont protégés par de simples papiers, tout pèse dans le sac, il y a de la matière, de la générosité.

Beignet à la pomme, Boulangerie du Métro, Paris 20

Un beignet, ça faisait une éternité que je n’en avais pas mangé. Dès que je l’ai goûté, j’ai tout de suite su ce qui faisait du bien dans un beignet. Ce parfum de friture qui transporte dans un autre temps, celui de l’enfance, des fêtes foraines ou de l’été à la plage. Il est tout chaud, très moelleux et en même temps un peu élastique. Les pommes sont présentes en morceaux (le boulanger en était fier, « pas de compote ici ») et le beignet est poudré d’un peu de sucre. On a les doigts qui luisent, c’est réconfortant, nourrissant et bon.

Truffé chocolat, Boulangerie du Métro, Paris 20

Le truffé au chocolat, un gâteau bien dense, avec une pâte sucrée, une pâte légèrement chocolatée et comme une couche de truffe dessus et de la poudre de cacao. La meringue pour décorer a son cœur encore légèrement tendre (c’est comme ça que je les aime les meringues).

crumble fruits rouges, Boulangerie du Métro, Paris 20

Le crumble aux fruits rouges, un beau pavé là encore. Une pâte sucrée, des fruits bien acidulés, goûteux et qui ont pris des accents de confiture en remontant et en caramélisant sur les côtés et cet appareil à crumble croustillant, bien beurré et sucré sur le dessus.

J’aime ces maisons d’artisan, sans discours particulier, avec des produits bons, qui nourrissent et se paient avec ce que l’on a dans la poche ou le porte-monnaie. Je me dis qu’en habitant ou en travaillant dans le quartier, on peut se réjouir à l’heure du déjeuner, du goûter ou du dîner d’aller acheter un petit pain garni (il y en a beaucoup, avec du fromage et des noix, du chorizo ou autre, moi j’adore ça), une belle viennoiserie (les pains au chocolat avaient un très, très beau feuilletage), de bons gâteaux. Les prix ? 2,30 € la part de flan (ce n’est pas mon préféré), 3 € la part de crumble ou de truffé au chocolat, 2 € le beignet, 1,10 € le pain au chocolat…

La Boulangerie du Métro, 50 rue Belgrand, 75020 Paris, 01 40 30 36 44, métro Porte de Bagnolet

Nanan »

2 réponses à Boulangerie du Métro

  1. Adele dit :

    Dans le même genre boulangerie de quartier sans nom, je conseille celle du 31 rue d’Assas. Superbes petits pains garnis tout chauds à 60 centimes, farandole de tartes aux fruits à 2,90 la généreuse part, sandwichs aux garnitures créatives, et depuis peu une petite gamme sans gluten à prix tout aussi accessibles. Les voisins et travailleurs du coin ne s’y trompent pas, à voir la queue qur les coups de 12h. Attention en revanche, c’est fermé le week-end !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT