Brooklyn, New York

20 Août 2012 • Etats-Unis, New York7 commentaires

Lors de mon périple sur la côte est des Etats-Unis, j’ai passé quelques jours à Brooklyn, arrondissement de New York plus étendu encore que Manhattan. Entre ce que l’on m’avait dit de faire « absolument » et ce que j’ai découvert dans le quartier où je résidais (Fort Greene), voici quelques clichés délicieux de cette grande ville dans l’immense ville. Détail qui n’en est pas un pour une part d’entre vous, tout a été testé avec une poussette chevillée au corps et un bébé de 8 mois dedans (ou dans l’une des chaises hautes que systématiquement l’on nous proposait, « kids friendly » à fond). Première adresse, pour le brunch un week-end ou le dîner, Roman’s, qui mêle si bien le confort, la simplicité et cette touche d’air du temps. Mobilier en bois, grandes tables à partager, comptoir à l’ancienne, carrelage blanc aux murs et mélange de faïences charmantes à certains endroits. A l’heure du brunch, ce sont plein de petits plats à partager, des fromages estampillés NY (indispensables ici), des salades, d’inspiration italienne ou pas.


518-NYCAucun doute possible dès ce 2e jour aux Etats-Unis : les salades mêlent allègrement les légumes aux fruits, aux herbes en tout genre et aux fromages, un style décomplexé dans les associations que j’aime bien (finalement très anglo-saxon). Ici, coeurs de laitue, quartiers de pêches légèrement poêlés, fromage bleu un peu fondant et oignons rouges marinés. Un délice rafraîchissant dans la fournaise new yorkaise. Comptez 30 € pour un brunch.

518-NYC2

Cette glace du Momofuku Milk Bar (qui fait partie de la galaxie Momofuku de David Chang) testée à l’adresse du quartier de Williamsburg à Brooklyn (il y en a aussi dans les quartiers d’East Village, Midtown et Upper West Side de Manhattan) est la « Cereal Milk » : une crème glacée simple, mais pas trop sucrée, bien lactée, onctueuse et recouverte d’éclats de corn flakes très croustillants et légèrement, mais très légèrement, salés. Dans ce mini espace et son décor brut de fonderie, on vient aussi pour les cookies (celui au cornflakes marshmallow se laisse bien savourer), les buns (porc, veggie, pas mal du tout paraît-il), les croissants, les cafés et j’en passe. Bref, comme me l’avait dit un chef français qui adore NY, le concept est amusant, original, si vous passez non loin…

Ah, Roberta’s ! Tout ce que j’avais lu et entendu sur Roberta’s ! J’étais à Brooklyn, c’était l’occasion (enfin, il aura quand même fallu prendre un taxi, parce que ce quartier d’entrepôts, d’usines et de garages où tout semble sommeiller est au milieu de nulle part). La première salle ressemble à une taverne/saloon avec ses grandes tables, ses bancs, sa cuisine ouverte sur la salle, ses cuisiniers aux gros bras. Il y a aussi une cour sur laquelle donne un studio de radio et où l’on déjeunera. Robes 60’s, tatouages, moustaches d’acteurs des années 70, les styles sont éclectiques chez les serveurs, même chose chez la clientèle où tous les genres new yorkais sont représentés. Pour commencer (la photo ci-dessus), salade romaine délicieuse, feuilles de menthe, noix de pécan incroyablement croustillantes (je ne sais pas comment elles sont toastées, ni avec quoi, mais le résultat est terrible) et fromage râpé (je ne sais plus lequel, vous me pardonnez).

518-NYC3

Tartine bien toastée et huilée recouverte d’une préparation à base de thon, de câpres et d’autres choses, de tranches de tomates, de chips et de fromage fondu. La salade qui accompagne a quelque chose de sauvage, c’est pas mal.

L’une des spécialités d’ici, la pizza. Pâte très fine, coulis de tomate agréable, fromage fin et qui file intensément, champignons, saucisse, elle se défend bien.

518-NYC4

J’allais oublier la boisson requise, un jus d’hibiscus très savoureux (il semble que l’hibiscus soit le parfum du moment). Roberta’s ? Yes, si tu es à Brooklyn, sinon traverser tout NY juste pour ça, no. Côté prix, comptez 30 € pour une entrée et un plat.

518-NYC6

Et on enchaîne. Cette fois, c’est la key lime tart de chez Betty Bakery, découverte par hasard tandis que nous cherchions quelque chose à boire (il fait très, très chaud l’été à NY). L’ardoise à l’extérieur suggérait une limonade à la fraise qui faisait envie, nous sommes entrés et repartis avec elle et cette tarte au citron qui fait un peu penser au cheesecake, mais dont les goûts sont tous revus à la hausse. La crème au citron est très onctueuse, assez dense, avec un puissant goût de citron, mélange de jus et de zestes. La pâte fait elle bien penser au fond du cheesecake, biscuits bruns, sucre roux, le tout très croustillant, un régal.

518-NYC7

Dans le thème du citron encore, je finis par une margarita goûtée au Café Habana (il y en a aussi à Manhattan et à Malibu), un lieu incontournable du quartier (Fort Greene toujours). Parasols et mobilier ensoleillés, grandes tables, chaises, bancs, enfants qui jouent, flics qui mangent un morceau, ce bar à la fois mexicain, cubain et américain est une frénésie de couleurs et de cocktails. Un vrai bonheur pour les gens du coin. On y a aussi goûté le guacamole et les tortillas, indispensables avec la margarita (très généreuse).

Un grand merci à Julie, Florent et Marcel

7 réponses à Brooklyn, New York

  1. Clotilde dit :

    ça donne envie, merci pour toutes ces adresses !

  2. C’est vrai qu’on en parle moins que Manhattan mais Brooklyn regorge de plus en plus d’incroyables adresses. Belle article qui donne envie de reprendre l’avion pour NYC sans attendre.

  3. Tarpon dit :

    Je dois être grognon ce matin mais tout ça pour
    ça.
    Il doit bien exister des adresses sympas avec des gens qui font de la cuisine ?

  4. – Clotilde, je vous en prie !
    – Alex, toutes les occasions sont bonnes pour reprendre l’avion quand il s’agit de NYC
    – Tarpon, il y a de la cuisine dans tout ça ? Et même s’il y en a moins, ça ne vous dit rien une margarita ?

  5. Yann dit :

    Bonjour,
    Merci pour ces adresses.
    Le site et surtout la carte des vins de Roman’s ressemble beaucoup à celle de Diner’s, également à Brooklyn. Est-ce la même équipe ?
    Bonne continuation !

  6. Foodista dit :

    Beaucoup d’emballement pour Roberta mais très overrated .

    Sympa ce petit post estival

  7. – Yann, je crois, il me semble que tous les restos apparaissent sur chaque site de resto du même « groupe ».
    – Foodista, oui, je suis d’accord et merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT