Bûche Maya

25 Sep 2009 • Gourmandises9 commentaires

Imaginez que quand je ne suis pas au restaurant à déjeuner ou à dîner, elle m’attend… La Bûche Maya du chocolatier Beussant-Lachelle en Picardie (l’un des rares artisans en France à toujours fabriquer son chocolat) est une pure gourmandise en forme de bûche, à trancher comme sa cousine pâtissière, en tranches plus fines peut-être… La Bûche Maya est en fait un praliné extra, légèrement croustillant, regorgeant de noisettes et de pistaches grillées et concassées et de grains de maïs grillés et légèrement salés, le tout enrobé de chocolat noir fort en cacao. D’accord, je fonds littéralement pour le praliné… Après la barre infernale de Pralus (suivi d’un cube, infernal aussi), voici la Bûche Maya.

315-Buche-MayaJe l’ai découverte en préparant un dossier pour les fêtes de Noël, produits artisanaux et gourmandises dont on ne peut se passer… Vous vous posez peut-être la question, sa hauteur ? Je dirais 7 bons centimètres.

Bûche Maya Beussent-Lachelle, 28 € les 500 g

« Drouant

9 réponses à Bûche Maya

  1. Moi qui adore le praliné, celle ci est pour moi 🙂

  2. Moi qui adore le praliné, celle ci est pour moi 🙂

  3. Moi qui adore le praliné, celle ci est pour moi 🙂

  4. BenCo dit :

    Au titre du billet, je pensais tomber sur une douceur signée Pierre Hermé … il y a quelques années, il avait sorti une collection intitulée Inca ou Maya, je ne sais plus, autour de la Banane et de l’Avocat principalement … Mais là, ça à l’air tout bon aussi

  5. A propos de Pralus. Hier, je passais dans le quartier. Par hasard, je tombe sur la boutique. Impossible de ne pas entrer acheter une Praluline. A l’intérieur, de fil en aiguille, j’échange quelques mots avec la vendeuse, qui me décrit les chocolats, et finit par sortir de sous le comptoir SA réserve secrète, et de me faire une dégustation à l’aveugle de morceaux tous plus gouteux les uns que les autres. Heureux tous les deux, la langue en fête. Elle me dit pour conclure : « Pour beaucoup de gens, le chocolat c’est la petite madeleine… Et l’enfance, c’est le village natal de l’âme. »
    Je n’avais pas perdu mon temps.

  6. JN dit :

    Merci pour ce billet.
    Et est-il possible de trouver cette merveille sur Paris?
    Merci encore.

  7. Merci pour vos commentaires, JN, je suis désolée, il vous faudra aller chez Beussent-Lachelle ou sinon commander sur internet.

  8. christell dit :

    un vrai délice à voir la photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT