Café Mirabelle, café-bistrot-pâtisserie

17 Nov 2017 • 75011, PâtisserieAucun commentaire

Café Mirabelle, c’est un café-bistrot-pâtisserie ouvert par la chef Marion Goettle (23 ans !). La particularité, c’est que celle-ci est pâtissière (passée chez Heimat et Jean-François Piège) et d’origine alsacienne, ce qui sous-entend des plats qui donnent tous envie, des desserts aussi et un plat alsacien systématiquement inscrit à la carte. Dès l’entrée, on est accueilli par un comptoir de pâtisserie et la gentillesse de Cassandra Hebras. Et puis il y a ce feu de cheminée qui crépite avec les bûches entreposées en dessous et une vieille boîte de biscuiterie alsacienne posée juste au dessus. Au mur, une illustration géante des monuments parisiens et puis partout, des meubles chinés, du confort et des ardoises qui donnent à choisir entre des formules petit-déjeuner (toute la viennoiserie est préparée par Marion Goettle), des formules goûter, des bouteilles de vin sélectionnées par Cassandra. Et puis il y a aussi les pots à eau et services à café signés de la céramiste alsacienne Carole K (voir mes stories Insta). Bref, un endroit inclassable comme je les aime, si ce n’est que tout est fait avec soin. Cassandra me conseille les kasknepfle, des quenelles au fromage blanc servies avec une crème aux champignons. Moi, ça me parle tout de suite…

Je pense que vous voyez sur la photo, les coins des kaesknepfle, ils brillent de leur passage à la friture… Ils sont comme un peu soufflés et c’est ça qui les rend terriblement bons, croustillants et goûteux. Quelques champignons de Paris baignant dans une crème bien aillée, des feuilles de salades bien assaisonnées et je me régale du début à la fin. Et puis je termine bien sûr par saucer avec le pain au bon goût de levain.

En dessert, l’ananas rôti, sorbet au fromage blanc et biscuit aux épices. Alors, la tranche d’ananas bien juteux est prise dans un caramel extrêmement fin et cassant à la façon d’une crème brûlée, c’est irrésistible. Les biscuits ont des airs de financier de Noël avec des parfums de cannelle et le sorbet rafraîchit le tout par son acidité. Je me régale. Les gens derrière la vitrine le voient je crois. Je suis presque sûre que certains sont rentrés rien qu’en voyant le dessert (j’aurais fait pareil).

La formule plat-dessert à 15 € du déjeuner est l’affaire du quartier. Au menu avec les kasknepfle ? Tourte poitrine fumée et grillée, poireaux et pommes de terre dont elle fait évidemment le feuilletage (ô bonheur), lieu jaune frit, mayonnaise à la bergamote et salade de céleri puntarelle, pâtisseries du comptoir (paris-brest, tarte au citron, tarte au chocolat), kouglof perdu, mangue, kiwi… Au petit-déjeuner, formule à 7,50 € et formule goûter à 9,50 €. Allez, un-deux-trois, n’attendez pas, filez là-bas !!! De 8h à 18h du mercredi au vendredi et de 9h à 19h du samedi au dimanche, avec brunch.

Café Mirabelle, 16 rue de la Vacquerie, 75011 Paris, 01 43 79 27 46, métro Voltaire, Philippe Auguste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT