Caillebotte

29 Nov 2013 • 75009Aucun commentaire

Caillebotte, c’est la deuxième maison de l’équipe du Pantruche, bistrot du IXe qui avait déjà remporté un beau succès à son ouverture et que moi j’avais bien aimé aussi. L’adresse est toujours située dans le IXe et aux abords de la rue des Martyrs, mais un peu plus bas. Incitée par mon amie Aya Ito, j’y suis allée avec elle hier midi. A peine l’ouverture a-t-elle sonné que la victoire est proclamée, le bistrot est rempli comme un œuf, il faut dire que les articles sont élogieux. Le mobilier en bois qui évoque les formes scandinaves, le mélange de bois, de marbre et de teinte vert sapin du comptoir (bien agréable pour déjeuner, il fait face à la cuisine séparée par une vitre, les cuisiniers aux chemises et tabliers impeccables s’affairent sérieusement), les quelques morceaux de pierre grattée aux murs, le blanc éclatant, tout cela évoque la nature, la balade en raquette (à moi en tout cas et je ne saurais dire pourquoi), le bistrot parisien de style résolument contemporain, c’est pensé, bien rodé déjà (le service est souriant, efficace et gentil), limite irréprochable en fait. Si ce n’est le petit parfum de poisson grillé quand j’entre (effet cuisine ouverte ?). Au fil du déjeuner, l’heure y est éclatante de voix et ça peut raisonner un peu. Nous commandons la formule déjeuner, avec une entrée à choisir à la carte et le plat du jour, 18 €, c’est envoyé et ça arrive vite.

oeuf mollet, potiron

Oeuf mollet, écrasée de courge, jus de viande, chips de jambon, lait d’amande. Je pourrais revenir chez Caillebotte juste pour cette entrée. Des parfums de saison, des contrastes, c’est délicieux. Il y a aussi quelques fruits cachés type noisettes dans l’écrasée qui croquent un peu. Le jus de viande et l’œuf, en une semaine, je crois que j’ai difficilement trouvé mieux comme accord. La tranche de pain tranchée minute et encore tiède est parfaite en terme d’acidité de levain, de jaune d’œuf coulant et de jus de viande à saucer…

onglet de veau

Il y a eu un réglage un peu bizarre de mon téléphone, comme vous le voyez, c’est très surexposé… Bref, le plat du jour est un onglet de veau accompagné d’une purée céleri-marron et bien nappé d’une sauce au persil me semble-t-il, très verte et rafraîchissante. Cuisson rosée comme on l’a demandée, viande tendre, juteuse, du jus en plus, de la purée à rouler dedans, c’est parfait.

Les prix : formule déjeuner à 18 €, menu carte midi et soir à 34 € et menu dégustation à près de 50 € je crois. Prix raisonnables, qualité de la cuisine irréprochable, vraiment, si je cherche la petite bête, je ne trouve pas.

Caillebotte, 8 rue Hippolyte Lebas, 75009 Paris, 01 53 20 88 70, métro Notre Dame de Lorette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT