Casa Bini

7 Fév 2007 • 750063 commentaires

Je vous l’accorde, l’ambiance est un peu convenue, l’accueil et le service sont très pros, ils ne s’embarrassent pas de détails, ça file à vive allure, ils n’en sont pas à la première année. Quant à la déco, c’est un peu pareil, tout est bien en place, rien ne dépasse. De la peinture claire, des touches vertes ci et là, des bouteilles de vin bien exposées, il y a un côté champêtre qui semble bien plaire aux quinquas et même au delà. Quant à moi, je savoure une photo de mozzarelles charnues, sensuelles et gorgées de saveurs, accrochée face à ma table et c’est pas si mal. Passons à table justement, la carte propose tout un tas d’antipasti, de carpaccio, de bressaola et de pasta gourmandes. Je vous conseille l’heure du déjeuner et ses menus à 21 et 26 € gourmands à souhait. Et voici ce qui vous attend…

 

75-bini

 

Des calamars émincés avec un petit goût fumé et ce qu’il faut de texture caoutchouc et de fondant. Le mesclun qui l’accompagne est enrichi de carottes et de courgettes finement émincées, c’est délicieux.

 

 

75-bini2

Les fins spaghettis à la vongole, fermes et glissants d’huile d’olive, au point de voir quelques fines gouttelettes d’huile d’olive voler au moment de la dégustation… Je me régale du goût iodé des moules et des coques fondantes.

 

75-bini3

 

Les gnocchis sont vraiment moelleux, à peine recouverts d’une sauce au parmesan, de quelques pignons et de feuilles de roquette croquantes.

 

75-bini4 

La panna cotta est superbe, fondante et en même temps un peu résistante, le coulis égal à lui-même et la pointe de vanille en tout petits grains est irrésistible.

 

Casa Bini

36 rue Grégoire-de-Tours

75006 PARIS

T 01 46 34 05 60

Métro Odéon ou Mabillon

3 réponses à Casa Bini

  1. mickymath dit :

    wouuuaaaw!! quelles superbes assiettes!! je veux bien gouter un peu de tout!! et pour finir tu vas bien avec tes plats car tu es très jolis!! bises micky

  2. Merci Micky ! Ce commentaire m’a donné l’occasion d’aller me recueillir sur tes créations inspirées de Pierre Hermé (comme ces petites truffes pistache chocolat blanc), qui est selon moi le dieu tout puissant de la pâtisserie !

  3. rossi claude dit :

    jamais de moules avec les vongole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT