Chez Grenouille

23 Avr 2010 • 7500917 commentaires

Aux antipodes de Claude Colliot, il y a Chez Grenouille. On est toujours à Paris, au restaurant et dans un lieu ouvert il y a quelques mois, mais la ressemblance s’arrête là. Ce petit resto ouvert par l’ancien chef de l’Auberge Bressanne, Alexis Blanchard, qui a pris avec lui tous ses prix, de meilleur boudin, pied de porc à la cassine, tête pressée, terrine, ouvre ses entrailles pour vous donner le meilleur de ce qui serait presque considéré comme impolitiquement correct aujourd’hui… Surplus de viande, de sel, de beurre, de sucs, de crème, de ratios… Les plus parisiens des provinciaux et inversement ne s’en remettent pas, moi non plus, je pensais la chose inscrite au registre des décès à Paris. Et puis non, nous sommes bien ici, dans une auberge aux airs provinciaux, exceptés les prix en soirée et du côté des spécialités, les plats frisent avec bonheur les 25 ou 30 €, en même temps les desserts varient entre 5 € et 7 € (avec un baba au rhum à partager, damned ! Une grosse louche de chantilly dedans-dessus et le verre de rhum servi à côté, je vois les mines réjouies, ces yeux qui n’en pas croient leurs pupilles). Le midi, voyez-vous ça, le plat unique à 15 €, la formule à 20 € et les 3 pour 25 €. Une aubaine, voyez ce qui vous attend…

355-grenouilleTerrine de campagne, après m’être bien tâtée avec celle aux morilles. Un plat à elle toute seule ;-), avec ses cornichons, sa bonne baguette, il y a des kilos de viande dedans, c’est ça qui est bon dans la terrine et en même temps, à la cuisson, elle a pris un côté croûté, un peu panifié sur le dessus, ce qui est bon aussi. Un bémol peut-être, elle est sacrément salée.

355-grenouille2

Filet mignon d’agneau en persillade, vous le sentez d’ici hein ? Deux beaux morceaux tendres comme la nuit, à la chair encore un peu rosée, roulés dans les échalotes, la ciboulette, les herbes (j’ai pensé un moment à des paillettes d’algue, c’était noir, assez salé, je me suis demandée, je crois que je vais appeler pour demander, on va peut-être me prendre pour une folle, je vous tiens au courant). Je passe sur la sauce, les sucs de cuisson odieusement liés au beurre, que j’ai saucé, oui et j’assume.

355-grenouille3

ça ne s’arrête évidemment pas là, pommes charlotte mini comme des grenailles, cuites vapeur, fermes et bien savoureuses, servies avec un peu de sauce au beurre dans le fond du plat.

J’aurais pu continuer, le fameux baba au rhum avait l’air exceptionnel, mais il se sert pour deux, à partager, et j’étais toute seule, j’ai aussi hésité avec les tranches d’ananas frais et le soufflé au chocolat et son gros pot de chantilly servi à côté. Mais vraiment j’étais repue. Tant pis, je reviendrai sûrement pour lui et puis aussi pour le cochon de lait au foie gras 😉

A la carte, je le disais, comptez 40 € environ, « tête de veau (ave cervelle) sauce gribiche », andouillette spécial Grenouille, terrine de tétines, des plats qu’on croyait disparus. Au service et à l’accueil, Béatrice ne manque pas de petites phrases de bon ton, de sincérité, un vrai bonheur ! Je crois que c’est ce qui me manque le plus à Paris…

Chez Grenouille, 52 rue Blanche, 75009 Paris, 01 42 81 34 07, métro Trinité, Blanche

Le Cinq »

17 réponses à Chez Grenouille

  1. Flora dit :

    Eh bien, voilà qui fait furieusement envie!

  2. Débo dit :

    Ca ma rappelle un peu Mémère Paulette pour le côté truculent et les portions gargantuesques !!

  3. Fallait m’appeler pour le Baba, Caroline ! Quelle occasion manquée !
    Dans mes Babas récents, je déconseille celui des Editeurs à Odéon, gros, sec et ennuyeux, et je conseille celui du Petit Vatel (Marché St Germain), au Calvados et à la crème normande, les 2 produits venant direct du bocage, c’est une vraie surprise, un délice.

  4. Pas faux Débo, sauf qu’ici, tu sens qu’il y a un vrai chef derrière, un pro de la charcutaille, des tripes et de la truculence. Moins chez Mémère Paulette, et Béatrice, avec ses mots bienveillants, survole le patron de Mémère Paulette, qui a ses têtes et avec lequel, personnellement, j’ai un peu de mal… Pour moi, Chez Grenouille bat par KO Mémère Paulette 😉

  5. Floriane dit :

    J AI FAIM… cette adresse spéciale « opération maillot J- 3 mois Spécial ventre plat » me donne bien envie.
    Pourquoi va-t-on toujours dans des « restos de filles » quand on déjeune ensemble ???

  6. Dom & Gérie dit :

    J’y suis allé à diverses reprises pour déjeuner (par goût et pour cause de voisinage professionnel), et c’est terriblement bon… y compris pour des plats moins canailles !
    Le service de Béatrice est charmant et amical et la proximité avec le chef (dont j’ai oublié le prénom) permet une interaction sympathique.
    Le seul défaut -si c’en est vraiment un- est l’exiguïté du rez de chaussée, seul ouvert au déjeuner. Parfait pour échanger les voisins lorsque ceux-ci sont d’humeur badine, mais pas question d’échanger sur des sujets sensibles !
    Continuez comme cela et à très bientôt ! Cette semaine ?

  7. Dom & Gérie dit :

    J’y suis allé à diverses reprises pour déjeuner (par goût et pour cause de voisinage professionnel), et c’est terriblement bon… y compris pour des plats moins canailles !
    Le service de Béatrice est charmant et amical et la proximité avec le chef (dont j’ai oublié le prénom) permet une interaction sympathique.
    Le seul défaut -si c’en est vraiment un- est l’exiguïté du rez de chaussée, seul ouvert au déjeuner. Parfait pour échanger les voisins lorsque ceux-ci sont d’humeur badine, mais pas question d’échanger sur des sujets sensibles !
    Continuez comme cela et à très bientôt ! Cette semaine ?

  8. Dom & Gérie dit :

    J’y suis allé à diverses reprises pour déjeuner (par goût et pour cause de voisinage professionnel), et c’est terriblement bon… y compris pour des plats moins canailles !
    Le service de Béatrice est charmant et amical et la proximité avec le chef (dont j’ai oublié le prénom) permet une interaction sympathique.
    Le seul défaut -si c’en est vraiment un- est l’exiguïté du rez de chaussée, seul ouvert au déjeuner. Parfait pour échanger les voisins lorsque ceux-ci sont d’humeur badine, mais pas question d’échanger sur des sujets sensibles !
    Continuez comme cela et à très bientôt ! Cette semaine ?

  9. Tu aurais du demander le baba tout de même : ils le servent, si tu es gentille, pour une personne, à 5 € !

  10. Patrick CdM dit :

    Adopté avant même d’essayer, c’est exactement tout ce que j’aime!
    PS : J’ai fait découvrir le Kyomizu à E. samedi soir, toujours aussi bon!

  11. – Flo, promis, j’essaie de faire mieux après notre déjeuner de demain (qui me réjouit malgré tout !).
    – Dom et Gérie (j’aime beaucoup !), le chef c’est Alexis. Oui, c’est pas large, mais ça contribue effectivement à la chaleur du lieu. Quant à cette semaine, plutôt calme, Au Réveil du Xe ce soir (j’espère réussir à faire quelques photos correctes pour vous en parler au moins une fois, la lumière ne s’y prête et c’est pourtant une chouette petite affaire de quartier), La Fourchette du Printemps demain, jeudi et vendredi point d’interrogation et départ dans les Alpilles en fin de semaine.
    – Thierry, pourtant j’ai été gentille, mais Béatrice qui sait tellement conseillé a aussi compris, en m’écoutant (ce qui fait tellement plaisir au restaurant), que vraiment j’étais repue, ça n’aurait pas été raisonnable. Mais la prochaine fois, je peux t’assurer que le baba n’y coupera pas.
    – Patrick, avec cette mystérieuse E, quel chanceux ! Tu sais que je vais à la source en mai. 10 jours entre Tokyo et Kyoto, le programme s’annonce savoureux. Allez, j’arrête, non, je n’y vais pas que pour la bonne chère, non, non !

  12. Bouton d'or dit :

    Le ris de veau aux morilles fraîches et sauce au vin jaune que j’ai dégusté hier : un pur bonheur. Merci Caroline pour cette adresse.

  13. marie dit :

    bien notée pour un prochain resto. j’ai testé Rino hier pas mal

  14. Mély dit :

    La terrine & les pommes grenailles font envie… En revanche, n’étant pas viande (du tout), je passe mon tour !
    Ils servent des pâtes, ou des trucs à base de viande hachée ? Ou des poissons « gras » (pas blancs quoi, du type saumon, thon, …) ?

  15. – Bouton d’or, je suis enchantée ! Et j’adore ce nom !
    – Marie, va falloir que je m’y attèle aussi, toujours pas fait…
    – Mély, pâtes, poissons gras, ça risque d’être compliqué et sincèrement le lieu mérite détour surtout si l’on aime les abats, les pièces que l’on ne connaît pas…

  16. Xavier dit :

    Très bonne adresse dans le quartier.
    J’y suis allé dernièrement pour l’anniversaire de mon fils, ils ont été adorables, jusqu’à nous faire un dessert festifs (offert par la maison…, je ne me souviens pas avoir eu cela depuis un mémorable repas au Louis XIV en 96)
    Bref, incontournable dans le quartier pour un bon moment entre amis ou en famille

  17. Tout à fait d’accord avec ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT