Comptoir Baulois

2 Juil 2009 • 750097 commentaires

Si vous connaissez déjà le Fondant Baulois, il y a des chances pour que vous accouriez dans cette jolie épicerie-salle à manger ouverte depuis une semaine. Du marché de Nantes à celui de Guérande, en passant par la Grande Epicerie de Paris, beaucoup y ont leur stand réservé au Fondant Baulois, idéalement chocolaté, dense et fondant, à la saveur délicatement caramélisée et au dessus craquant. Si vous ne savez plus ce que veut dire « fondant » (après « coulant », « gâteau », « moelleux », on en a presque oublié la texture du fondant), goûtez au Baulois. La recette créée il y a une trentaine d’année par un pâtissier de l’avenue de Gaulle à La Baule a été reprise dans les années 2000 par Marie-Sophie et Stéphane Boullier, ceux-là même qui sont derrière le Comptoir (pour ses débuts). Forcément, ils se rôdent un peu, mais leur volonté et leur plaisir de faire découvrir est sincère. Merci à mon amie journaliste Aya Ito de m’avoir mené jusqu’à eux. Rue Godot de Mauroy, entre Madeleine et Auber, le Comptoir a pris la suite d’une librairie ancienne (de livres anciens aussi). Boiseries et étagères ont été magnifiquement conservées, quelques peintures dorées, de jolis luminaires et un papier peint aux motifs contemporains ont été ajoutés, on s’y sent bien. Avant d’ouvrir, sachez que les Boullier ont collecté la fine fleur des produits de la presqu’île Guérandaise, le tout peut être dégusté à table entre midi et deux et à l’heure du thé. Extraits ? Bauloiseries (madeleines au caramel, galettes bretonnes), terrines La Paimpolaise (bon là, d’accord, ils ont dépassé la presqu’île), foies gras de la ferme de Luguen, salicornes, crème de caramel au beurre salé, miels, thés Tea & Cie, vins de Loire dénichés dans quelques petites parcelles anciennes…

305-Comptoir-BauloisIdéale en ces chaudes journées, l’assiette Côte Sauvage, pour bien la connaître du côté de Piriac… D’ailleurs, c’est là qu’est fumé le saumon, un saumon bio en provenance d’Ecosse fumé artisanalement. Un moelleux ineffable, extrêmement gourmand, des accents différents selon qu’on le goûte avec une pointe de citron, une baie rose, des graines germées, une bouchée de pommes de terre à la crème ou la mâche Nantaise impeccablement assaisonnée, ses petits radis émincés et ses tomates cerise sucrées… Pour l’accompagner, deux blinis Goût’zy et leurs rillettes de maquereau aux salicornes (une tuerie aussi). Je n’ai pu m’empêcher de repartir avec du saumon et une boîte de terrines…

305-Comptoir-Baulois2

Café gourmand (Nespresso, on nous montre le coffret pour choisir la couleur…), financier pistache, madeleine au caramel et, ouf, un morceau de Fondant Baulois (j’en aurais bien pris un de plus) et grosses groseilles extra.

Côté prix, les assiettes salées vont de 10 € à 17 € et les plaisir sucrés entre 4 € et 6 €.

Comptoir Baulois
34 rue Godot de Mauroy
75009 PARIS
T 01 40 06 04 18
Métro Havre-Caumartin, Auber, Madeleine

Tags Technorati : , ,

Kiku »

7 réponses à Comptoir Baulois

  1. J’aimerais avoir un endroit comme ça à Madrid avec des vins et de plats cuisinés pour moi. J’attend que tu viennes ici un jour pour essayer mon petit catering personalisé.
    Un beso

  2. Chère Monica, figure toi que je pars demain pour l’Espagne, mais pour Barcelone !!! 4 jours là-bas, si tu as une adresse ou deux…
    En tout cas, merci pour ta proposition.

  3. Nero dit :

    J’ai testé aussi ce sympathique restaurant, le service est au petit soin, et les plats aussi délicieux qu’ils le paraissent sur les photos que vous avez prises. Mention spéciale pour le fondant baulois 🙂

  4. Bonjour,
    je suis une lectrice assidue de votre site auquel je me réfère souvent – et hier j’ai emmenée une amie déjeuner au comptoir baulois. Du bon et du moins bon, un endroit féminin et agréable – globalement un bon moment même si au final cela mériterait un poil plus de travail au niveau de l’assiette (et heureusement qu’il y a le fondant au chocolat car le gâteau Nantais qu’ils servent aussi, c’est TRES mauvais)

  5. Petite cuisine, selon moi il s’agit surtout d’assiettes d’assemblage, de bons produits réunis, mais pas de cuisine ici. Un gâteau nantais très mauvais ? Vous voulez me fendre le coeur, je suis nantaise ! Je suis quand même étonnée, en aviez-vous déjà goûté ? Car c’est assez spécial, il y en a des plus ou moins imbibés de rhum et ce n’est pas du goût de tout le monde.

  6. B.A. dit :

    Une jolie découverte grâce à vous, superbes assiettes, nous étions un groupe de 6, le lieu a fait l’unanimité, nous avons tous apprécié l’accueil chaleureux et le calme du lieu, une jolie adresse à garder précieusement que je recommande si on est de passage ou que l’on travaille dans le quartier !!

  7. Merci B.A, je suis ravie que cela vous ait plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT