Des Gâteaux et du Pain

29 Jan 2008 • 7501530 commentaires

Une des plus originales pâtisseries de Paris qu’il me tardait de découvrir… Une chef-pâtissière, Claire Damon, passée dans le sillage de Pierre Hermé et de Christophe Michalak (le pâtissier du Plaza Athénée), une jeune femme d’une trentaine d’années, une volonté de chic et de différence et une féroce envie de transformer ses gâteaux en bijoux de gourmandise. Claire Damon s’est associée à un boulanger pour proposer des produits au charme ravageur (quelques pains spéciaux sont à des prix ravageurs aussi, rassurez-vous, ils ont tout ce qu’il faut là où il faut, croûte dorée, mie dense, fruits, fromages, épices, chorizo… ce qui les rend lourds et forcément plus chers que les autres). La porte vitrée glisse devant vous, une étoffe noire transparente vole sous vos yeux, vous pénétrez la boutique toute de noir velours vêtue, les écrins s’offrent à vos sens émerveillés, des gâteaux de voyage, des viennoiseries et des pains de toute beauté, savamment mis en lumière. Il ne reste plus qu’à choisir. Attendez, plus loin, c’est l’écrin réservé aux gâteaux plus pâtissiers… Ma gourmandise ne fait qu’un tour !

166-gateau-pain

Le parfum du jour du Saint-Honoré (l’un des classiques de Claire Damon) : fleur d’oranger et chocolat au lait. Pour être exacte, c’est la chantilly qui est parfumée à la fleur d’oranger, tandis que les choux posés sur un sablé bien beurré sont garnis d’une crème au chocolat au lait. Le glaçage est absolument parfait et le nuances de moelleux et de croustillant nous ravissent.

166-gateau-pain2

L’autre classique de Claire Damon : la religieuse au caramel à la fleur de sel. Le jaune brillant nous fait tout de suite saliver, le chou extra frais révèle une crème à la pointe de sel exquise, le caramel est délicieusement traduit en crème pâtissière et le glaçage toujours très réussi.

Ce que vous avez pu apercevoir à proximité : baba au rhum, philadelphia framboise (inspiré du cheese cake, celui pour lequel je reviendrai, j’avoue, la folie du cheese cake s’est emparée de moi), verrines de gourmandise…

Quant aux prix des gâteaux (individuels), ils varient entre 3,50 € et 5 €, bref, de quoi se faire plaisir. Ouvert de 7h30 à 20h30, fermé le mardi

Des Gâteaux et du Pain, 63 boulevard Pasteur, 75015 Paris, 01 45 38 94 16, métro Pasteur, Montparnasse-Bienvenue

30 réponses à Des Gâteaux et du Pain

  1. lory dit :

    Ces dessert me font craquer…!

  2. mercotte dit :

    je note, je note …Un petit air Michalak pour a religieuse juste comme ça au passage….

  3. christine dit :

    j’adore cette boulangerie, je la trouve très chic sans pour autant me sentir étrangère… les pains sont très bons, à un prix plus que raisonnable. Il faut que j’y retourne pour leur religieuses!

  4. Caroline M dit :

    Lory, je vous comprends.
    Mercotte, tu sais de quoi tu parles… Le maître et l’élève aiment la pâte à choux à n’en point douter.
    Christine, je m’y suis également sentie très à l’aise, bizarre 😉

  5. stephane dit :

    Il y a juste l’inspiration alors, car on est loin de la perfection de Michalak

  6. Guillaume dit :

    Le Mont Blanc est DINGUE !!

  7. Eliz dit :

    Vu sur un blog, et convaincue par le billet de Michalak parlant de son ancienne élève, et avec ton article je suis doublement motivée pour aller visiter ce lieu si rare à Paris!

  8. Aude dit :

    J’ai déménagé il y a peu juste à côté et c’est devenu depuis mon boulanger favori, les pains sont vraiment divins et le choix est vaste. Par contre je n’ai pas goûté les pâtisseries (honte à moi!), je suis trop accro à Pierre Hermé qui est juste à côté (oui, la concurrence est rude dans le quartier, mais pour les habitants c’est le bonheur).
    Un bémol toutefois, j’ai été très très déçue par les parts de cake individuelles et les madeleines, ils contenaient manifestement des matière grasses végétales et non du beurre, ce qui est étonnant pour une boutique aussi haut de gamme. Autre (petite) déception, les croissants n’ont rien d’exceptionnel.
    Mais je compte bien tester les pâtisseries de Claire Damon.

  9. Caroline M dit :

    – Stéphane, sois patient…
    – Guillaume, merci, c’est celui que je n’avais pas cité, qui est aussi sur la photo et qui m’a fait aussi très envie.
    – Eliz, je te fais confiance.
    – Aude, je t’avouerai que les parts de cake isolées comme ça, c’était pas trop ma tasse de thé. Et des croissants ordinaires, il n’y a rien de plus triste.

  10. Flou dit :

    Je suis le seul à trouver que 4 ou 5 € pour un truc descendu en 3 bouchées c’est cher ?

  11. sopadeajo dit :

    Vous n´êtes pas le seul, je me solidarise avec vous, et je pense de même.
    Quand le prix de la restauration devient trop cher, cela tient du domaine du snobisme, pas de celui de l´art-cuisine.
    Si les prix des restaus étaient proportionnels à ceux-ci, on ne boufferait jamais pour moins de 50 Euros, et il n´y aurait que 5 clients/jour dans les restaus

  12. Guillaume dit :

    Voilà des avis bien symptomatiques de la misère française. On voudrait qu’un gâteau coûte le prix de ses matières premières : 1,50€ TTC ??
    Le savoir faire de l’artisan, ou le seul service, c’est cadeau ?
    Un café comptoir à 1,10€ cache un barman qui vous tend le bras, un homme de ménage qui a du boulot en France avec les clients, les toilettes à dispo, le verre d’eau, un réveil à 6h pour ouvrir à 7 et réceptionner la marchandise, la part de l’état 1 fois (tva), la part de l’état 2 fois (IS), la part de votre prochain avec les charges sociales, parfois même le sourire du patron.
    Rdv au rayon pâtisserie de carrefour, par ailleurs pas mauvais, laissez donc les « snobs » se régaler. Et permettre à des talents de vivre dignement pendant que vous subventionnerez l’employeur de la smicarde qui scanne vos produits.
    Car même une pâtisserie de banlieue ou province vend un flan 1,80/2,00€, une religieuse 2,80/3,00€. Et 3,50/4,00 pour une création. Chez Claire Damon, rien d’outrancier puisqu’on se régale dès 3,90 € le gâteau.
    Heureusement qu’en trouvant son public de « snobinards » épicuriens, on peut vivre de son savoir faire.

  13. Caroline M dit :

    – Flou, visiblement vous n’êtes pas le seul, Sopadeajo vous suit.
    – Guillaume, je partage ton avis, il s’agit de créations et d’une prestation bien loin de celle d’une simple boulangerie. Et tout cela a un prix. A la portée de tous, je ne pourrai le dire, mais en faire un moment « exceptionnel », dans le sens rare du terme, une fois, juste pour le plaisir des sens et de tout ce qui accompagne cette création, oui ! Il faut de tout, de la part de flan à 1 € qui peut nous régaler autant mais différemment, à cette religieuse au caramel à la fleur de sel à 3,50 €, qui reste un moment rare et privilégié. A chacun de choisir, il nous reste au moins ça…

  14. sopadeajo dit :

    En aucune façon voudrais-je troubler le dessert de Guillaume dont j´apprécie la sincérité.Il est vrai qu´il n´y a pas de travail facile et si l´offre et la demande sont équilibrées (assez d´acheteurs pour payer un prix déterminé), il ne devrait pas y avoir de problème, l´inflation contenue et les banques vent en poupe; je me retranche donc sur Carrefour qui est à mon niveau d´économie, mais j´aimerais bien voir augmenté mon pouvoir d´achat

  15. Flou dit :

    Non mais Guillaume peut me sortir tous les meilleurs arguments de la Terre, il n’en demeure pas moins que c’est cher.
    En même temps je suis de mauvaise foi puisque j’achète les trucs Innocent à 4€ le litre, ce qui est très cher également.

  16. bouguerereau dit :

    Très beau magasin, un peu trop bijouterie et une pâtissière qui, quelques jours après l’ouverture, alors que ma compagne se plaignait d’avoir reçu la veille un gâteau rassi, lui a sèchement répondu « IMPOSSIBLE », n’ayant même pas le geste commerçant le plus élémentaire: lui redonner le même gâteau.Comme si, au prix ou est vendu la pâtisserie, on ne pouvait avoir aucune exigence !

  17. Caroline M dit :

    – Sopadeajo, vous faites preuve de sincérité et vous me faites rire à parler de pouvoir d’achat, qui a aussi sa place ici, je vous le concède ! La notion de consommation présente sur ce site n’échappera à personne. Même si je préfère m’en tenir à des moments de délectation, rares et précieux.
    – Flou, chacun ses folies, les smoothies Innocent me semblent hors de prix pour des jus de fruits ! Au vu du prix des fruits au kilo et du marketing qui se profile derrière Innocent, peut-être pas si innoncent que ça, en même temps, on se retrouve !
    – Jean-Marcel, il faut avouer que ce n’est pas très commerçant, aurait-elle hérité de certaines manières hostiles qui ont cours au Plaza Athénée ? Je ne l’espère pas !

  18. Flou dit :

    Oui c’est un peu cher mais bon…les anglais font des bons trucs, comme ces pâtisseries Gü : la banoffee pie c’est peut-être le meilleur dessert du monde, ça vaut toutes les religieuses au caramel salé.

  19. Caroline M dit :

    Au rayon « gourmandise » de ce blog, vous retrouvez quelques Gü et Frü…

  20. Flou dit :

    Diantre. Vous connaissez tout.

  21. Les récents commentaires portant sur des prix erronés et sur le traitement des salariés sans preuve aucune ont été supprimés.

  22. celia dit :

    sa me donne envide de les manger

  23. Gladys dit :

    Je suis tombée dessus par hasard hier alors que je ne connaissais pas du tout et c’est vrai, c’est un délice!!

  24. Marc dit :

    Il y a vraiment de bons produits dans cette boutique mais j’ai été déçu de l’accueil et de l’amabilité d’un vendeur probablement pâtissier surtout dans une boutique de luxe telle que celle-ci, en bref pas trop envie d’y retourner !!

  25. Joon dit :

    Certes le pain est bon mais alors qu’ils restaient à un prix honnête, tout à pris 10 à 20 centimes à la rentrée: pain, croissant, etc..
    Du coup je vais ailleurs, désolé un croissant à 1,20€ pas franchement fabuleux, je passe mon tour.
    Et l’ambiance globale du magasin qui tient plus de la bijouterie que de la boulangerie m’exaspère: redescendez sur terre, c’est du pain que vous vendez, de la farine, de l’eau et du sel.

  26. Idelo dit :

    Je confirme plusieurs des avis ci dessus concernant l’accueil dans cette patisserie.
    Cliente très régulière depuis leur ouverture parce que j’adore leurs produits, mais je regrette de ne pas être accueillie avec un sourire, d’être prise de haut lorsqu’on j’ose leur faire remarquer une erreur dans leur commande. A la longue c’est pénible.
    Font-ils exprès??

  27. – Joon, toute enseigne a le droit de pratiquer une augmentation annuelle. Maintenant, je peux comprendre que les prix atteints soient dissuasifs.
    – Idelo, je ne peux pas vous dire. Mais c’est le genre de détails qui a le don de m’exaspérer aussi. Peut-être qu’en leur souriant exagérément, ils comprendraient ? Sinon, il faut aller voir ailleurs…

  28. RB dit :

    Je suis client de cette boulangerie pâtisserie depuis trois ans. Les produits sont de qualité et raffinés.
    Aujourd’hui, je suis allé acheter du pain et des viennoiseries. Il pleuvait des hallebardes et je n’avais pas assez de monnaie, j’ai donc demander de payer exceptionnellement le montant de 14 euros par carte puisque le seuil de paiement par carte est passé depuis quelques jours de 15 a 18 euros.
    Claire Damon m’a répondu que je ne pouvais pas payer par carte en dessous du seuil des 18 euros, malgré le temps et la présence de mon fils en bas age.
    Je lui ai fait part de mon mécontentement et qu elle risquait de me perdre comme client.
    Sa réponse fut, ce n est pas grave.
    Au vue de l accueil et des propos tenus par la patronne, j irai dorénavant ailleurs.

  29. RB, j’en suis bien désolée, c’est triste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT