DZ’Envies

11 Fév 2009 • Bourgogne6 commentaires

Je vous l’avais annoncé il y a quelques jours, vous n’en pouviez plus d’attendre, voici la nouvelle table de David Zuddas, connu à l’Auberge de la Charme, son restaurant étoilé de Prenois. La Charme derrière lui, le voici installé (enfin, tout en maniant des activités de consultant, de traiteur) avec son associé juste en face du marché de Dijon. Un emplacement idéal pour un restaurant « qui ne se prend pas la tête », une cantine chic qui s’amuse et qui vit. Poussez la porte, David Zuddas, dans son style bien à lui, envoie une cuisine de marché, de produits, d’assaisonnements, de zestes et de piques. Le décor donne envie d’y passer l’après-midi, les couleurs sable, la luminosité, les larges tables et ces banquettes foisonnant de coussins façon orient. On s’y prélasserait bien 2 ou 3 heures, sauf qu’à midi, le coup de feu n’attend pas, la salle se remplit en moins de temps qu’il ne faut pour ne le dire. Les dijonnais ont des mines réjouies, ils le font entendre, niveau sonore, ça envoie de tous les côtés. Et voici la couleur de l’ardoise de DZ’Envies (prononcez « des-envies ») un jour de marché.

259-DZ'EnviesMadeleine aux épices en amuse-bouche, une jolie couleur de curcuma, un parfum de cumin et de curry me semble-t-il.

259-DZ'Envies2

Escargots aux formes rebondies, sur un biscuit croustillant, très sablé, quelques éclats de noisettes torréfiées et une escorte de céleri en plusieurs façons, cru et cuit. La purée apporte une douce touche d’onctuosité et le sorbet au wasabi le piquant pour remonter le tout.

259-DZ'Envies3

Pas très photogénique, mais une sacrée surprise… Un cappuccino de crustacés, lait de coco, citronnelle, chairs de homard et crevettes. On le lapperait presque tellement c’est bon ! Une saveur de coco suave, des chairs de homard délicieuses, ce parfum de citronnelle irrésistible…

259-DZ'Envies4

Lapin façon petit rôti bien ficelé aux pruneaux, côtes de lapin laquées aux notes acidulées (tomate, vinaigre, épices ?), lapin en aumonière (feuilles de brick), une farce de viande confite et de légumes mitonnés. Tout est fin et délicieux et pour les accompagner, une quenelle de légumes aux parfums méditerranéens.

259-DZ'Envies5`

Une gelée dorée (si, si, il y a des reflets dorés, cliquez sur la photo, vous verrez mieux) renfermant une gelée de pamplemousse, quelques suprêmes de pamplemousse, un point de condiment et une glace à l’Anis de Flavigny (j’en raffole, j’en ai toujours une ou deux boîtes à la menthe ou à la rose), qui se traduit par de la douceur et un parfum d’anis très frais (dès qu’on goûte la glace, on pense à un parfum de bonbon à l’anis, c’est incroyable non ?). Et je ne vous parle même pas de la guimauve absolument ahurissante de bonheur sucré, une guimauve qui fait replonger en enfance avec sa touche de sucre glace qui reste sur les doigts.

Voyez les prix par vous-même et vous comprendrez que le « bistrot-gastro » de David Zuddas s’inscrit clairement dans l’air du temps. Rendez-vous en avril pour la sortie de son livre aux éditions Hachette Pratique, Nouvelle, nouvelle cuisine.

Formules du midi : 15 € et 20 €, le soir : 28 € et 35 €

DZ’Envies
12 rue Odebert
21000 Dijon
T 03 80 500 926

Tags Technorati : , , ,

6 réponses à DZ’Envies

  1. Tiuscha dit :

    Dés fois on se dit que Dijon est bien trop loin !

  2. Olivier P. dit :

    Pour les amateurs de glace à l’Anis de Flavigny, voici la recette par David Zuddas:
    http://www.anis-flavigny.com/actus.html

  3. alain martineau dit :

    Une deuxième tentative et une deuxième catastrophe: service lamentable, cuisine insipide, couverts sales…
    Vivement que ça ferme!

  4. Alain, vous semblez sacrément remonté, un conseil : n’y allez plus, les a priori, les attentes et les souvenirs, gâcheront de toute façon le moment.

  5. Liliefrancia dit :

    Anniversaire feté dans le restaurant de David Zuddas pas plus tard qu’hier soir!!
    découverte très agréable. La table etait pres de la cuisine et ce fut un plaisir de voir le chef dresser les assiettes devant moi:
    Au menu pour ma part: madeleine salée au curry et carotte; filet de fletan mariné avec sorbet de patate douce et une quenelle de crème (il me semble car tres douce en bouche) avec des oeufs de poissons qui eclatent dans la bouche, bouillon de coques aves filet de boeuf mariné sur un lit de brocciu (sublime), quenelle de harira (normalement soupe marocaine a base de lentilles, tomates, pois chiches et autres épices) avec du lapereau en roti, en aumoniere (comme sur votre menu) et pour finir le dessert avec un ananas poché sous vide au sucre brut avec une glace au lait d’amande, marmelade d’orange exquise et petit gateau. Avec le café, une guimauve à la fleur d’oranger qui fond en bouche.
    Le chef est tres accessible et ouvert, la salle est agréableemnt bien agencée et décorée!!
    Bref que du bien….

  6. Miam, miam, miam, ça me donne faim tout ça ! Merci pour ce joli compte rendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT