Ellsworth

1 Juil 2015 • 750014 commentaires

L’équipe américaine de Verjus, 52 rue de Richelieu, Paris Ier a investi le 34 rue de Richelieu il y a quelques semaines. Ellsworth cela s’appelle (qui est le nom du grand-père de Braden Perkins, l’un des chefs fondateurs de Verjus avec Laura Adrian). Il se trouve que je connaissais déjà l’adresse, puisqu’elle correspondait au bistrot Les Bistronomes que j’avais testé il y a 4 ans. Sacrément rafraîchie ici, elle est baignée d’une belle luminosité à l’heure du déjeuner et d’un petit chic en plus. Est-ce l’effet du clair marbre des tables, de la blancheur des murs, des banquettes gris souris bien confortables ? Je ne sais pas, mais l’ensemble est rafraîchissant et élégant et le service particulièrement souriant et gentil (oh que ça fait du bien, je ne le répèterai jamais assez). La carte est courte au déjeuner, efficace, pile dans la saison, reprenant des classiques du bar à vins Verjus, comme le poulet au lait ribot et moi, ces assiettes colorées tendance anglo-saxonne qui n’hésitent pas à jouxter légumes, fromages, graines et d’autres petites choses inattendues ont toujours le don de me mettre en appétit. Rendez-vous pris hier midi…

asiette legumes ellsworth paris

La salade de courgettes, pesto, feta, pignons, cresson. Verte, boostée par le pesto et la feta, l’acidulé du cresson, c’est bon et j’aime beaucoup l’hyper croustillant de cette sorte de chapelure un peu grasse et salée sous la dent… Les pignons sont cependant discrets.

sandwich poulet lait ribot ellsworth paris

Il y avait bien la burrata, pêches grillées, roquette, basilic et miettes de pain, mais le sandwich de poulet frit l’a emporté. Le pain brioché est léger comme une plume, j’en arrache des petits morceaux filants que je déguste pour commencer. Puis je m’attaque au reste. Des morceaux de poulet mariné au lait ribot (ce qui donne une petite acidité et du moelleux) et pris dans une panure fine et croustillante. La vinaigrette à la moutarde à l’ancienne dessous est très relevée et la fraîcheur est assurée par le chou chinois et les oignons rouges émincés. C’est délicieux, pas orgiaque du tout, mais délicieux.

flace au malt sorbet chocolat ellsworth paris

Du coup, je ne peux pas ne pas prendre de dessert, surtout qu’il y en a un qui me plaît plus que tout dans son intitulé : glace au malt, sorbet au chocolat, espuma de café, biscuit au lait vanillé. Je crois que je pourrais retourner chez Ellsworth dans les prochaines heures juste pour ce dessert… Chocolat noir, malt, café, les saveurs sont en osmose et avec ces éclats de biscuit très beurré et un peu salé qui là aussi croustille énormément, c’est terrible.

Formule à 18 € et 24 € au déjeuner et à la carte le soir, entre « palourdes, harissa, xérès, citron vert, coriandre, crostini », « tacos de chorizo, courgette, oignon rouge, haricot noir », « bavette, chutney de betterave, os à moelle fumé et ail confit », des assiettes toutes entre 10 et 14 €, comptez environ 40 €. Et il y a aussi un brunch le dimanche midi. En tout cas, moi j’ai envie d’y retourner.

Ellsworth, 34 rue de Richelieu, 75001 Paris, 01 42 60 59 66, métro Palais Royal, Pyramides

4 réponses à Ellsworth

  1. Alice dit :

    Rien que le dessert semble être un argument de poids par cette chaleur. Merci pour la bonne adresse Caroline !

  2. CF dit :

    Merci pour ce très bon conseil, on y a passé une soirée délicieuse lundi ! Jamais facile de trouver un restaurant ouvert un lundi soir mi-août, c’était une très très bonne surprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT