Emile et Jules

13 Jan 2015 • 75017, Pâtisserie5 commentaires

Je suis curieuse des produits fermiers et des idées autour du pain, comme celui sans gluten de Chambelland, dont les farines sont produites par les initiateurs. Récemment, c’est la boulangerie Émile et Jules qui a ouvert ses portes au 18 rue de la Terrasse, Paris XVIIe et dont l’histoire ne manque pas d’allant. Émile et Jules sont les fils de l’agriculteur céréalier dans les Yvelines Marc Winocour (la ferme du Moulin des Moissons). Pour valoriser son exploitation et se diversifier, l’agriculteur est devenu meunier et s’est pourvu d’un moulin sur meule de pierre. A partir de la farine produite, les frères se sont lancés dans la confection de pains qu’ils ont commencé à vendre sur les marchés et puis dans leur première boutique ouverte il y a quelques mois. L’un des frères est présent à la vente le jour où je pousse la porte, secondé par une charmante jeune femme. Les couleurs des pains sont particulièrement dorées et caramélisées, les croûtes semblent bien saisies. Plus de croissant et de pain au chocolat à midi, mais quelques petites brioches au chocolat blanc et une tarte au sucre…

pain emile et jules paris

Voici un quart de pain oreiller. Si la croûte est particulièrement rousse comme je vous le disais et très croustillante (ce qui me donne très envie personnellement), la mie est d’une teinte grise, bien alvéolée, parfumée et très moelleuse. La saveur de ce pain n’est pas très acide, mais plutôt douce, on sent le levain cependant et la céréale.

tarte au sucre emile et jules paris

Elle, elle m’a fait de l’œil très vite. Une tarte au sucre qui est en fait une pâte briochée recouverte d’un peu de crème et de sucre avant cuisson (le mélange formé a même un peu coulé sur la table au premier plan). Assez dense, très moelleuse, avec un peu de crème devenue sirupeuse à la cuisson, je me régale dans les heures qui suivent. Le lendemain, elle se sera asséchée un peu, je conseille donc de la déguster le jour même de l’achat. Vous vous dites alors, mais pourquoi elle ne l’a pas fait ? Cela ne se voit peut-être pas sur la photo, mais elle est costaude (et à 3 €). Attendez de voir la brioche au chocolat blanc à côté…

brioche emile et jules paris

Est-ce plus clair ? Non, pas vraiment en fait.

Bref, les produits sont de qualité, abordables, surtout cette tarte au sucre à 3 € et j’aime vraiment l’idée d’un pain fermier. Les pains sont aussi vendus dans différents points du 78, 92 et 75, comme la ferme, des marchés, des hypermarchés, des restaurants…

Emile et Jules, 18 rue de la Terrasse, 75017 Paris, 01 73 75 67 44, métro Villiers

5 réponses à Emile et Jules

  1. Gabriella dit :

    Cette famille a le sens des affaires et du marketing avec son « pain fermier » et toutes ses
    boutiques.

    • Gabriella, pour l’instant, je n’ai vu que cette boutique. Les autres points de vente sont des dépôts. Et le « pain fermier », c’est moi qui le définit ainsi car l’idée du pain issu des farines produites sur la ferme me fait penser à un poulet fermier ou un fromage fermier. Après, je ne sais pas ce que vous entendez par le sens des affaires et du marketing, mais je crois qu’il en faut forcément un peu aujourd’hui et ce n’est pas une mauvaise chose.

  2. Les Tasters dit :

    A croire en effet que les artisans n’ont pas le droit de faire du marketing et du commerce. Quand on sait que la plupart des petites boulangeries de quartier dont on ne parle pas font du pain et des viennoiseries en préparation toute prête ou simplement en cuisant du surgelé sur place….
    Au moins ici, le boulanger peut dire ce que l’on mange, comment c’est fait, et uniquement avec des procédés artisanaux…et fermiers.
    Pour les gout et les textures, on peut discuter mais c’est vraiment un pain différent avec un goût très particulier qui peut changer avec les saisons et les récoltes. Un produit vivant. Je les ai testé 2 fois avant d’écrire à leur sujet. Les sandwichs ont de super ingrédients (ce qui est rare en boulangerie) et un coin épicerie de petits producteur locaux est ouvert.

    Il n’y a qu’une seule (toute petite) boutique à Paris à ma connaissance avec peu de produits pour garantir la démarche, le reste étant livré. Ils fournissent même un footruck mais cela va encore faire débat…

  3. Véro Skog dit :

    J’ai découvert il y a peu de temps grâce à l’émission sur la santé de France 5 cette petite boulangerie garnie de pains delicieux. J’ai goûté leur pain « coussin » comme ils l’appellent. Nature et aux céréales d’une croûte bien craquante et dorée et d’une mie très moelleuse et surtout très digeste.
    J’ai également goûté leur pain aux figues. Avec de vrais figues sèches et tendre en bouche, un régale avec le fromage.
    Habitant à deux rues, j’y retourne 2 à 3 fois par semaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT