Et vogue pour Dinard !

2 Sep 2008 • Bretagne4 commentaires

Un conseil, me dit-on, prenez la Vedette qui va de Saint-Malo à Dinard. Arriver à la gare de Saint-Malo, il ne me restait qu’à remonter jusqu’aux remparts, les longer ou traverser la ville ? Sans hésitation, traverser les rues pavées de Saint-Malo intra-muros, humer les odeurs de kouign amann, aller me recueillir devant la boutique originelle de Monsieur Jean-Yves Bordier (le beurrier phare de Saint-Malo, 9 rue Orme, 35400 Saint-Malo), passer sous les halles moyenâgeuses du petit marché, grimper quelques instants sur les remparts, apercevoir le Grand Bé (îlot qui fait face à Saint-Malo, accessible à marée basse et qui renferme la tombe de Chateaubriand), le Petit Bé et retrouver le quai des Vedettes de Saint-Malo. Allez, on embarque…

224-dinardJe quitte Saint-Malo sous un soleil radieux, quelques mètres plus loin, on s’approche de Dinard…

224-dinard2

Ca se gatte un peu, qu’importe, il suffit de débarquer et de remonter le quai pour atteindre l’Hôtel de la Vallée. 24 chambres fraîches comme la rosée, deux salles de restaurant qui se fondent dans les blancs, les teintes sable et marron, le jonc au sol, les fauteuils en osier couleur chocolat. Ici, la marée est à l’honneur : des plateaux de fruits de mer comme s’il en pleuvait et des poissons simplement préparés pour mettre en valeur les chairs et la fraîcheur des spécimens de la région. Francis Marx propose trois choix de cuisson (Vapeur, Grillé et à la Plancha) et trois accommodements (Nature, aux Herbes ou au Beurre blanc) A la carte ce jour là, turbo, saint-pierre, sole, barbue… Je suis installée en face à la baie, la terrasse est un peu venteuse, je reste à l’intérieur, soudain, ils font leur apparition, les ormeaux si convoités de la région… La pêche de ces coquillages univalves est très règlementée, une pêche à pied qui se pratique au Nord-est de la Vilaine uniquement.

224-dinard3

Légèrement rôti, le muscle est ensuite émincé en tranches fines qui révèlent un incroyable fondant (et réussir à conserver le fondant des ormeaux tient du miracle). Les tranches reposent dans leur coquille remplie de purée et d’une noisette de pesto (basilic, ail, huile d’olive et pignons de pin) et de shiitake poêlés. Quelques pousses de salade et oignons frits et le régal est assuré.

224-dinard4

Comment ne pas succomber ensuite au far breton de la maison, servi chaud, avec la texture tremblotante et la légèreté du flan et ses pruneaux reposant dans le fond, accompagné de caramel au beurre salé et de glace à la vanille… hein, je vous le demande ?

À la carte : 40 € environ, chambres de 90 € à 150 €

Restaurant – Hôtel de la Vallée
6 avenue George V
35800 DINARD
T 02 99 46 94 00

Tags Technorati : , ,

4 réponses à Et vogue pour Dinard !

  1. marion dit :

    Pour moi la meilleure adresse de Dinard, c’est le Balafon, super petit resto tenu par une jolie (et gentille) blonde. Cuisine inventive, produits de qualité, vins délicieux avec des prix imbattable compte tenu de la tenue du resto (compter 50€ par personne).
    Mon coup de coeur, nous y allons tous les ans avec mon chéri.

  2. Caroline M dit :

    Merci Marion pour ce joli plan à Dinard…

  3. Great pictures and now i am hungry 😀
    Au revoir
    Peter

  4. Caroline M dit :

    Merci Peter pour votre commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT