Eugène

8 Avr 2015 • 75017, Pâtisserie2 commentaires

Eugène m’intriguait depuis son ouverture annonçant son accessibilité aux diabétiques et sa mise au point de différentes techniques pour réduire considérablement la présence du sucre, le tout accompagné de photos de gâteaux et de chocolats particulièrement alléchantes. La boutique est située dans le XVIIe, à côté de la place Pereire. L’espace chocolat est séparé pour garder le chocolat à bonne température (des créations de Pâques sur le thème de Jules Verne, qui était diabétique me dit-on, et du monde sous-marin). Et la boutique assez spacieuse se partage entre vitrine de gâteaux, de sandwichs et division pain. Le chef pâtissier m’accompagne dans mon choix de gâteaux et m’explique comment selon les recettes il est parvenu à ce fameux chiffre de 50% de sucre en moins et 1/3 de calories en moins sur un gâteau. Je ne suis ni concernée par le diabète ni par des intolérances ou allergies, ce qui ne m’empêche pas de m’intéresser à des initiatives qui peuvent égayer la vie de ceux qui sont touchés et qui poussent à trouver des alternatives et faire des découvertes passionnantes. Eugène, c’est Christophe Touchet (diabétique et gourmand de son état) qui s’est entouré du pâtissier Luc Baudin pour mettre au point cette approche de la boulangerie, de la pâtisserie et de la chocolaterie, qui consiste en résumé à éviter les pics glycémiques.

patisseries eugene paris

Les quatre gâteaux choisis. Je peux tout de suite vous dire quel est mon préféré. Le P’tit choc à gauche en bas. Un craquant et fin chocolat au lait piqué d’amandes garni d’une mousse au chocolat posée sur une couche de streusel au cacao avec une petite pointe de sel (le streusel est composé de son d’avoine et de farine T80, ça lui donne un côté brut délicieux). Son voisin de droite est un chou praliné et fruit de la passion, dont j’aime beaucoup l’association acidité du fruit et rondeur du praliné. La crème pour les choux et autres éclairs ? Une technique ahurissante du chef pâtissier qui fait tenir du lait ou de la crème légère avec de la pectine de fruits, c’est fouetté, aérien et pas gras. Quant à la pâte à chou, c’est une recette de farine meulée à la pierre (ce qui conserve le germe du blé riche en fibres), de farine de lentilles et de son d’avoine. Si vous n’êtes pas concernés par le diabète, vous dégusterez ces gâteaux gourmands et peut-être un peu moins sucrés que les autres, avec plaisir. Moi, je n’ai pensé à rien d’autre et c’était parfait. Derrière, ce sont les fruits, une tarte au citron bien acidulée avec son nuage de lait pectiné et la tarte aux agrumes, pur agrume m’a-t-on dit et je confirme… De l’amer, de l’acide, des suprêmes parfumés, sur une pâte sablée avec un léger grain en bouche et des notes de torréfaction, je me suis régalée.

chocolats eugene paris

Voici les petites tablettes pour découvrir les différents chocolats de la maison. Il faut savoir que la recette des chocolats Eugène est à base de chocolats non sucrés Valrhona que la maison sucre avec du maltitol (un édulcorant). Ce sont donc des chocolats moins sucrés que des tablettes d’artisan et que la maison revisite avec des épices, des fruits séchées, des graines, tout ce qui peut animer du chocolat et le rendre gourmand. Moi j’ai particulièrement aimé celui avec des tranches d’oranges séchées, ça colle un peu aux dents et je trouve que l’orange séchée (non confite et donc non sucrée) apporte une note particulière que j’ai découverte avec le chocolat (et que j’ai préféré à l’orange confite pour tout vous dire). J’ajoute que les rochers lait amande sont très bons aussi (ils ont le croquant parfait en bouche et j’aime bien leur format généreux).

J’ai pris également une baguette Eugène, fabriquée à partir de farine T80 meulée à la pierre et j’ai beaucoup aimé sa texture et surtout son goût de farine torréfiée, presque caramélisée.

Les prix des gâteaux varient entre 3 et 4 €, ce que je trouve raisonnable. Certains gâteaux sont petits, la maison l’explique par la sensation de satiété qu’ils apportent plus rapidement que des gâteaux conventionnels. Moi ça me va quand le prix va avec.

Eugène, 11 rue Guillaume Tell, 75017 Paris, 01 42 27 65 24, métro Pereire

« Roca

2 réponses à Eugène

  1. Max dit :

    Caroline se fait la rue Guillaume Tell. Il manque encore Roco pour finaliser la tournée GT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT