Fourche & Fourchette, Camille Labro et Juliette Ranck

27 Oct 2016 • ActualitéAucun commentaire

Dans le cadre de mes activités, je pars souvent à la rencontre de maraîchers, d’éleveurs ou de pêcheurs et je peux vous assurer que cela donne lieu à des rencontres uniques, surprenantes et même émouvantes. Ces hommes et ces femmes s’occupent de nous d’une certaine façon et quand je vois l’attention qu’ils y mettent et que j’entends leur histoire, cela me bouleverse. C’est exactement ce que je retrouve dans Fourche & Fourchette de la journaliste Camille Labro et la photographe Juliette Ranck. Ce livre contient 26 portraits de paysans (et leurs recettes) qui ont adopté une démarche de respect de la nature et de ses composantes et dont le bon sens ne cesse de transpirer. Les photos sont incroyablement réalistes et à la fois poétiques. En noir et blanc, en couleur, on y voit des visages heureux, concentrés, sereins et des instants de leur quotidien. Je suis impressionnée par le naturel et le travail de la photographe pour le rendre. Les textes sont axés sur le rapport à la nature, l’engagement et la philosophie de chacun des paysans, ils sont simples et entrecoupés de leurs mots qui font très vite comprendre que ce qu’ils ont entrepris est ce qui compte le plus aujourd’hui et pour demain, j’en suis intimement persuadée.

couverture-livre Fourche & Fourchette

« Il y a des myriades de petits miracles qui se déroulent à tout instant, sous nos yeux et sous nos pieds, dans la nature. Le tout est d’en prendre conscience » dit Roland Feuillas. « Nous transformons tout ce que nous produisons, le lait en fromage, le blé en pain, les plantes en tisanes, le cochon en jambon. Nous allons au bout de la démarche, ce qui permet le maximum de valeur ajoutée » disent Emeric Leprovost, Camille de Rostolan et Marie Schmitt. « Lorsqu’on est en bio, on a trois fois plus de contrôles que les autres. Ce qui est fou, c’est que nous sommes considérés comme un élevage à risque parce que nos bêtes vivent en plein air » dit Wilfried Léger. « Plus il y a de variétés dans un potager, plus la biodiversité est grande, et plus on crée de la résistance, de l’équilibre et de la vie » selon Norbert Nicolet et Marie-Lou Thiebault.

J’espère que ce livre rencontrera tout le succès que ses paysans et ses passeuses d’histoires et de messages méritent.

Fourche & Fourchette, rencontres et recettes, du champ à l’assiette, préface de Cyril Dion, Tana Editions, 29,95 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT