Freddy’s

20 Août 2015 • 750062 commentaires

Je vous ai déjà parlé de l’adresse Semilla, Paris VIe (trois fois en fait) dont j’apprécie bien des qualités : le découpage de la carte, la cuisine, l’ambiance, l’ouverture 7 jours sur 7. Le restaurant est l’œuvre de différents acteurs de la restauration dont le chef Eric Trochon. Il y a quelques jours, je l’interviewais sur son parcours et j’en profitais pour découvrir la nouvelle adresse qu’il vient d’ouvrir avec ses associés, Freddy’s, juste à côté de Semilla. Au départ, ce devait être une sorte d’antichambre de Semilla et de Fish la Boissonnerie (l’autre restaurant de ses associés), un comptoir où boire un coup debout et grignoter quelques assiettes simples. Mais comme il me l’a expliqué, en deux mois, les clients ont pris leur aise, voulu rester et surtout s’assoir. Des tabourets ont été ajoutés devant tous les comptoirs et la cuisine a pris un sérieux coup de sophistication. Le décor vise clairement le bois, les grandes étagères exposent bouteilles de vin, fromages et cochonnailles. Un îlot de cuisine arrive dans le prolongement du comptoir principal, ça cuisine sec et ça donne une ambiance animée, décomplexée. Et puis il y a encore une carte au découpage qui donne envie de tout : salaison, tartiner, croustillant, plancha, sur le charbon (japonais)… et des prix autour de 6 et 7 € par assiette.

ceviche pasteque freddys paris

Ceviche de pastèque jaune et rouge, coriandre, citron et d’autres choses qui parfument. C’est extrêmement frais (une évidence) et parfait.

fallafel freddys paris

Les falafels de la maison, sur du fromage frais. Ils sont bourrés d’herbes, assez parfumés, mais un poil trop cuits pour moi, ce qui leur donne une enveloppe croustillante un peu trop épaisse.

beignets courgette freddys paris

Oh la la, ceux-là, ils sont terribles. Des beignets de courgette comme je n’en ai jamais mangé… Farine, œufs, bière et levure me dit le chef. Peut-être, mais moi j’en veux comme ça tous les jours ! Ils sont mousseux, fondants, extra croustillants et délicieux ! Avec un peu de crème dans le fond et des zestes de citron je crois sur le dessus.

taboule chou fleur freddys paris

Taboulé de chou-fleur champêtrement frais et parfumé (je dis poétiquement, car je vois de toutes petits fleurs jaunes que je trouve champêtres dans ce taboulé). En fait, il s’agit de trois couleurs de chou-fleur, le tout bourré d’herbes et d’un assaisonnement délicat et acidulé sur un fond de crème de chou-fleur. Exquis.

brochette agneau freddys paris

Brochettes d’agneau tendre grillées au charbon de bois, avec une sauce aux olives et une autre au piment et un peu de fromage râpé dessus. On sent bien le parfum de grillade au charbon, le côté fumé doux, on se croit un peu en vacances le temps d’un parfum.

riz au lait freddys paris

Pour finir un riz au lait. Cela va vous paraître bizarre, mais les grains sont très gros, ce qui donne une bonne mâche à l’ensemble. Le riz au lait en lui même n’est pas trop sucré, mais c’est la compotée d’abricots qui vient donner le complément de sucre, rafraîchir l’ensemble et les amandes concassées donner le croquant. Un exemplaire du genre bien équilibré.

C’était bien calme en ce lundi midi 17 août et ça devrait s’animer dans les prochains jours. Surtout que l’adresse, une de plus, est ouverte 7 jours sur 7 et sert en continu de 12h à minuit. Oui, vous qui ne savez pas où manger à 15h pour cause de réveil tardif, de décalage horaire, d’envie de bon ou de ne rien cuisiner un dimanche, vous saurez dorénavant où aller. Les prix ? Comptez 30-35 € pour un bon repas.

Freddy’s, 54 rue de Seine, 75006 Paris, métro Mabillon, Saint-Germain-des-Prés

« A mere
Dune »

2 réponses à Freddy’s

  1. abépé dit :

    levure et biere? ou plutôt bière donc levure non? et pour le ceviche ? vraiment juste de la pastèque pas de poisson ou crustacé ou fruit de mer ? là ça devient une salade de fruit …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT