Frenchie, 2nd

10 Fév 2010 • 750029 commentaires

Après un premier déjeuner plus que séduisant , en voici un deuxième juste pour le plaisir, il y a quelques jours, en réservant bien sûr une bonne semaine à l’avance (oui, c’est la rançon du succès, pas mal d’établissements parisiens nous éduquent dorénavant ainsi). Le décor fondu dans son esprit cosy, anglo-saxon, boisé, poutré et briqué, bref, on a déjà tout dit… Cette fois, on était dans la micro salle du fond (3 tables), à l’abri d’une sorte de palmier. La formule déjeuner de Grégory Marchand, toujours aussi bien balancée entre accords vifs, fraîcheur et gourmandise.

341-FrenchieChoux de Bruxelles fondant et légèrement cramés sur les côtés, ce qui leur donne un goût caramélisé délicieux (quel bonheur de trouver des choux de Bruxelles au restaurant, j’adore ça et en dehors de chez moi, j’avoue ne pas en croiser souvent), radis marinés au vinaigre, pousses violettes (je ne sais plus lesquelles c’est, il faut que je prenne un cours de « pousses »), enoki et crème de pistache onctueuse et parfumée.

341-Frenchie2

Filet de perche (j’espère pas celle du Nil dans le Cauchemar de Darwin, dès que je vois le mot perche, je ne peux pas m’empêcher d’y penser, comme tous ceux qui ont vu le film je pense), bien fondante, peut-être un poil trop, mais je pense que c’est la texture du poisson, tranche de champignon coréen me dit-on bien saisi (je ne le connaissais pas, et bien il est sacrément bon), fondue d’oignons doux parfumée à l’estragon j’ai l’impression et crème de champignons très parfumée. Un plat marin-forestier bien troussé.

341-Frenchie3

Café gourmand, dans le cadre de la formule (sinon, il y avait des perles du Japon, je ne cours pas après). La grosse rose brune que vous apercevez est un cannelé fait par un passionné autre que le chef du Frenchie, répondant à tous les critères du cannelé. L’autre petit pot est garni de faisselle et de billes de chocolat sans intérêt.

Les formules déjeuner ont pris quelques euros, rien de grave je vous rassure, formules à 21 € et 25 €. Le soir, menus à 31 € et 35 €.

Frenchie, 5 rue du Nil, 75002 Paris, 01 40 39 96 19, métro Sentier

9 réponses à Frenchie, 2nd

  1. lilizen dit :

    choux de bruxelles fondants, oui, bien paumés les petits choux sont souvent ultra-fondants
    J’aime les caraméliser exprès avec un chouillas de sucre (du complet par ex) ou avec un fond de sauce déglacé au miel, c’est divin..
    En tout cas merci pour cette belle adresse qui a su me mettre en appétit.
    L’assiette de poisson elle aussi a l’air succulent, mais de quelle perche s’agissait-il?…il y en a moult sortes…
    Quand à celle « de Darwin »…elle me fait frémir je la boycotte et j’informe mon entourage aussi…

  2. Stéphane dit :

    juste pour les pousses violettes, c’est des pousses de betterave, Sakiko adore ça aussi et j’en achète toutes les semaines chez Carrefour 😉

  3. Lilizen, j’avoue ne pas avoir demandé quelle était l’origine de la perche…
    Stéphane, merci pour le renseignement, cela me fait un bon moyen mémotechnique, pousses violettes = betterave violette

  4. alxparis dit :

    Déjeuner hier.
    Cuisine délicieuse.
    Service déplorable : aucun accueil à l’arrivée (même si les deux personnes en salle vous voient, elles ne vous adressent pas la parole…) ; aucun suivi des tables : il a fallu réclamer qu’on s’occupe de nous après chaque plat et le déjeuner a duré deux heures pour un menu fixe de trois plats.
    Prix actuels déjeuner : 24€ pour 2 plats, 28€ pour 3.
    Question : à ce niveau de cuisine et de prix, peut-on accepter que le service soit aussi nul ?

  5. Alxparis, j’en suis désolée pour vous ! Non, un service nul, quel que soit le prix, ça n’est pas acceptable !!!

  6. florian dit :

    Avez vous essayé le menu dégustation de ce restaurant le soir ? Il n’est pas écrit à la carte, il faut demander pour l’avoir. Il coûte 60euros et il nous permet de goûter au foie gras fait maison, et aux 2 entrées, 2 menus, au fromage et aux 2 desserts proposées à la carte. Bien sûr tout est en plus petite quantité mais cela permet de faire le tour de la carte 🙂 J’avoue qu’après avoir goûté chaque plat, je ne savais pas quel entrée plat ou dessert j’aurai choisi si je devais faire le choix car tout était excellent !
    Pour ma part le service était top. C’est la sommelière qui nous a servi et elle était très serviable. Elle nous a même fait un accords mets vins pour notre menu dégustation pour seulement 30 euros par personne ! Accords mets vins avec un verre de vin pour chaque plat et un rince bouge entre les deux plats. Vraiment top !
    Je le recommande 🙂

  7. Merci Florian pour ce commentaire, je n’ai pas encore testé le menu du soir, ni le bar à vins récemment ouvert, ça me donne envie d’y remédier

  8. La Flâneuse dit :

    Expérience pour ma part difficilement racontable… je retenterai peut-être à l’heure du déjeuner un jour. Le délai a l’air plus raisonnable.
    En attendant – j’espère que tu ne m’en voudras pas, – je t’ai indiquée comme référence!

  9. La Flâneuse, merci pour le lien. Je me permets, après lecture, une remarque… C’est très courant maintenant les menus qui donnent à choisir entre peu de plats. Disons que ça facilite les courses et le travail des chefs (surtout quand ils ont de toutes petites cuisines) et ça ajoute à la fraîcheur et l’instantanéité des produits. En lisant votre choix le jour de ta venue, moi je trouve qu’il y avait du relief et que ça faisait envie. C’est dommage que vous n’ayez pas persévéré jusqu’au repas 😉 Maintenant, si on n’est ni poisson ni ris de veau, ça n’aide pas. Avez-vous essayé de savoir s’il y avait une alternative au moins au niveau de l’entrée ? Et si je puis me permettre encore, les intitulés en ce moment sont très courts dans les restos (courus), alors certes, ça n’engage pas trop, mais ça se révèle souvent aussi très excitant à l’arrivée du plat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT