Glou, 3e

21 Jan 2011 • 750035 commentaires

Après une semaine riche en émotions, un dîner ducassien au 2e étage de la Tour Eiffel lundi, une journée ès langoustine en pays bigouden mardi, un déjeuner parisien "raw food" jeudi, revenir à niveau avec ses classiques et arriver les yeux fermés, me fait toujours du bien (surtout avant Rungis, Jaja le cousin de Glou et Saturne rien que ces prochains jours). Pour cela, le bistrot Glou, vu ici et , me convient. On file à l'étage s'installer à la petite table collée à la fenêtre avec sa vue imprenable sur le musée Picasso. Du monde, mais pas trop de bruit, température idéale, bienvenu au Parmentier de boeuf.

Parmentier

Viande fondante type pot-au-feu, purée simple et petits oignons grelot bien caramélisés (ça, c'est le petit détail en plus toujours appréciable).

Café gourmand

Café gourmand, 8 € tout de même, quand on le voit arriver, on se dit "un peu cher payé". Sauf que le sablé est vraiment bon et la bouchée gianduja garnie de noisettes entières en impose. D'ailleurs, j'ai demandé à la serveuse d'où elle venait, un type dont elle se souvenait juste le prénom, elle m'a aussi dit qu'ils venaient de commencer petit et que ça n'arrêtait pas depuis.

Formule déjeuner aux alentours de 15 € (je n'ai pas vérifié depuis la dernière fois), à la carte, comptez 25-40 €, selon ce que vous choisirez. Ici, Parmentier de boeuf à 17 € (plats entre 15 et 23€) et café gourmand à 8 € (le prix de tous les autres desserts). A l'image de Nanashi dans le Xe, quand je lis vos commentaires, je remarque que cette adresse fait des heureux et aussi des mécontents. Pour ma 3e fois ici, je réitère mon point de vue, l'adresse est bonne, le décor frais, contemporain, la cuisine gourmande et l'équipe de jeunes femmes en salle attentionnées et charmantes. Rien à ajouter.

Glou, 101 rue Vieille du Temple, 75003 Paris, 01 42 74 44 32, Métro Filles du Calvaire

5 réponses à Glou, 3e

  1. Anne dit :

    « Rien à ajouter »
    Moi si.
    Bonjour,
    Je suis revenu sur un de vos commentaires, »une cantinette sympathique »,on ne peut mieux dire…
    C’est probablement pourquoi le lancement en grande pompe,en tous cas très bien relayé(…),de cette nouvelle adresse agace quelques gourmands qui ont l’impression de s’être fait promener…
    En somme beaucoup de foin pour pas grand chose,une gentille cantine pour les copines herbivores d’André.
    😀

  2. sarah dit :

    Le sablé vient de chez Bogato ,sublime patisserie cachée dans le 14e !

  3. – Anne, je ne sais pas si on parle de la même adresse ? Herbivore ? J’ai cru voir seulement un plat végétarien (ce que je trouve bien au passage). Ne parlez-vous pas de Nanashi dans le Xe ? Quant à l’émeute médiatique, quelle que soit l’adresse, je suis d’accord, on en fait toujours trop. En fait, c’est la multiplication des supports qui donne cet effet-là et comme tout le monde se jette sur la même nouveauté dans les jours qui suivent son ouverture, ça donne l’impression qu’on crie au génie. Alors qu’il s’agit d’une simple bonne petite adresse.
    – Sarah, merci ! J’avais oublié le nom de cette fameuse adresse Bogato !!!

  4. Vence dit :

    Vous pouvez trouver un autre article sur le restaurant Glou sur http://blog.paris3e.fr/post/2011/03/17/Glou-Restaurant-75003

  5. Vence, petite pub au passage ? Y a pas de mal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT