Guimi House

30 Sep 2014 • 75003, PâtisserieAucun commentaire

Le Gastronome Parisien, un dénicheur de bonnes adresses entre Paris et Hong Kong, signale l’autre jour sur Twitter qu’une adresse spécialisée en desserts hongkongais venait d’ouvrir à Paris. Une adresse spécialisée en desserts ? Je repense à Dessance… Mais qui plus est hongkongais ? Il faut que j’y aille ! Dans l’heure qui a suivi (ou presque), j’étais attablée chez Guimi House, au 38 rue de Turbigo, Paris IIIe, c’est à dire dans le quartier historique chinois de Paris. Murs blancs, touches vert pomme, banquettes et fauteuils confortables, écran de TV qui diffuse le concert d’une jeune femme asiatique chantant, j’ai l’impression, sur le thème des histoires d’amour perdu, secret ou follement romantique. Bref, trois jeunes femmes sont derrière le comptoir et l’une d’elles vient m’accueillir en me donnant une carte. Une carte comme celle des salons de thé/glacier où figurent en photos toutes les coupes. Cette fois, il s’agit de desserts, des bols de perles de tapioca avec des coulis de fruits, des coussins de pâte fourrés de crème, beaucoup de mangue, du durian (le fruit dont il dit qu’il sent très mauvais) et les prix vont de 3 € à 5,50 €. La carte est très inspirée de celle chaîne Honeymoon Dessert à Hong Kong toujours selon le Gastronome Parisien.

millefeuille hongkongais

Mon choix s’est porté sur un millefeuille à la mangue (il y avait aussi au durian), « certainement une adaptation pour Paris » me dira plus tard le Gastronome Parisien. Il n’empêche qu’il est quand même dépaysant, composé d’une multitude de couches de pâte dont je ne saurais définir la recette (fondante et ferme, un peu sucré) et de couches de crème fouettée pas vraiment sucré et garni de morceaux de mangue. C’est bon, léger (la crème fouettée sans sucre, moi j’ai l’impression que ça peut se manger indéfiniment), ça change de tout ce que j’ai goûté.

soupe de mangue

Au moment où la jeune femme m’a servi mon millefeuille, elle m’a aussi servi ce dessert. Sur le moment, j’étais surprise, je n’ai rien dit, pensant que c’était peut-être un cadeau de bienvenue de la maison. Et puis en le regardant mieux, j’ai vu que le format était celui proposé à la carte et facturé à un prix de dessert comme les autres et qu’il n’avait rien d’une mignardise. Quand j’ai demandé un peu plus tard, on m’a dit que c’était une erreur de la serveuse, je sentais toute l’équipe très embarrassée. Surtout que j’y avais goûté… Une soupe apparemment très populaire à Hong Kong (toujours d’après le très renseigné Gastronome Parisien) composée de morceaux de mangue, de perles plongées dans une soupe de mangue qui me fait penser à un smoothie (avec une texture aérée comme si ça venait d’être mixé ). Il y a également de la chair de pamplemousse effeuillée (je ne sais pas comment le dire autrement). C’est bon, il y a juste les perles un peu trop molles selon moi (je préfère quand il y a encore un peu de mâche).

Un salon de thé simple où l’on voyage à Hong Kong le temps d’un dessert, moi j’aime bien. Et merci encore au Gastronome Parisien pour cette introduction au dessert hongkongais !

Guimi House, 38 rue de Turbigo, 75003 Paris, 01 71 21 90 72, métro Arts et Métiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT