Kaffeehaus

28 Nov 2014 • 75017, Pâtisserie1 commentaire

Boulangerie, pâtisserie et salon de thé axé sur les douceurs de l’est, le Kaffeehaus situé dans la gourmande rue Poncelet (Paris XVIIe) ne manque pas de ressources. J’ai rencontré son créateur Ralf Edeler à l’occasion d’un article que je préparais sur les gâteaux allemands pour les fêtes de fin d’année. Quelques semaines plus tard, on se retrouve autour de la table de Repas de fête pour le tournage de l’épisode sur la table de Guillaume Ier qui était diffusé l’année dernière sur Arte. Entre mon guide, la presse, la TV, les occasions de déguster au Kaffeehaus n’ont pas manqué. La boutique expose de nombreux gâteaux, tous plus hauts et larges que ce que vous imaginez, strudel, sachertorte, gâteau au fromage blanc, forêt noire, ils sont hypnotiques dans la vitrine. Côté boulangerie, entre les pains aux graines, aux épices, noirs, aux pommes de terre, on a envie de tous les tester. A l’étage, c’est le salon de thé avec ses boiseries, ses napperons, ses banquettes et sa collection de coucous dont l’un sonne toutes les heures qui imprègnent cette adresse d’une atmosphère autrichienne chaleureuse et idéale par ces jours courts et froids. Il y a trois jours, avait lieu la présentation à la presse de la saison 2 de Repas de fête (je vous en parle lundi !) et la production avait eu la bonne idée d’offrir à tous les participants un petit présent du Kaffeehaus

Kaffeehaus paris

Voici les douceurs qu’il fait si bon déguster en ce moment (au même titre que les Mandorlato et Panforte de RAP). Les étoiles sont à base de pâte d’amande, recouvertes d’un glaçage léger. Les carrés ont un fort goût d’épices et de miel, garnis d’amandes et d’autres fruits confits. Ceux recouverts de chocolat noir et au lait sont à base d’une génoise toute légère qui fond en bouche comme neige au soleil. Les derniers qui brillent légèrement sont de petits cubes qui cachent bien leur jeu, très puissant en parfum d’orange confites. Bref, un assortiment qui nous plonge dans les parfums d’épices et de fruits confits si chers à cette fin d’année et qui sont là je vous le rappelle pour nous donner les forces nécessaires pour affronter l’hiver ! Comme me le disait Christine Ferber (je me répète), les épices et les fruits séchés ont des vertus reconstituantes, énergétiques, c’est aussi pour ça que l’on prépare pains et biscuits aux épices à foison en cette période de l’année, on en a besoin !

Kaffeehaus, 11 rue Poncelet, 75017 Paris, 01 42 67 07 19, métro Ternes

« Dersou

Une réponse à Kaffeehaus

  1. Rose dit :

    C’est drôle, il m’avait semblé que cet endroit avait hélas disparu au profit (enfin non, justement…)
    d’une boulangerie Véronique Moncler ? Ou bien alors ils ont refait la devanture et je m’étais trompée ? Quoi qu’il en soit, j’y retournerai avec plaisir, j’adore leur salon de thé insolite ! Enfin un endroit « vrai » qui n’a pas été massacré par le massacre design-a-tout-va …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT