Kiyomizu

19 Août 2009 • 7500815 commentaires

Peut-être vous souvenez-vous de ces saveurs découvertes la première fois chez Issé (restaurant appartenant à Monsieur Kuroda de l’épicerie Issé et cie), avant que le chef ne parte vers d’autres cieux. Et bien justement, le voici un peu plus visible, s’exécutant derrière le comptoir de Kiyomizu, en plein triangle d’or du 8e arrondissement (enfin, je crois qu’il se situe par là). C’était il y a quelques jours, dans une certaine moiteur parisienne, je passais la porte de Kiyomizu pour aussitôt ressentir la fraîcheur (de la clim’, j’avoue, plutôt appréciable) et la sérénité d’un établissement aux airs traditionnels. De l’élégance, du bois et des formes rectilignes, plutôt sérieuses, ça tombe bien, le quartier appréciera. A l’heure du déjeuner, les prix des menus vont de 20 € à 26 €, mais ne laissent rien entrevoir des réjouissances du soir. Tempura, sashimi, sushi et poissons grillés, dont cette fameuse légine découverte la première fois chez Issé, je n’ai pu résister au plaisir de découvrir encore une fois (depuis 3 ans, vous commencez à saisir que j’ai quelques monomanies…).

313-KiyomizuHors d’œuvre charmants, saumon mariné enveloppé de radis blanc sur lit d’algues acidulées et velouté de soja rafraîchissant.

313-Kiyomizu2

La voici, saisie à la perfection, laissant cette exquise sensation de gras en bouche (ce poisson des mers froides ne doit pas lésiner sur sa couche de gras pour survivre, c’est un joli prétexte n’est-ce pas ?). Un plat tout en contrastes de fondant (la chair du poisson qui se détache magnifiquement) et de croquant (les légumes en saumure qui l’accompagnent), de douceur (le légine a été mariné dans un mélange de miso,  mirin et saké, ce qui lui donne cette douceur sucrée et très gourmande) et d’acidité (les légumes). Au premier plan, il s’agit de légumes verts (des liserons d’eau je crois), parsemés de bonite séchée, il y a également un bol de riz et une soupe miso. Je me suis régalée.

Menu à 24 €, avec un verre de thé glacé (non sucré) désaltérant.

Kiyomizu
4 rue Saint-Philippe du Roule
75008 PARIS
T 01 45 63 08 07

Tags Technorati : , ,

ZenZoo »

15 réponses à Kiyomizu

  1. Patrick CdM dit :

    Je vais passer voir ce midi ou demain, ma cantine du quartier, le Hyotan rue d’Artois, est en vacances et j’ai des souvenirs émus de chez Issé où je ne suis plus allé depuis longtemps!

  2. D’ailleurs, un grand merci, l’adresse de Hyotan m’avait été gentiment soufflée par Estérelle qui l’avait connu par toi…
    Reviens ici pour nous raconter Kiyomizu !

  3. Patrick CdM dit :

    Avec plaisir, ce sera demain je pense, car aujourd’hui j’ai failli oublié que j’avais coiffeur ;-))

  4. Patrick CdM dit :

    « oublier »,… pfff !

  5. Patrick CdM dit :

    J’en reviens, très belle adresse, qualité/quantité/prix en bel équilibre, et pas de surprise sur la note, les menus sont « all in », pas de facturation de thé ou de riz supplémentaires, comme dans pas mal d’autres endroits.
    – Amuse-bouches différents de ceux que tu montres, il y avait le velouté de soja, mais avec du magret de canard en tranche, mariné et frit, très beau croustillant. A côté, un roulé de pâte de taro ou igname, je n’ai pas reconnu (ni entendu), fondant et parfumé à souhait, beau contrepoint au craquant du canard. Saveurs plutôt inédites, on n’est pas chez n’importe quel restau japonais!
    – La légine impeccable (probablement marinée au miso aromatisé à l’umeboshi?) et délicieux poisson, je n’en avait encore jamais mangé, c’est savoureux et fondant (avec modération car c’est une espèce de profondeur dont la population est très menacée de sur-pêche).
    – Soupe au miso pas courante non plus, très marquée par les légumes, j’aurais sans doute préféré un bouillon de base plus marqué par les saveurs marines (kombu, bonite séchée) pour accompagner ce poisson.
    – Mon invitée a choisi du saumon teriyaky, je ne l’ai pas goûté, mais de ma place, la cuisson semblait parfaite et elle s’est régalée.
    – Thé vert pour pour elle, et un inédit thé grillé pour moi (je me suis fait traiter de chinois quand j’ai gaffé en demandant du thé fumé ;-))
    – La salle agréable avec ses teintes caramélisées, ses lignes épurées, ses recoins et retraits, mais un gros bémol, le niveau sonore. C’est vrai qu’il y avait une tablée de six japonaises particulièrement toniques, mais du coup, ce n’est toujours pas le restau japonais où j’inviterai mes clients dans le quartier, je le cherche toujours!
    – On peut aussi regretter le manque de lumière naturelle, ce qui en fait un restaurant de jours de mauvais temps, en dépit de la clim parfaite, pas agressive du tout.
    Merci toutefois pour cette adresse, j’y retournerai.

  6. Cher Patrick,
    Un grand merci pour ton commentaire, dont certains traits d’humour pourraient me faire m’étouffer avec mon thé à leur lecture (le thé fumé).
    Entièrement d’accord sur ta description de la salle et ce manque de lumière naturelle qui aurait tendance à faire venir par mauvais temps.
    Pour ma part, il y avait 6 clients dans le restaurant et à 3 tables différentes, dont 2 solitaires. Bref, le calme était sidérant et j’étais bien loin d’imaginer que le niveau sonore pouvait s’avérer limite intolérable, je comprends tout à fait pour ton desiderata de resto où inviter les clients… Cherchons encore !

  7. Ariane dit :

    Adoratrice du Japon et de la cuisine japonaise, j’ai hâte de tester cette nouvelle adresse et Kiku aussi, je me ravis de toutes ces ouvertures de vrais japonais mais je n’arrive pas à suivre le rythme !

  8. Patrick CdM dit :

    C’est l’affluence depuis le temps que tu en as parlé! Bonne fin de semaine.

  9. Patrick CdM dit :

    J’y suis retourné vendredi midi avec une amie journaliste-blogueuse (non pas EP ;-)), calme absolu et toujours aussi bon, j’ai tenté l’anguille laquée, que du bonheur, je sens que vais bientôt tenter en soirée.

  10. MMMH, anguille laqué, l’un de mes mets favoris !!! Merci Patrick !

  11. Patrick CdM dit :

    Bon, c’est réservé pour jeudi soir… une vraie belle découverte, merci encore!

  12. Effectivement, ça n’aura pas tardé…

  13. Guillaume dit :

    Nous avons également testé avec des amis ce vendredi. L’anguille était comme la bas dans mon souvenir à Kyoto. Bien laquée et délicieuse sur son lit de riz. Les amuses bouches sont également très bons et je dois dire qu’en goutant la soupe miso on se dit bien qu’il y a restaurant japonais et restaurant japonais… Mes amis ont pris le saumon teriyaki et la légine, tous deux parfaitement cuisinés. Certes plus cher que celui rue d’Artois que je fréquente très souvent mais bien plus calme et plus propice à un déjeuner d’affaire. La prochaine fois je prends aussi un dessert car j’ai cru déceler une sorte de tiramisu au thé vert qui avait l’air très sympathique. Merci pour cette adresse que l’on ne remarque pas sinon…

  14. Laurent Jouanne dit :

    Testé ce midi, très bien…

  15. Laurent, oui hein, je l’ai re-testé il y a quelques jours, toujours aussi bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT