La Marelle

2 Juin 2009 • Ain3 commentaires

Du côté de Bourg-en-Bresse, à Péronnas, voici La Marelle de Didier et Sandra Goiffon. Des artistes présents en salle et en cuisine, un mélange des genres, un vrai moment d’art et de gourmandise. Derrière la grande bâtisse, le jardin est une galerie à lui seul, sculptures sur bois, toile peinte en direct par l’un des stagiaires du chef, Citroën 2CV en passe d’être revisitée… Didier Goiffon aime s’entourer d’artistes et de vignerons et créer des événements qui mêlent les arts, la vigne et la cuisine. Le homard bleu et la Côte de Beaune (représentée par Jean-Marc Morey) s’accorderont à La Marelle le 22 juin. Plus tard dans l’été, ce sera la Soirée Guinguette, accordéon, friture de Saône, jambon à l’os et inauguration de l’exposition des sculptures de l’artiste G’Ko. En attendant, je prends place en salle pour déjeuner. Autour de moi, les tablées ne cessent d’évoquer des souvenirs de cuisine et de s’exclamer sur les saveurs et le plaisir qui les envahit. Couleurs ambrées, pierres apparentes, fraîcheur des vieux murs épais et vue imprenable sur le jardin et la verdure.

Mises en bouche…

295-Marelle

Avec à l’arrière, une sculpture en bois dans laquelle une immense chips de pomme,
ainsi que des fins feuilletés à la tapenade sont venus se greffer.

295-Marelle2

Noix de Saint-Jacques saisie à la plancha, posée sur une coquille cachant des lamelles de Saint-Jacques crues légèrement marinées et des dés de champignons. Pour surprendre et ne pas avoir à se débarrasser du corail, le chef l’accommode au Pacojet avec une touche de pastis et de piment d’Espelette, pour une incroyable crème glacée, sans une once de sucre, et enfin quelques pousses de petits pois pour la fraîcheur et le craquant.

295-Marelle3

Filets tendres de Saint-Pierre et pommes de terre taillées en grosses frites et prises dans une chapelure de poudre de crevettes (qui me font penser à la chevelure de la sculpture de Niki de Saint-Phalle, la fontaine Stravinsky près de Beaubourg). Pour le vert, on se délecte d’une poêlée cachée d’épinards, de cèpes et de poireaux, le tout bien saisi, légèrement crémé et riche en goût.

295-Marelle4

Chèvre frais, asperges rôties, petite crêpe et beurre de truffe.

295-Marelle5

Poires tapées d’une couleur ambrée à faire pâlir d’envie, caramel et crème glacée aux morilles. Entre le caramel au beurre salé infusé aux morilles, la crème glacée et les poires fourrées aux morilles, on ne sait plus où donner de la tête.

Formule déjeuner à 28 €, menus à 39 €, 69 €, 80 €, à la carte : 70 € environ

La Marelle
1593 avenue de Lyon
01960 PERONNAS
T 04 74 21 75 21

Tags Technorati : , ,

3 réponses à La Marelle

  1. Tiuscha dit :

    Poire tapée et morilles avec le caramel, quelle merveille ! Avec quel vin était ce servi ?
    Le pacojet est un appareil extra pour les spécialités glacées, dommage que ce ne soit pas à portée de bourse pour les particuliers…

  2. Chef Damien dit :

    Franchement, celà fait vraiment envie !
    Bon surtout et beau…
    Merci pour cette adresse.

  3. Tiuscha, le vin, j’ai été particulièrement raisonnable, car j’étais en reportage très gastro et je ne sortais quasiment pas de table. Le pacojet, oui, c’est particulièrement pro au niveau du prix et de l’utilisation quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT