La Taverne de Zhao

9 Mar 2018 • 75010Aucun commentaire

La Taverne de Zhao, j’avais déjà beaucoup aimé il y a cinq ans presque jour pour jour (c’est ici). En août dernier, je suis allée découvrir la nouvelle petite adresse Mr Zhao que j’avais savouré aussi, même s’il s’agit d’y manger plus rapidement (les pâtes biang biang n’en sont pas moins savoureuses et pleines de mâche). Dans la foulée, la Taverne de Zhao a fait des travaux (finies les éclaboussures sur les murs) et dans un esprit toujours cantine de quartier a visé simple, moderne et juste. Derrière le grand comptoir en plexi décoré de petits pois et garnis de bocaux de légumes fermentés et de bouteilles Lucky Beer (avec un bouddha porte-bonheur), l’équipe s’active aux pâtes en différents formats, crudités, « momo » et autres pots en terre généreusement garnis. On peut manger au comptoir, comme à l’une des tables situées en face, toutes assez serrées, mais pour une fois, je n’ai pas l’impression de hurler et c’est pourtant plein comme un œuf. Les prix sont accessibles, les saveurs adaptées je pense à des palais occidentaux (quelques plats sont mentionnés « légèrement pimenté »). Peut-être avez-vous vu le service à thé dans mes stories Instagram. Pour moi, ce fut un pu-erh au citron vert, qui est donc versé sous nos yeux à travers une feuille séchée transparente, c’est d’une très jolie poésie…

Les bouchées à la vapeur garnies de porc cuisiné et décorées d’oeufs de truite. C’est tout moelleux, bien chaud, avec de la sauce et les petits œufs qui éclatent sous la dent et j’aime décidément beaucoup cette pâte cuite à la vapeur, il y a un goût un peu sucré et une texture qui n’appartient qu’à elle.

Les raviolis de poulet dorés à la poêle. Ils croustillent et sont goûteux, je les ai partagés, mais je crois que j’aurais pu en faire deux ou trois assiettes comme ça.

Le momo auquel j’ai du mal à résister, même si les assiettes de pâtes servies aux tables d’à côté me faisaient très envie. Celui-ci est garni de canard laqué, de chou émincé, de concombre et d’une sauce brune dont on se lèche les doigts et que je récupère sur le papier (il y a deux trois gouttes qui sont tombées).

Bref, de la cuisine savoureuse et simple, des saveurs et des formes un peu d’ailleurs, on y est bien.

Les prix ? Entre 8 € les entrées et entre 7 et 11 € les plats. Comptez 20 € par personne. Ouvert midi et soir, fermé lundi.

La Taverne de Zhao, 49 rue des Vinaigriers, 75010 Paris, métro Jacques Bonsergent, Château d’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT