La Véranda

9 Juin 2008 • Ile-de-France3 commentaires

Samedi soir à l’hôtel Trianon, au bout du bout du boulevard de la Reine à Versailles, au numéro 1 précisément, à la lisière du Parc du Château… L’entrée du château, euh pardon, de l’Hôtel est un véritable enchantement, un hall gigantesque avec son enfilade de tables basses et de fauteuils qui se répondent dans les velours, les cuirs et l’éclat. Tournez à gauche, la première salle a un effet calmant, intimiste, occupée par quelques tables et par la carte « gastro » de Gordon Ramsay (le Ducasse anglais, le chef qui sème des cuisines aux quatre coins du globe, récoltant les étoiles et le succès). Puis c’est au tour de la Véranda de s’étendre, avec sa vue sur un large pré (où paissent les moutons, ça ne s’invente pas) sur qui le soleil se couche, son décor élégant et sans intimité (même si la lumière sera de plus en plus tamisée au fil de la soirée, vous verrez sur les photos). On reconnaît la disposition « brasserie », les paires d’yeux sont un peu toutes braquées sur chaque nouvel arrivant, les nombreuses tables rapprochées créent de la proximité, les serveurs valsent à travers la salle, l’énergie fuse, ça n’est pas pour déplaire à la clientèle de touristes et de parisiens venus s’échapper quelques heures, certains sont à l’aise, d’autres un peu impressionnés. C’est qu’il s’agit de ne pas se prendre les pieds dans le tapis, tant mieux, il est remplacé par un joli carrelage noir et blanc. La table noire est tirée, la banquette extra large en velours marron se prête à notre assise, le menu arrive, court et plutôt poissonneux, élaboré avec Gordon Ramsay et pratiqué par le chef Simoné Zinoni.

208-VerandaFines tranches de thon rouge grisé sur les bords et enrobé d’herbes parfumées (à peine saisi et si tendre), posées sur une feuille de radis noir et petite salade de fenouil légèrement assaisonnée. Des saveurs délicates, charmantes, même si on aurait aimé avoir une ou deux tranchettes en plus, il faut bien l’avouer.

208-Veranda2

Morceau de cabillaud costaud et délicatement cuit (vous savez, quand les chairs se détachent sans peine et révèlent des bouchées aux contours nets et d’un gris perle délicieux), ferme en bouche, assez iodé, servi avec une émulsion délicate et un petit pot de chantilly au raifort, un délice ! Ce qui le soutient ? Une compotée de pommes de terre sautées et très fondantes, de fèves encore fermes et d’éclats d’olives noires qui donnent du jus à l’ensemble.

208-Veranda3

Lumière tamisée cette fois et glace à la fraise gourmande à souhait (avec ce goût de fraise confite qui ramène aussitôt des années en arrière), granité de fraise alternant avec un riz au lait un peu perdu dans sa crème, la proportion de crème et de lait étant bien plus importante que celle du riz. Me concernant, je préfère le riz au lait plus dense et avec plus de mâche. Mais le dessert se tient délicieusement bien quand même…

Une cuisine de tenue et de saveurs, sans aucun complexe (les pommes de terre sautées pour accompagner le cabillaud…), avec des produits sublimes (je ne vous parle pas du saumon poêlé au fondant ineffable, une texture qui fond aussitôt dans la bouche, vous avez à peine le temps de la sentir, qu’elle laisse son parfum de saumon et de la suavité), de la fraîcheur, de l’efficacité, pour une somme coquette tout de même. Comptez à peu près 20 € l’entrée, 30 € le plat, 10 € le dessert, bref, une addition moyenne de 55-60 €. Côté service, il y a des irrégularités, un côté « costien » chez certains (ceux qui ne vous regardent pas dans les yeux et empruntent un ton un poil sec qui a le don de m’énerver. Le beau rôle est là, tout en laissant voir des failles dans le service et les attentions).

La Véranda
Hôtel Trianon Palace
1 boulevard de la Reine
78000 VERSAILLES
T 01 30 84 50 00

Tags Technorati : , , ,

3 réponses à La Véranda

  1. Eliz dit :

    Hummmm la délicatesse de l’entrée me séduit!….
    Il y a eu bcp d’écrits sur l’arrivée du fameux Gordon en France…
    Apparemment, il a fait son effet!

  2. Aude dit :

    Les avis sont très partagés sur ce restaurant. J’y suis allée au début du printemps pour déjeuner, et donc profiter de la vue champêtre sur les moutons et les prés. J’ai beaucoup aimé cette Véranda avec des serveurs aux petits soins, une carte de bonne tenue et un rapport qualité/cadre/prix raisonnable. Mais apparemment, le service semble irrégulier puisque, de mon côté, j’ai été servie comme une reine, ce qui ne semble pas avoir été le cas d’autres blogueurs…

  3. Caroline M dit :

    Aude, sur ce coup là, je te suis, le service était loin de celui pratiqué pour une reine ! Mais l’ensemble est quand même assez réjouissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT