L’Accolade, 2e

19 Fév 2010 • 750171 commentaire

C’est à ce moment précis que je me rends compte que j’ai pris un peu de recul en photo… Lorsque je regarde celles prises de mon premier déjeuner à L’Accolade, je me dis que ma perception des plats a quelque peu changé… Bref, je vous épargne les considérations toutes personnelles de mon travail et vous fais part de ce deuxième déjeuner à L’Accolade, entre tempête de neige dehors et chaleur des plats… A deux pas de la porte de Champerret dans le 17e à Paris, ce bistrot a tout bon à l’heure du déjeuner. Si la charmante Julie, l’épouse du chef Sébastien Altazin, n’était pas là cette fois, la jeune femme en salle assurait le service avec sourire, décontraction et professionnalisme. Une formule à 20 € au déjeuner, mais un menu carte encore plus aguichant, 34 €, on opte pour celui-ci.

Accras de morue bien croustillants à l’extérieur et onctueux à l’intérieur, avec un jus de poivron rouge et un peu de piment par ci par là, qui fait que plus vous avancez dans les bouchées, plus vous vous échauffez le palais.

343-AccoladeUne barbue aux chairs comme qui diraient soufflées, une chair qui semble gonflée et qui se serre sous la dent avec un petit côté élastique, plutôt bien saisie et servie avec une purée de topinambour qui aurait pu être un brin plus chaude, mais sincèrement bonne avec ses éclats de noisettes grillées.

343-Accolade2

Décidément, il a le don de trouver le bon ton de gourmandise côté dessert… Après un excellent crumble spéculoos, pommes caramélisées et glace vanille, voici le café gourmand de la maison, qui ne fait pas dans la dentelle et la légèreté, certes, mais qui sait viser les saveurs odieusement gourmandes. Gros sablé garni de caramel au beurre salé encore un peu collant et moelleux au chocolat qui coule encore à l’intérieur… Avec ça, vous êtes parés pour l’hiver !

343-Accolade3

Pour les actifs du quartier, j’ai repéré juste à côté de L’Accolade son annexe façon snacking rapide au déjeuner, des salades et des petits plats à emporter.

L’Accolade, 23 rue Guillaume Tell, 75017 Paris, 01 42 67 12 67, Métro Porte de Champerret, Péreire

Une réponse à L’Accolade, 2e

  1. marie dit :

    je ne suis pas très loin de ce resto car c’est le quartier où je fais mes courses. j’adore Hier et Aujourd’hui dans le 17ème aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT