L’Agrume

22 Jan 2010 • 7500521 commentaires

Un bistrot ouvert le 24 décembre dernier dans le quartier des Gobelins, par Franck Marchesi-Grandi, un titi parisien qui en a dans le ventre, passé chez Eric Briffard, Michel Rostang, Jacques Cagna et son épouse rencontrée en Bretagne qui est, elle, présente en salle. Une petite salle fraîchement refaite, dans les tons gris, un style épuré et simple. On peut également s’assoir au comptoir où sont dressés 3 couverts pour les amateurs de dressage, de manipulations et de bruits de cuisson. C’est là que je m’installe, en solo, présente pour l’un de mes journaux. Une cuisine au jour le jour que le chef veut résolument fraîche et légère, des produits extra frais, des cuissons sur la longueur et la plénitude (il s’agit de ne surtout pas bousculer les chairs), une cuisine qui a tout compris. Voyez la petite formule du midi à 16 € qui vous laisse tout léger…

338-AgrumeTrois petites entrées fraîches comme la rosée, un saumon préparé à la scandinave (saumon cru mariné au sel et au sucre et laissé sécher) et fraîchement tranché par le chef, un petit velouté de potiron et sa crème à l’estragon et celle qui remporte la vedette pour moi, une salade d’endives et de raisin avec son émincé de caille préparée au gingembre, oignon, sauce soja…

338-Agrume2

Une gourmandise ce jarret de veau qui a mijoté plus d’une nuit, pour arriver joliment dressé, bien dégraissé avec cette texture moelleuse et cette saveur relevée de jus de cuisson et d’un mélange de carottes, navets, oignons, champignons de Paris émincés fins et servis al dente.

338-Agrume3

En plus de la formule, le dessert préféré du chef… Soupe de pomelos et basilic et oui le chef adore les agrumes… Des suprêmes de pomelos avec ce qu’il faut d’amertume, rattrapée aussitôt par un jus au basilic légèrement sucré et délicieux.

Le plat du jour à 11 €, la formule du midi (entrée et plat) à 16 €, celle-ci semble réjouir les actifs du quartier, et je ne vous parle de la côte de cochon noir de Bigorre (à la carte) servie devant mes yeux à des amateurs. Le soir, le menu affiche 35 € (Pommes de terre tièdes en crème de truffe, Huîtres pleine mer rôties au foie gras de canard, Saint-Jacques pochées dans un bouillon d’estragon et fenouil…

L’Agrume, 15 rue des Fossés Saint-Marcel, 75005 Paris, 01 43 31 86 48, Métro Saint-Marcel, Les Gobelins

« Toyo

21 réponses à L’Agrume

  1. Let Eat Be dit :

    Peux tu nous donner quelques infos sur la carte des vins ?
    Joue t-elle dans la cour des flacons de l’ennui ou montre t-elle un peu de caractère ?

  2. Fulgurances dit :

    Très attrayant Caroline!
    Je crois que je vais y faire un petit tour! 😉
    Merci!

  3. Arnaud dit :

    Merci pour, encore une fois, une excellente adresse.
    Excellent rapport qualité prix.
    Je confirme que les places au comptoir permettent de profiter du spectacle en cuisine (et d’avoir les commentaires du chef).

  4. Anne Hélène dit :

    Bonsoir caroline,
    Superbe adresse Caroline.
    Belle soirée.

  5. Let Eat Be, on m’a servi un verre de côte du rhône en vin naturel, ça doit être l’esprit de la maison, je ne peux vous en dire plus.
    Arnaud, je suis ravie et je suis bien d’accord, bon rapport qualité prix et bonnes places au comptoir. Le chef avec son accent de titi parisien connaît ses produits sur le bout des doigts.

  6. Let Eat Be dit :

    Bonsoir Caroline
    J’y ai finalement dîné cette semaine et n’ai pas eu autant de chance, ayant trouvé la cuisine assez neutre, avec pas mal d’approximations. Sans doute suis-je mal tombé.

  7. Guillaume dit :

    Bonjour,
    Nous étions au comptoir hier soir avec ma femme et j’ai trouvé l’expérience simplement fabuleuse. Le chef est pédagogue et très abordable, il parle de ses recettes, de ses produits, de son aventure avec amour et passion et parler comme ca en direct avec un chef je trouve ca génial. Nous sommes arrivés avec beaucoup de retard donc nous avons eu droit à un autre entrée faite avec les produits du bord (huitres pochées au foie gras… délicieux). Nous avons aussi eu droit à quelques chips de panais, un carpaccio de st jacques avec son filet de citron, un bar roti sur une mousseline de panais, un filet de volaille accompagné d’une feuille de choux chinois et enfin 3 desserts: une ganache au chocolat enrobée de poudre de cacao avec un sirop de menthe, une panacotta à la vanille avec un petit sirop de citron et enfin la soupe de pomelos au basilic. Tout était délicieux, ultra frais, cuits sous nos yeux. Un repas délicieux avec un cours de cuisine en prime. Une super adresse et un service très agréable. Je n’habite pas loin, je vais devenir un habitué de la maison. Longue vie à l’Agrume !

  8. Romain Biard dit :

    Bonjour Caroline,
    Votre article m’ayant beaucoup plu, j’ai testé ce restaurant hier soir, et je dois dire que je n’ai pas été déçu.
    Un menu cinq plat très abordable qui permet de découvrir le savoir faire de ce chef ayant fait ses armes à bonne école, notamment en ce qui concerne le poisson et les fruits de mers. Hier, le menu était le suivant :
    – carpaccio de saint-jacques au citron et au gingembre
    – risotto crémeux à la truffe noire
    – du bar servi avec sa purée de panée
    – de la volaille à la sauce aux crustacés accompagnée de champignons et de chou cholcof (je ne suis plus sûr du nom, je ne connaissais pas)
    – panacotta vanillée au citron, servie avec sa boule de mousse au chocolat en nage de menthe
    J’ai passé un excellent moment dans ce restaurant. La cuisine était légère et ingénieusement travaillée (le citron et le gingembre relèvent à merveille la saint-jacques, le bar était parfaitement cuit, et la sauce au crustacés était vraiment un régal).
    Pour ce qui est du vin, on nous a d’abord servi un petit blanc du Gard, sec et fruité, bon mais qui ne me marquera pas outre mesure. Par contre j’ai trouvé que les notes de groseille du Côtes du Rhone biologique (nom du vin : un amour de fruit), relevait à merveille la volaille et accompagnait très bien la sauce aux crustacés. Par ailleurs, bien qu’étant un Côtes du Rhone, il s’avérait être assez léger.
    Je trouve globalement Let Eat Be un peu dur. Le service était par ailleurs très agréable. Le seul point qui a un peu moins retenu mon attention est la déco qui est bien mais sans plus.
    En résumé, excellente adresse où l’on mange très bien à des prix abordables.

  9. Romain Biard dit :

    Je n’avais pas lu les commentaires avant de poster, mais le menu a l’air d’être le même que celui de Guillaume.
    Désolé pour la redite.

  10. Guillaume, Romain, je suis ravie que le dîner vous ait plu et cela m’amuse beaucoup d’avoir un compte-rendu presque identique d’un menu goûté par vous deux le même soir !

  11. Guillaume dit :

    J’ai oublié le risotto en effet. Je pense que Romain était juste derrière nous 😉
    Merci pour ces très bonnes adresses Caroline.

  12. Guillaume dit :

    Je n’ai pas résisté et j’y suis retourné ce midi avec un ami. Au comptoir toujours afin de pouvoir discuter avec le chef. Formule à 16 euros avec 3 petites entrées délicieuses: accras avec une émulsion de tomate légèrement pimentée, sympa ça réveille 😉 puis un émincé de lapin en salade et un bouillon de rouget relevé au beurre demi-sel, succulent. Mon ami a pris l’échine de porc qui était selon lui excellente (et qui avait l’air) quant à moi j’ai pris le lieu jaune accompagné de petits navets fondants à souhait. Je n’ai pas résisté et on a tous les deux pris l’after eight maison qui est un délice. J’y retourne dans 2 semaines 🙂

  13. Sylvie dit :

    Vous m’avez donné l’envie de découvrir cet endroit , ils auront très bientot ma visite !

  14. géraldine dit :

    Désolée mais même si je suis en minorité, je dois dire que j’ai été très déçue par cette adresse. Je ne le recommande pas et je n’y retournerai pas, c’est certain ! Service chichiteux à la limite de l’insupportable, 30 minutes d’attente entre chaque plat du menu dégustation (samedi soir mais bon…), un poisson bien cuit mais pas relevé donc très fade et surtout arrivé froid, un bouillon soi-disant thaï bien trop sucré avec trois minis morceaux de saint-jacques crues qui se battaient en duel (en trio en l’occurence), un dessert pas sucré (il fallait aimer le chocolat très amer…). A part le plat de basse-côtes (viande parfaitement cuite, tendre et très bien assaisonnée), pas de quoi se damner ! Pour une note de 100 euros à deux avec un verre de vin, je connais bien mieux !
    « Un mauvais jour » selon l’un des serveurs qui a bien vu que j’étais repartie bougonne !

  15. Géraldine, vous avez le droit de ne pas être d’accord. Les jours sans, ça ne devrait pas arriver. Service chichiteux ? Je suis un peu étonnée, la compagne du chef était vraiment douce et attentionnée.

  16. Etienne dit :

    Rien a redire sur le service, pas tres client de la deco /… la cuisine est sympa mais je suis reste sur ma faim. J ai pris le menu degustation du soir, que dire ? C’est plutot bon, mais je n ai jamais ete surpis, et j ai un soucis avec les portions minuscules.
    C’est donc un bon resto, mais ca manque d ambiance au global / en salle, dans l assiette, ca manque pour moi de punch. Apres le job est correctement execute.
    Je galere toujours autant a sortir du Troquet de C Etchebest, j y retourne apres chaques infidelites ..

  17. Etienne, à croire que l’herbe n’est jamais plus verte ailleurs !

  18. Karine dit :

    Une bonne adresse! Accueil très agréable! Menu dégustation très léger, deux entrées très originales! Tout cela vaut l’article décroche dans le new York Times! Oui, il y a toujours mieux, mais les bons moments ne sont jamais a négliger! Nous y retournerons cet hiver!

  19. Merci Karine pour ce retour !

  20. kov dit :

    j’ai déjeuné dans ce restaurant cette semaine. un vrai régal pour les papilles et pour les yeux, simple et raffiné. accueil sympathique. la carte qui change chaque jour donne envie d’y revenir encore et encore…une belle découverte.

  21. kov, contente pour vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT