Laï-Laï Ken

17 Sep 2012 • 750014 commentaires

L’autre jour, sous le manteau, on me glisse l’info suivante : le 7 rue Sainte-Anne (Paris Ier) est l’adresse favorite de deux chefs très étoilés, très connus à l’international et qui connaissent le Japon sur le bout des doigts. Une cantine de quartier, moins verte, moins contemporaine et moins lumineuse dans le décor que le Zen voisin (où je n’arrive plus à aller depuis que la vieille tenancière nous a franchement malmenés), mais avec tellement plus que Zen de sourires et de gentillesse à la clé, qu’on se sent tout de suite bienvenu et que du coup, l’intérieur rose indien, le carrelage pas très chaleureux et le mobilier confortable mais sans réel attrait passent en dernier plan. Ce à quoi on pense, c’est à manger.
523-Lai-Lai-Ken

La Chine n’est pas loin quand on lit la carte, ramen, gyoza, nouilles sautées, boeuf au gingembre y figurent. C’est d’ailleurs un resto chinois au goût japonais me dit-on, comme il en existe beaucoup au Japon. A midi, en deux temps, trois mouvements, personnellement ça me va bien. Donc une assiette de gyoza en entrée. Croustillant dessus, fondant et savoureux dedans, rien de très exceptionnel, mais ça se savoure en trois quatre bouchée comme de bons œufs mayo. Bière japonaise en accompagnement (Asahi).

523-Lai-Lai-Ken2

Du riz sauté, moi j’adore ça. Mon accompagnateur avait pris le « poulet frit du chef » (tranché et bien pris dans sa panure croustillante, pas mal du tout), mais moi c’était riz sauté dès que je l’ai vu servi sur la table de ma voisine. Du riz un peu rond à la japonaise, bien ferme, le tout sauté avec des petites crevettes, des morceaux d’omelette fine, des herbes, du lard, ça glisse tout seul, c’est bon.

Les prix, au déjeuner, c’est 10 € et quelques à la carte et formule à 10 €. Le soir, il y a des formules aux alentours de 15 €. Bref, des prix vraiment gentils. Pas de quoi traverser tout Paris, mais en cantine de quartier, j’y retourne vite.

Laï-Laï Ken, 7 rue Sainte-Anne, 75001 Paris, 01 40 15 96 90, métro Pyramides

« Noglu

4 réponses à Laï-Laï Ken

  1. Julie dit :

    c’est là que je retrouve régulièrement une bande de copains, toujours les mêmes. Et c’est vrai que c’est pas cher, copieux, efficace et plutôt sympa.
    Zen, je n’y vais jamais, les autres cantines que je fréquente dans ce tout petit bout de rue, c’est You (nickel quand t’es au régime!) et Aki, pour les takoyaki. Kunitoraya, je n’essaie même plus, ya toujours une queue de trente mètres, c’est pénible.
    Et si tu n’as pas encore essayé, va boire un thé et manger une patisserie chez Aki boulangerie, juste en face, c’est super japonais et très sympa.

  2. Alex dit :

    D’accord sur la petite boulangerie Aki qui est plus que bien, sauf les prix qui ont tendance à lever telle la brioche! 🙂
    Travaillant dans le quartier, une petite adresse qui vient de s’ouvrir à des prix raisonnables, et que je fréquente récemment: le pot aux vins 36 rue Croix des petits champs
    plat du jour + café « gourmand » 19 euro au dej
    fait visiblement à partir de produits de bonne qualité, service agréable
    apparemment il y a aussi « Louise » ds la même rue qui a changé de direction, ça doit être bien désormais c’est tt le temps plein et je n’arrive jamais à trouver 1 table
    voilà dc mes petites adresses, à tester, à approuver, ou non!

  3. Feel_the_air dit :

    Merci pour cette adresse! Je suis souvent à la recherche d’une table dans le coin le samedi midi et je trouve dommage que l’on nous tanne avec Kunitoraya qui, si l’on n’aime pas les Udons se trouve sans intérêt particulier.

  4. – Julie, merci pour tes adresses et Aki, j’ai me beaucoup aussi.
    – Merci Alex, on va tester !
    – Feel the air, oui, Kunitoraya, je n’essaie même plus non plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT