Le hamburger Chez Bogato

12 Sep 2013 • 75014, Pâtisserie5 commentaires

Cela faisait des années que j’en entendais parler… Et Chez Bogato par ci et Chez Bogato par là, c’est bon, c’est drôle, cela ne ressemble à rien de connu. Quoi, qu’est-ce qu’ils ont tous avec ce Bogato ? Est-ce l’éloignement géographique et culturel ? Ce concept pâtissier complètement inconnu de part chez nous me faisait-il peur quelque part ? Et puis, la dernière fois que j’avais vu des gâteaux qui s’amusaient, j’avais redouté le résultat en bouche, je vous laisse apprécier à nouveau, c’était à Barcelone et c’était un concours pour amateurs…). Bref, une visite dans le 14e il y a quelques jours et je me suis laissée tenter. Chez Bogato, c’est d’abord un décor de maison de poupée, de livre pour enfants ou de dessin animé, et puis ce sont les bonbons et les biscuits qui jaillissent de partout, de toutes les couleurs, de toutes les époques (celle de mon enfance aussi, avec les coquilles Saint-Jacques à sucer, les frizzy pazzy, les rouleaux de réglisse et j’en passe). Il y a aussi le labo ouvert sur la boutique où là ça bosse dur et ça n’a pas l’air de plaisanter et puis il y a la vitrine de gâteaux où tout fait sourire et donne envie de croquer dedans. Je vous le dis tout net, je ne pensais pas acheter un jour un hamburger gâteau. Et puis j’ai osé et je vous jure que ça fait du bien d’oser parfois.

hamburger chez bogato

En premier plan, voici donc le Sweet hamburger : deux coques de macaron au goût très amandé et d’une texture craquante et moelleuse délicieuse, une préparation à base de framboises fraîches écrasée, une fine couche de pâte d’amande jaune, une grosse couche de ganache au chocolat bien intense en cacao et quelques feuilles de menthe. Je vous laisse deviner ce que chaque élément représente. Non seulement j’ai ri en le prenant entre mes doigts pour croquer dedans, en me disant, ils ne me vont pas me la faire à moi, ça doit être du gadget tout sucré… Tu parles et c’est là que je me rends compte qu’il y a un sacré talent pâtissier derrière, le chocolat, la framboise, la menthe et l’amande, ça se déguste jusqu’à la dernière miette de bun/macaron.

En deuxième plan, c’est la tarte Denfert au chocolat. J’adore la petite tête de mort et le champignon vénéneux. La pâte sablée garnie de sésame est extra et la ganache au chocolat exquise (là encore, très chocolatée). Sans oublier les pics de nougatine plantés dedans.

Après ça, j’ai eu l’impression d’avoir levé le voile sur un nouveau champ de pâtisserie planté d’humour, de fantaisie, d’esprit enfantin et de réfécences à l’univers de Tim Burton ou des frères Grimm et j’ai adoré ça ! J’en profite pour signaler qu’il y a pas mal d’ateliers de pâtisserie proposés, pour les enfants et pour les adultes avec des thèmes qui ne manquent pas d’humour.

Chez Bogato, 7 rue Liancourt, 75014 Paris, 01 40 47 03 51, métro Denfert-Rochereau

5 réponses à Le hamburger Chez Bogato

  1. Le Grumeau dit :

    En effet, c’est plutot étonnant comme pâtisserie et ca fait vraiment bien illusion avec un cheeseburger ! Ca nous donne envie d’essayer.

    Bon dimanche !
    xx Le Grumeau

  2. Je ne connaissais pas !

    Adresse à retenir 🙂

  3. Laurent M dit :

    BOGATO…..Je dirai BOBONGATO!
    aussi bon que beau.
    Agréablement surpris
    a tester….

  4. Oui hein ! C’est vraiment bien, moi aussi j’ai beaucoup aimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT