Le Tricycle

12 Mai 2016 • 750102 commentaires

Une journaliste m’avait parlé du hot-dog, « vegan et vraiment réussi », plus quelques photos aperçues ici et là, j’avais bien envie de découvrir Le Tricycle. Je pensais prendre à emporter, mais la luminosité de la salle à l’étage, les tables en bois clair à partager, les tableaux colorés et les plantes suspendues m’ont convaincu de déjeuner sur place. Et je n’ai pas regretté, j’ai adoré écouter les histoires palpitantes de mes voisins situés dans une autre décennie que la mienne, fringues, meufs, taf, fête, c’était délicieux. Bref, l’adresse est singulière et particulièrement attachante pour plein de raisons : un peu d’Afrique, du reggae doux qui donne envie de dodeliner de la tête, du végétal, des associations à l’ardoise qui donnent tout de suite envie de commander et un accueil gentil et sincère rue de Paradis…

bol vegan Le Tricycle Paris

Le bol mafé de légumes, de sauce aux cacahuètes et de riz complet, c’est simple et bon. Les légumes (mélange de fin d’hiver et de printemps) sont rôtis au four, il y a aussi une banane plantain rôtie (j’en aurais bien eu plus, mais sachez qu’elles se commandent sinon en accompagnement du hot-dog) et des pickles de gombos (ce légume que nous avions cuisiné avec Michel Roth dans l’épisode sur la Louisiane de la série Repas de fête. Je me souviens qu’il nous avait valu pas mal de fous rire, car on n’a jamais su comment cela se prononçait gombo ou gombos… Personne parmi les invités ne le prononçait de la même façon). Bref, le riz est ferme, la sauce a des accents comme on n’a peu l’habitude d’en goûter et j’aime bien. Ma tête dodeline un peu.

Gâteau à la patate douce Le Tricycle Paris

Gâteau à la patate douce et plein d’épices un peu dans l’esprit d’un carrot cake. Avec un petit glaçage acidulé, ça passe très bien.

Les prix ? Petites formules et pour moi à la carte, donc 14 €. Ouvert tous les midis sauf le samedi (enfin c’est ce qui est indiqué sur Instagram).

Le Tricycle, 51 rue de Paradis, 75010 Paris, métro Poissonnière

2 réponses à Le Tricycle

  1. annie dit :

    aux antilles on dit gombo (om se prononçant on)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT