Les Fougères

14 Jan 2009 • 750174 commentaires

Une table chic, sereine et à la fois décontractée, cachée derrière la place des Ternes. Je ne saurais trop vous la recommander. Le chef Stéphane Duchiron, ancien d’Au Bon Accueil dans le 7e, a inauguré il y a deux ans cette table pleine de bon sens, où le service élégant sait aussi vous faire sourire discrètement, où le décor s’habille de tons crème et bordeaux, de moquette épaisse, de tables soignées et d’un chic contemporain dans lequel on se plaît. La cuisine a aimé l’arrivée des gibiers il y a quelques semaines, la truffe pour un menu aguicheur en ce début janvier, les poissons délicats et les desserts que le chef se refuse à ne pas rendre hautement gourmands… La formule déjeuner nous convainc aussitôt, on a à peine le temps de lever le nez pour commander qu’on nous amène un petit pot de rillettes de bar et de croûtons fins parsemés de sésame.

252-fougeresEn mise en bouche, un lait de coco chaud parfumé à la citronnelle, une crevette fondante et quelques pluches de coriandre fraîche.

252-fougeres2

Dans le cadre de la formule, voici le plat, des filets de gallinette (un poisson blanc à la chair fondante) cuits entre meunière et beignet, particulièrement légers. Les filets sont posés sur un riz noir de Thaïlande qui a le don de me régaler, des grains fins et encore croquants, un aspect lisse sous la dent et un parfum délicieux. Tout autour, on savoure un jus de bouillabaisse crémeux et parfumé au curry et des pousses posées tels des nénuphars (avec une pointe d’échalote et de ciboulette, détail agréable).

252-fougeres3

Parmi tous les desserts gourmands du menu, la lecture du mot marron ne me laisse (comme d’habitude) pas indifférente. Un lait glacé à la châtaigne, une quenelle de sorbet au marron (enfin à la châtaigne, le chef voulait éviter la répétition), un joli dessin de crème de marron sur le dessus (façon mont-blanc) et quelques brisures de marron cuites dans un sirop. Sur le côté, vous apercevez une madeleine au miel de châtaignier corse, un délice de moelleux chaud et réconfortant. Sans parler des financiers servis avec le café, je les avais déjà signalé dans le guide Mignot, natures à l’époque, les voilà à la cardamome (avec le café, ça fait ressortir incroyablement les accents du café…) et à la noisette, toujours aussi exquis.

Formule déjeuner : 25 €, menu à 35 €, à la carte : 50 € environ

Les Fougères
10 rue Villebois-Mareuil
75017 PARIS
T 01 40 68 78 66
Métro Ternes

Tags Technorati : , ,

« Glou

4 réponses à Les Fougères

  1. Laurent Jouanne dit :

    Vendu !!! Merci

  2. Sébastien dit :

    Bonjour caroline,
    Je suis allé deux fois ces derniers mois aux Fougères pour déjeuner(ce n’est pas loin de mon bureau).
    J’ai été séduit par cette table (notamment son rapport qualité prix la première fois) et très déçu la seconde.
    Il faudra donc que j’essaie une troisième fois !

  3. Caroline M dit :

    Entendu Sébastien, nous attendons tes prochaines impressions !

  4. Lucullus dit :

    Et bien moi, je l’ai testé la semaine derniére et j’ai passé un excellent moment. L’acceuil est trés sympa…j’ai tenté de leur proposer de déjeuner sur le trottoir en écchange d’une TVA à 5,5 mais cela n’a pas marché !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT