Liberté Ménilmontant

10 Oct 2014 • 75020, Pâtisserie12 commentaires

Liberté, c’est la boulangerie pâtisserie imaginée par Benoît Castel à Paris. Une première boutique avait montré patte blanche au 39 rue des Vinaigriers (Paris Xe) en 2013 et voici que Benoît Castel réitère, cette fois au 150 rue de Ménilmontant (Paris XXe). Bien présent sur les réseaux sociaux, j’avais aperçu quelques photos, compris qu’il s’agissait d’une boulangerie peut-être plus grande qu’à l’ordinaire (tu m’étonnes), avec quelques tables d’hôtes à partager pour le petit-déjeuner, le déjeuner ou le goûter et un fournil à la vue de tous. Présente dans le quartier hier après-midi, j’ai vite filé là-bas… Des briques et des stères de bois à perte de vue, de grandes tables affables et ces fours vertigineux de dimensions tels de vieilles machines hypnotisantes et indélogeables. Il s’avère que le lieu était déjà une boulangerie avant l’arrivée de Liberté et que celle-ci en a pris beaucoup pour reconfigurer l’espace et les ouvertures. Les trois salles sont en enfilade, depuis la boutique avec sa vitrine de gâteaux jusqu’au fours majestueux, en passant par le laboratoire où le plus naturellement du monde Benoît Castel est en train de ranger ses plaques de mini sablés. Un lieu hybride où le savoir-faire ne se cache pas, il se montre fier de ce qu’il est, il donne envie et il sent bon !

table liberte menilmontant

Vous comprenez mon histoire de fours en majesté ? Avouez que vous seriez bien ici à cette heure, avec un jus frais pressé, le pain du coin (la spécialité de Liberté, assez fumée et tendre, avec une pointe de sucrosité, je l’aime beaucoup), du beurre et un bon café.

Juste après l’espace boutique dans l’enfilade, voici la table qui fait face au laboratoire avec ses machines rutilantes qui mélangent, pétrissent, ses fours, ses chariots où les mini sablés attendent gentiment de venir décorer les pâtisseries.

gateaux liberte

Et évidemment, les gâteaux rapportés à la maison. La tarte à la crème avec sa crème chantilly bien vanillée qui cache une sublime crème pâtissière, le tout déposé tel un Everest sur une pâte sablée fine et croustillante. Il y a le bon dosage de sucre, de fraîcheur (pour le coup, c’est bien de la manger assez rapidement après l’avoir sorti du frais), de croustillant, de tout en fait. Le chou chocolat à côté est très bon aussi. Pâte à chou fine qui laisse surtout la place à la crème dense dedans, une crème bien chocolatée avec presque des airs de ganache et un fondant qui colle un peu aux dents comme j’aime. Derrière, c’est le flan, bien vanillé comme j’aime, un appareil à flan assez dense et ferme, une couche bien cuite sur le dessus, une pâte fine en dessous, le bonheur. Le cheesecake et le bobo au rhum sont également délicieux et je sais que je reviendrai pour la tarte au caramel. Seule déception, il n’y avait pas les gros morceaux de brioche sur lesquels on a envie de se précipiter, la brioche n’est préparée ici que le week-end me dit-on. Benoît Castel explique ne préparer que des gâteaux frais du jour. Comptez 3 € environ par gâteau, ce qui est raisonnable. Bref, foncez !

Liberté Ménilmontant, 150 rue de Ménilmontant, 75020 Paris, 01 46 36 13 82, métro Pelleport, les autres adresses : 39 rue des Vinaigriers, 75010 Paris et Galeries Lafayette Gourmet, 40 boulevard Hausmann, 75009 Paris

Ibaji »

12 réponses à Liberté Ménilmontant

  1. Dominique dit :

    Bonjour Caroline,

    Cette nouvelle adresse à l’air très appétissante !

    A deux pas de là, il y a aussi, La Gambette à Pain, 86 avenue Gambetta de Jean-Paul Mathon qui fait des pains fabuleux (« mon pain préféré ») et un chausson aux pommes à tomber par terre (j’ai entendu dire que c’était lui qui avait formé Christophe Vasseur et que ce dernier lui avait rendu hommage en faisant « le pain des amis » et le même chausson aux pommes !)

    Le quartier devient de plus en plus gourmand !

    Dominique

    • Merci Dominique, oui, j’ai aussi beaucoup aimé les produits de la Gambette à Pain, mais je l’avais testé dans le cadre de mon guide et gardé pour lui exclusivement. A la prochaine occasion, j’y retourne et en parle ici !

  2. michel dit :

    à quelques centaines de mètres, il y a quelqu’un qui est installé là depuis plusieurs années, d’une fraîcheur, d’une qualité et d’une régularité incomparables, sans concession aucune sur l’impératif du pain « chaud et pas trop cuit » que l’on trouve partout (et notamment à Liberté), offrant des pains assis sur des diagrammes de très longue durée, et avec une gamme sucrée très courte et bien maîtrisée. aucun article de votre blog ne le mentionne, je crains qu’il n’en soit de même dans votre guide. chaque achat à Liberté me déçoit, mais ils sont effectivement actifs sur les so-called réseaux sociaux…

    • Michel, je ne sais pas si vous parlez de l’adresse La Gambette à Pain, avenue Gambetta, si c’est elle, elle figure dans Le Guide du Paris Sucré (et ce ne fut pas sans difficulté, le boulanger ne voulant apparaître nulle part), mais pas sur le blog, il me semblait bon de garder quelques exclusivités pour le guide. Si ce n’est pas cette adresse, faites moi le plaisir de la donner que je ne reste pas bête alors.

  3. Riricuisine dit :

    Merci pour cette belle adresse avec ces jolies pâtisseries, abordables qui plus est 🙂

  4. Isabelle dit :

    Bonjour,
    Suite a des photos vues sur instagram sur divers comptes, je me suis laissee tenter par le brunch du week end.
    J ai ete assez decue a vrai dire par ce brunch a 27€…

    Il faut dire que ca fait quelques annees maintenant que je ne vais plus bruncher a l exterieur.

    Tout d abord, lorsqu on arrive, on se sent en confiance, l endroit est assez agreable, lumineux, les cuisines ouvertes, la vitrine de patisserie est tres allechante et magnifique… Mais pour le brunch, peut mieux faire… Car il y a du potentiel!

    Pour commencer, ils vous proposent un jus de fruit frais et une boisson chaude et un buffet a volonte.
    Il existe aussi une formule petit dejeuner a 9,90€ avec tartines, boisson chaude et jus de fruit frais.

    Les jus de fruits du brunch sont servis dans des verres 2 fois moins grands que ceux de la formule petit dej. Et les boissons chaudes (cafe ou eau chaude) du thermos. Alors que pour la formule petit dej propose de vrais boissons chaudes il me semble 🙁

    Ils proposent du pain a volonté et niveau viennoiseries : pain au chocolat et croissant… J aurai espéré plus de choix pour une boulangerie ( des minis, chouquettes ou autre?)

    Le buffet n a rien d extraordinaire… Les produits sont bons notamment le comté , la motte de beurre et le jambon blanc.
    La quiche lorraine n etait pas assez salee.
    Pour le reste : salade de riz, d endive et noix, gratin de pates, pizza
    Version sucree : 2 cakes sucrés, salade de fruit, ananas roti, crème caramel, mousse chocolat, fromage blanc, muesli, fruits secs.

    Sur facebook, ils avaient annoncé cote sucré : crepes gaufres et pancakes… Mais rien de cela 🙁

    Bref, pour ce prix là, j attendais quelque chose de plus gourmand surtout de la part d une boulangerie patisserie.

    • Merci Isabelle pour votre commentaire détaillé. Je comprends votre déception si effectivement le contenu ne correspondait pas à ce qui était annoncé. Les brunchs, je pense définitivement que c’est mieux à la maison !

  5. claire dit :

    Le lieu est en effet superbe, j’habite le quartier et j’étais très enthousiaste lorsque cette boulangerie a ouvert ses portes. Après y être allée plusieurs fois, j’avoue être un peu déçue. Le pain est d’une qualité très inégale, souvent déraisonnablement trop cuit et sec. La tradition s’en tire en général un peu mieux, elle était en rupture de stock hier soir à 19h… La brioche est souvent sèche, les viennoiseries ne sont pas exceptionnelles ( très sucrées et grasses ) à l’exception des chaussons aux pommes qui sont vraiment très bons. Quant aux gâteaux, ils sont plutôt aux alentours des 5 euros, la tarte au citron est vraiment une réussite à condition qu’elle ne date pas de la veille ce qui m’est arrivé une fois, à ce prix là c’est un peu dommage. L’amabilité du personnel est aussi variable que la cuisson du pain: un jour une jeune fille très agréable, un autre jour un jeune homme à peine aimable… J’avoue ne pas avoir testé le brunch ou les quiches et sandwiches que je trouve vraiment trop chers. Bref à trop vouloir miser sur le contenant on en oublie parfois le contenu, c’est une boulangerie fashion mais au rapport qualité/prix assez inégal.

  6. Sugarsheet dit :

    Bonjour Caroline,
    Je n’ai pas non plus aimé Liberté, pourtant j’ai essayé plusieurs pâtisseries. Le cheesecake était beaucoup trop sucré et mal équilibré avec l’huile qui coulait et a tâché la boîte. Le sablé quant à lui était très dur 🙁
    Je suis très étonnee par les retours aussi positifs sur cette boulangerie, qui hormis la décoration (surtout pour l’adresse rue des Vinaigriers qui est très jolie) n’a rien de spécial.

  7. Fleur de lupin dit :

    C’est simple c’est un endroit que j’adore ! le brunch est un VRAI brunch, justement comme à la maison ! Pas ces brunch parisiens où désormais il y a forcément un plat principal chaud et..un dessert (un brunch est un brunch et non un lunch !) ! J’y suis allée deux fois, l’accueil est charmant et justement pour 27 € on en a pour son argent, tous les produits sont extra frais, le buffet est super généreux, vous pouvez vous resservir à volonté. Confitures divines : en hiver la confitures de Noël aux fruits secs est à tomber ! Quant aux pains, toutes sortes sont proposés : le fameux Granola aux fruits secs aussi, la pain de campagne, la baguette ! Excellente viennoiserie ! J’y ai aussi mangé un crumble divin où les fruits étaient baignés dans un sirop de verveine et un excellent clafoutis. Et le buffet évolue avec les heures, il n’est pas rare de voir Benoît Castel faire les pancakes (les miens sot meilleurs cela dit ;-).
    Justement Benoît Castel est là tout les dimanches matins, avec son équipe, aux fourneaux mais aussi en salle avec les clients et il n’est pas avares d’explications !
    Quant aux pâtisseries, je suis du même avis que caroline Mignot, la tarte à la crème est excellente, si douce ! Ses déclinaisons valent aussi le détours en particulier celle aux marrons cet hiver ! J’ai hâte de gouter la dernière aux fraises. Cet hiver j’y ai aussi gouter des petits palets apéritifs au parmesan hyper addictifs, croquant-fondants ! Bref, j’y retourne dès que je peux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT