Light House, Londres

15 Mar 2008 • Londres7 commentaires

Dernière étape gourmande à Londres, plus exactement à Wimbledon, banlieue chic londonienne où vous rendre facilement en métro (c’est aussi là que se déroule le Tournoi du même nom). Light House, une jolie table anglaise aux airs de salle à manger, avec son décor de couleurs crème, son comptoir lumineux, ses tables qui tournoient dans l’espace et sa cuisine du jour, uniquement faite de propositions alléchantes et de produits de saison, la carte change toutes les semaines ! Hugo, le patron d’origine écossaise, vous y prodigue des soins bachiques délicieux. Pour démarrer les festivités, morceaux de pain frais, huile d’olive extra fruitée et fleur de sel à saupoudrer délicatement.

186-Light-HouseAubergines et tomates gorgées de saveur, de soleil et d’huile d’olive, pointe d’ail légère, petit fromage blanc parfumé à la menthe et pain pita joliment grillé et parfumé. Un début méditerranéen et savoureux à souhait.

186-Light-House2

Filet de daurade impeccable, posé sur une sorte de flan au rutabaga légèrement sucré et délicieux, un champignon Portobello (une variété courante en Angleterre et aux Etats-Unis), quelques feuilles d’épinards fondues et une sauce très parfumée.

186-Light-House3

Panna cotta bien vanillée, fin coulis de fruits rouges et rhubarbe délicate (cuite à la vapeur ?).

Menus 2 plats : 20 €, 3 plats : 25 € (enfin à peu près, d’après ma conversion), à la carte : 35-40 € (ce qui est très raisonnable pour la prestation et la qualité).

Light House
75-77 Ridgeway
Wimbledon – London
T 8944 6338

Tags Technorati : , , ,

7 réponses à Light House, Londres

  1. stephane dit :

    quelle était la texture de la rhubarbe?

  2. Caroline M dit :

    Stéphane, je te reconnais bien là avec tes questions de technicité. La rhubarbe n’était en rien filandreuse, très fondante, très légère, elle se découpait aussitôt sous le couteau. Ce n’est peut-être pas à la vapeur, mais à l’eau, qui sait, tu peux nous aiguiller ?

  3. stephane dit :

    Non c’est que je suis curieux, je suis entrain de travailler avec le gastrovac en ce moment et cela m’amuse depuis que j’ai discuté avec Barbot et Chauvel sur cet appareil.
    En meme temps on garderait le croquant, donc pas au Gastro, mais peut etre en basse temperature. difficile de juger sur une photo.

  4. David dit :

    On m’a parlé d’un restau intéressant à Londres, genre cuisine moléculaire et qui s’appelle le Fat Duck ??? Tu connais ???

  5. Caroline M dit :

    Je n’ai pas eu l’occasion d’y aller, il s’agit du Fat Duck du fameux Heston Blumenthal, un chef anglais assez déjanté. Il a ses 3 étoiles au Michelin et se trouve régulièrement classé dans les meilleurs restos du monde, attention ! Son resto est situé à côté de Londres et je crois qu’il a aussi ouvert un pub à côté de son gastro, plus accessible sans aucun doute.

  6. David dit :

    Je suis allé voir leur site, les tarifs ne sont pas déraisonnable… Reste à tester !
    Vivement que je retraverse la Manche !

  7. sborgnanera dit :

    rien a voir mais j’ai fait un billet sur londres en donnant aussi qq tuyaux et en parlant de tes judicieux conseils, notamment pour whole foods ;o)
    a+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT