L’incarnation de l’incroyable sablé, chez Philippe Conticini

11 Juil 2012 • 75016, Pâtisserie9 commentaires

Mon amie Clotilde Dusoulier m’avait déjà fait goûter un exemplaire atteignant la perfection (au thé vert et tiré d’une recette d’Yves Camdeborde, le sablé était incroyablement sablé et croustillant et cela plusieurs jours durant, enfin les 2-3 jours que je les ai fait durer). Et voilà que lors d’uné dégustation chez le pâtissier Philippe Conticini il y a quelques jours (pour sa collection automne-hiver), je découvre cette chose incroyablement savoureuse, un petit objet si intense en goûts et en sensations qu’un ou deux suffisent (ce qui est souvent le cas dans les créations de Philippe Conticini, elles sont tellement pensées et abouties qu’on arrive à des paroxysmes de goût). Ce sablé est bien plus qu’un sablé, c’est quelque chose que je n’avais croisé.


516-Philippe-ConticiniLe voici donc, 4 cm de diamètre (ou à peu près), quelques bouchées fines d’un sablé très sablé, assez beurré et un peu salé, une fine couche de pâte d’amande dessus aux accents de calisson (l’une de mes confiseries préférées, ça aide à en faire l’un de mes objets gourmands d’exception…) et un très fin glaçage à la vanille qui sent vraiment la vanille. En lisant le dossier de presse, je lis que la pâte à sablé est aussi parfumée à la vanille, ce qui explique ce parfum de vanille assez présent en plus de l’amande, du fruit confit discret et du sablé un peu salé. Bref, un mélange très intense, très fort qui vous exalte le temps de quelques fines bouchées. Je rêve déjà d’y retourner à l’automne pour le retrouver.

La Pâtisserie des Rêves, Philippe Conticini, 93 rue du Bac, 75007 Paris, 01 42 84 00 82, métro Rue du Bac et 111 rue de Longchamp (avec un très agréable salon de thé), 75016 Paris, 01 47 04 00 24, métro Rue de la Pompe

9 réponses à L’incarnation de l’incroyable sablé, chez Philippe Conticini

  1. Mercotte dit :

    je plussoie ces sablés sont juste extraordinaires sous leur air un peu simple, ils révèlent des saveurs insoupçonnées!

  2. MarYon dit :

    à en lire ta description… il a l’air divin ! Ca m’a donné faim 😉

  3. Ariane dit :

    Dommage, je n’ai pas pu tout goûter bien sûr ce jour-là et donc pas ce sablé qui a l’air fabuleux. Vivement septembre pour me rattraper !

  4. tiuscha dit :

    Je l’ai manqué semble-t-il, je me sens bête et un peu frustrée aussi… La saveur calisson, ce doit être quelque chose sur le croustillant un peu salé du sablé !

  5. – Mercotte, c’est ça, des saveurs insoupçonnées !
    – MarYon, oui moi aussi, dès que j’y repense, je salive et j’en ai envie
    – Ariane, Tiuscha, on va toutes attendre la rentrée avec impatience ! Ce sera une bonne occasion de reprendre les activités ^_^

  6. Mag à l'eau dit :

    Argh ! je ne suis pas très « sucré ». Mais ce sablé me fait saliver. Hélas, j’habite trop loin pour y goûter. (une bonne âme pour m’en envoyer ?)

  7. Mag à l’eau, je n’arriverai même pas à atteindre la poste sans me jeter dessus avant.

  8. Ariane dit :

    Mag à l’eau, moi je saurai sûrement résister car j’aurai d’autres délices à goûter, peut-être alors… on se tient au courant !

  9. Les Tasters dit :

    Quel talent ce Conticini! Il a l’art de faire revivre les desserts oubliés, mal-aimés, voire dégradés par ses confrères, et les magnifie.
    Alors quand il s’amuse à créer à partir de tous cela, c’est un feu d’artifice!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT