Mandorlato, je plagie, j’assume

26 Oct 2011 • 750097 commentaires

J’ai des lubies par moment, des idées fixes, une des dernières en date est la vision de ce post sur le blog So food so good de Cécile Cau où elle parlait du Mandorlato di Cologna Veneta (il faut dire que j’aime beaucoup tout ce qui est à base d’amandes, de fruits secs en général et qui se rapproche du miel en particulier). Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais à la vue de ce beige tendre, de cette brillance, de ces amandes langoureusement serrées et à la lecture de ses mots, le Mandorlato m’a littéralement chamboulé l’esprit… J’ai aussitôt voulu foncer chez RAP, l’épicerie pendant du restaurant italien que j’avais beaucoup aimé ici.

478-MandorlatoVous voyez, c’est vendu par petites plaques, d’à peine plus de l’épaisseur de deux ou trois amandes, c’est extrêmement fin et délicat. Les amandes d’excellente qualité sont recouvertes de miel, puis d’une fine couche de nougat fondu. Ce n’est surtout pas trop sucré comme certains nougats dont le goût de sucre parfois l’emporte. Ici, vous êtes dans l’équilibre absolu, l’allégresse. Allez, foncez-y pour le goûter… La fabrique située près de « Verona » (dans un accent qui vous ferait fondre toute âme gourmande) est apparemment à le faire ainsi et Alessandra est la seule à le distribuer en dehors de cette fabrique.

Si seulement il n’y avait que le Mandorlato à l’épicerie, mais il y a aussi la cave à vins (où se fournit en direct le restaurant et je peux vous dire qu’il y a beaucoup de choses à découvrir), les pâtes sèches artisanales de différents coins de l’Italie, les sauces tomates incroyables (essayez la conserve de tomates cerise siciliennes, 2 €, depuis que je les ai goûtées, je ne pense qu’à aller m’en chercher un carton), les fromages, les charcuteries et cette autre curiosité sucrée, sorte de pain compressé de 33 fruits secs et confits différents et recouvert de sucre glace fabriqué là où me l’a dit Alessandra, je ne sais plus, j’aurais pu boire ses paroles tout l’après-midi.

RAP l’épicerie, 15 rue Rodier, 75009 Paris, 01 42 80 09 91, métro Cadet, Anvers

7 réponses à Mandorlato, je plagie, j’assume

  1. sofoodsogood dit :

    Ravie de t’avoir donné envie d’aller découvrir. Quant aux lubies, tu as de très bonnes excuses…

  2. miam, moi aussi je bois des paroles, tu m’en ramènes quand tu viens à nantes ?

  3. pascale dit :

    Ça a l’air terrible. J’adore cette épicerie, et le resto. Bises.

  4. flo dit :

    Panforte di Siena?

  5. – Sofoodsoggod, oui et non, je suis tout le temps comme ça !
    – Nathalie, 😉
    – Pascale, oui, j’ai aussi envie de retourner au resto. Il y a une formule déj qui a l’air bien.
    – Flo, oui c’est ça je crois.

  6. Panfortissimo dit :

    Il y aussi une très bonne trattoria rue Blanche qui fait un excellent panforte et a de délicieux raviolis, e très bons vins, des pâtes Setaro, etc. elle s’appelle l’Anticha Pizzicheria, 51 rue Blanche. Je vous la conseille. Mais peut-être la connaissez vous déjà?

  7. Panfortissimo, je ne connaissais pas et ça me semble fort intéressant tout ça, merci pour l’adresse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT