Marguerite

8 Nov 2007 • 750182 commentaires

Un joli petit resto ouvert juste avant l’été, par les patrons du Bar à Thym non loin (2 rue Ramey, Paris 18e).

Je vous préviens, la devanture en bois délavé, au point de se demander si l’établissement existe vraiment (s’il ne s’agit pas d’un saloon fantôme), peut vous donner envie de repartir illico presto. D’ailleurs, si vous ne connaissez pas l’adresse, vous ne risquez pas de vous arrêter, vous n’y prêterez aucune forme d’attention. Mais quand même, ses airs obscurs et son enseigne fraîchement installée au-dessus de la devanture nous interrogent. Passez la porte, le sourire du patron et le décor brillant de convivialité apparaissent. Pierres apparentes, mobilier en bois roux bien ciré et quelques dessins évoquant la BD, le tout mène au comptoir et ses couleurs marron chocolat des plus chics. A la carte, rien que des mets de tradition bien mitonnés, des entrées gourmandes (millefeuille aux poires et roquefort aux noix, terrine de foies de volaille), beaucoup de viandes (du boeuf sous toutes les coutures, rumsteak, côte de boeuf, bavette…) et de plat mijotés (lapin sauté à la provençale et notre choix…)

On attaque donc direct avec le plat

143-margueriteAvant de saliver sur cette assiette joliment dressée, le patron a déposé une casserole en cuivre sur la table, a soulevé le couvercle, les fumets nous en ont mis plein les yeux et le nez, il a alors dressé l’assiette sous nos sens affamés. Fondant de bœuf, aux petits légumes et à la moutarde à l’ancienne. La viande d’une exquise tendreté (du paleron) est recouverte d’une bonne couche de moutarde et les petits légumes varient à l’infini, poireaux, carottes, pommes de terre, navet et même quelques radis (le radis chaud rappelle le goût du navet) et des tomates confites.

A suivre, un millefeuille chantilly et fraises, qu’on a trop vite attaqué (pas le temps de prendre la photo). Pas mal, mais le feuilleté manque de sucre (rien de tel que des feuilles sucrées et caramélisées une à une) et la chantilly n’est pas maison.

Formule déjeuner 15 € et à la carte : 25-30 €

Marguerite
50 rue de Clignancourt
75018 PARIS
T 01 42 51 66 18
Métro Château Rouge

Tags Technorati : , , ,

2 réponses à Marguerite

  1. Bonjour,
    Y a-t-il des vins sympas à noter ?

  2. Caroline M dit :

    Il n’y a pas de grande révélation, mais on s’en tire à bon prix, pour des vins agréables, sur le fruit comme le verre d’anjou goûté ce midi là, qui se défend à peu près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT