Nanashi, le soir

18 Juin 2014 • 75003, 75006, 75010Aucun commentaire

Hier soir, je retrouvais une amie végétarienne et ce fut l’occasion d’aller dîner chez Nanashi dans le Xe, cantine que j’aime beaucoup à midi (ici et ) et pour ces gâteaux qui osent tout. Il y avait foule, du bruit toujours, il faut dire que la salle immense et vaste sans rien pour absorber les voix des grandes tables à six n’arrange pas grand chose. L’un des serveurs avait toujours ce côté mal embouché, même s’il assurait plutôt bien le service. Bref, je retrouvais tous les pas de travers de ce restaurant et en même temps, les carafes d’eau parfumées au quart de citron jaune sans cesse renouvelées, le charme de cette cuisine axée sur les légumes, les accents japonais, les pâtisseries qui rendent fous. Du coup, j’ai eu envie de vous dire que Nanashi, c’est vraiment bien aussi le soir et que le verre de chardonnay bien frais lui donnait aussi raison.

degustation nanashi

Pas de plats pour moi, mais un assortiment d’entrées bien savoureuses, onigiri au saumon et avec d’autres petites choses dedans qui le rend bien rond et gourmand, du tofu tout doux avec une sauce ponzu (sauce soja, yuzu et d’autres choses) et une crème d’avocat soyeuse. Et derrière, les boulettes frites japonaises auxquelles je ne sais pas résister. Sous une panure hyper croustillante, c’est une purée de pommes de terre garnis de petits morceaux de viande de bœuf, j’adore ça. Mon amie n’arrivant pas à finir son saladier de nouilles soba, champignons confits et tofu grillé, je lui ai donné un sérieux coup de main et du coup, je n’étais plus prête au dessert (comme ce fondant au chocolat yuzu confit goûté il y a peu à emporter et que je vous avais fait partager sur Instagram, je vous invite d’ailleurs à m’y suivre, j’y mets pas mal de « bonus »). Mais ce n’est pas grave, je me rattraperai vite.

A la carte le soir, comptez entre 20 et 25 €, avouez que c’est idéal quand on est en train de compter un peu. Pour le reste, sachez que c’est ouvert en continu, c’est toujours bon à savoir en cas de faim qui ne prévient pas.

Nanashi, 31 rue de Paradis, 75010 Paris, 01 40 22 05 55, métro Poissonnière. Les autres adresses, 57 rue Charlot, 75003 Paris, 09 60 00 25 59, métro Filles du Calvaire et Bonpoint, 6 rue de Tournon, 75006 Paris, 01 43 26 14 06

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT