Okomusu, okomiyaki à Paris

20 Mar 2018 • 750032 commentaires

Okomusu, c’est la deuxième adresse d’okonomiyaki, une spécialité d’Osaka au Japon, que je teste en quelques semaines à Paris (la dernière étant Aki). J’ai un côté monomaniaque et j’aime passer du temps sur un produit, l’aborder sous différentes formes, dans différents lieux. Voici donc l’okonomiyaki préparé dans une adresse du Marais, Okomusu, située au 11 rue Charlot. L’endroit tout en longueur ne se caractérise pas par ses couleurs (gris neutre, gris foncé et noir dans le mobilier et blanc aux murs), mais plutôt par sa programmation musicale actuelle mi-américaine, mi-japonaise qui fait dodeliner de la tête par moment ou qui donne envie de battre du pied. Dans cette salle étroite et profonde, il y a donc un comptoir avec une dizaine de places où l’on peut apercevoir la préparation et la cuisson des okonomiyaki (et sentir aussi un peu), puis une grande table haute du même acabit. Comme je suis seule, je suis installée au comptoir, ce qui me va très bien. Le duo formé par deux Japonais, lui au service et elle en cuisine, est dynamique et charmant. La carte plastifiée avec ses coins cornés montre une étendue de petits plats à grignoter (le soir notamment, plus à la façon des tapas j’imagine) et la spécialité, l’okomiyaki, pour laquelle je viens, vous l’aurez compris.

Le voici servi sur une ardoise (qui ajoute encore un de noir ^_^ à l’ambiance), il est généreusement recouvert de sauce brune, avec toujours ces copeaux de bonite séchée qui ondulent comme des flammes sous l’effet de la chaleur et des filets de mayonnaise japonaise (peut-être qu’un jour, j’oserai regarder sa composition). C’est brûlant à la première bouchée, sucré, moelleux, mousseux, fondant, avec un peu de mâche de chou. Par moment, ça résiste sous la spatule, il s’agit des morceaux de lard qui sont devenus croustillants sur la plaque chauffante. Moi je finis par y mettre les doigts pour achever de les détacher. Il y a aussi des crevettes fermes qui amènent un petit côté iodé. Bref, c’est plein de textures, de goûts, c’est assez indéfinissable et c’est bon, nourrissant et réconfortant.

Les prix ? Okonomiyaki à Partir de 13,80 €, ouvert le soir du mardi au samedi et à midi le vendredi et le samedi

Okomusu, 11 rue Charlot, 75003 Paris, 01 57 40 97 27, métro Filles du Calvaire

2 réponses à Okomusu, okomiyaki à Paris

  1. pepou dit :

    A Osaka, les Okonomiyaki coûtent aux alentours de 330 yens (soit 2.5 euros) à emporter et on est calé après.

    • Abépé dit :

      comme les pizze à Napoli, qui coutent entre 3 et 6e, et sont géantes et succulentes….l’inflation indécente de ces magnifiques street food bon marché

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT