Pascade, 4e

6 Nov 2014 • 750023 commentaires

Presque 2 ans sans une pascade en bouche, que ce soit au Sa.Qua.Na à Honfleur ou chez Pascade à Paris. Quand je me suis retrouvée devant mardi vers 12h30, le message envoyé par les pascades était on ne peut plus clair : viens nous goûter, ça fait si longtemps. Les galettes du Breizh Café à Saint-Malo m’avaient mis sur la voie, j’avais envie de pâte saisie et de garnitures affriolantes. Je suis donc entrée, la salle affichait comble. Pierres apparentes, poutres métalliques, bois sculpté d’Aubrac, je m’installe seule à la table haute, entre gens sérieux qui parlent travail et quotidien de couple qui a l’air un peu chiant. Je m’en fiche, je suis là pour elles. Je réfléchis un temps à prendre le menu (32 € avec un choix de velouté et crème en entrée, une petite pascade plat, une salade et des petites pascades sucrées), mais non, je n »ai envie que d’elles et dans leur format originel. Pour rappel, Pascade est une adresse ouverte il y a un peu plus de deux ans par le chef Alexandre Bourdas, chef du Sa.Qua.Na à Honfleur. Si vous suivez ce blog depuis quelques années, vous aurez pu remarquer que je suis adapte de sa cuisine, deux étoiles et pascadesque…

pascade paris

Pascade cabillaud « ibérique ». La croûte de la pascade brille d’un brin de caramélisation, le contenu change à chaque bouchée. Filet de poisson cuit à basse température et très tendre, tomates acidulées (j’imagine que d’ici peu, elles devraient disparaître), touches de poivron, lamelles de jambon ibérique cuit dans la pascade et pris dans une crème de chou-fleur délicate dans le fond et fines tranches de lomo un peu fumé et très savoureux posées dessus. La pascade en elle même change elle aussi de goût à chaque bouchée, plus ou moins sucrée, moelleuse, croustillante et ciboulettée…

pascade bourdaloue paris

La pascade bourdaloue que j’ai failli ne pas prendre au détriment de celle tout chocolat sur laquelle je lorgne depuis des mois (en photo sur la page Facebook, c’est un supplice). En même temps, l’idée de poire confite, de chantilly au gingembre, de caramel et de pâte d’amande dans une pascade, moi, ça me fait très envie. L’équilibre est délicieux, gingembre, amande et poire, c’est doux et ça ne manque pas de piquant, j’aime beaucoup.

A la carte, comptez 30-35 € pour une pascade salée et une sucrée, menu au déjeuner à 32 €. Il y a aussi la pascade des amis, Bénédict Beaugé en ce moment et bientôt Philippe Conticini ou la maman d’Alexandre Bourdas. Et sachez que si l’envie d’une pascade vous prend en plein après-midi, le lieu est ouvert en continu de 12h à 23 h, fermé dimanche et lundi.

Pascade, 14 rue Daunou, 75002 Paris, 01 42 60 11 00, métro Opéra

3 réponses à Pascade, 4e

  1. Alice dit :

    La perspective d’une Pascade signée Conticini me donne rudement envie d’y retourner !

  2. Sophie dit :

    C’était parfait !

    Mon ami et moi avons adorés, notamment la Pascade sucrée signée Michel Guérard. L’équipe change d’ici la fin du mois, nous n’avons qu’une hâte, y retourner !

    Merci pour la découverte

    Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT