Pinxo

4 Nov 2009 • 750015 commentaires

J’ai beaucoup aimé la cuisine d’Alain Dutournier au Carré des Feuillants (j’apprends à l’instant qu’il y propose un menu à 58 € pour le déjeuner), une générosité des goûts, ce Sud-Ouest qui fait aussitôt ami avec vous et en même temps, cette élégance et cette distinction dans le lieu, la prestation… Bref, une belle table de Paris et un chef de caractère qui ne bougera pas d’une virgule dans ses positions. L’autre jour, à l’issue d’un apéritif prolongé dans le quartier et d’une heure tardive pour dîner, Pinxo (un autre établissement créé par Alain Dutournier) nous ouvre les bras avec un sourire sincère et affable et un accueil grandement convivial. Être reçue ainsi au cœur de Paris met en appétit… Un décor sans couleur dans mon souvenir, noir, blanc, gris, plutôt rectiligne et sérieux dans ses tables carrées et ses banquettes, jusqu’à ce qu’on ait accès au comptoir derrière lequel s’exécute la jeune équipe et ses couleurs de l’ouest. Le concept, commander des assiettes composées de 3 mets identiques et tout partager. En même temps, la lecture de la carte ne vous laisse pas le choix, vous avez envie de tout goûter. Pinxo, « comme pincher, qui signifie en Aquitaine, attraper dans un rapide pincement, voir chiper dans l’assiette du voisin ».

Face au comptoir, les gestes sont précis, rapides, on a droit de tout voir, une transparence qui ne laisse pas pour autant de traces parfumées je le signale, on est au plus près des cuissons et des plats, on profite du spectacle.

323-Pinxo

Vous les apercevez peut-être au fond, en amuse-bouche, on nous a servi des pousses de radis à cueillir fraîchement et à assaisonner de sel, de poivre ou de piment d’Espelette (ou des 3). Premier plat, une soupe inspirée de la cuisine thaï, une grosse crevette au fond cuite al dente, des enoki, des carottes, du concombre, de la coriandre et un bouillon assez salé je dois dire. Je l’ai d’ailleurs gentiment signalé. Peut-être était-il conçu ainsi, mais j’avoue que pour commencer, le taux de sel saturait un poil.

323-Pinxo2

Cappucino de potimarron, pascaline de foie gras et croustille gratinée aux lardons (mince, elles sont cachées derrière). Un velouté chaud et rond, au fond, la pascaline (une sorte de flan) a une texture assez dense, mais le goût de foie gras est très (trop) discret. Quant aux croustilles, on les trempe avec plaisir.

323-Pinxo3

Là, je me suis tellement régalée que j’y retournerais bien rien que pour eux, Tartare de contre-filet de blonde d’Aquitaine façon Rossini. Tartine de pain croustillante, tartare de bœuf extra et foie gras bien assaisonné.

323-Pinxo4

Celui-ci aussi je reviendrais bien pour lui. Quart de sucrine, mélange façon coleslaw et magret de canard odieusement fin et grillé avec sa délicieuse sensation de gras. Et quelques petits pétales de choses croustillantes dessus.

Et parce qu’on était parmi les derniers à partir, on a eu droit à une petite dégustation de dessert, sorbet pina colada (vraiment extra) et macaron noix de coco délicieux.

Chez Pinxo, si on devait comparer ça à un match (de rugby, oui, facile), les saveurs robustes et la mâche l’ont largement emporté sur les soupes et veloutés, donc ne pas hésiter selon moi à plonger dans le foie gras, le bœuf, le canard, tout ce qui tient au corps quoi. Pour chaque assiette, comptez de 13 € à 26 €, dessert de 7 € à 10 €, donc 40 € par personne environ. Au déjeuner : formule à 21 €

Pinxo, 9 rue d’Alger, 75001 Paris, 01 40 20 72 00, Métro Tuileries, bon à savoir : ouvert 7/7 et service tard le soir…

5 réponses à Pinxo

  1. Max dit :

    quelle agressivité…. un commentaire de jaloux(se)…
    Moi j’ai réservé au Pinxo ce soir et vais me regaler !

  2. TVnomics dit :

    Réservation faite hier soir suite à ce post.
    Si côté nourriture, tout était ok et conforme à ce qui est écrit ci-dessus, service un peu nonchaland en salle (« mais ou passé la bouteille de vin blanc » « ah elle est à 10 mètre au frais, mais personne ne pense à servir »), passons sur le carte des vins qui s’envole vite, mais le café à 4 euros j’ai du mal.
    Ambiance très touristes internationaux qui ne connaissent pas la crise.

  3. Gonzague dit :

    Essayé hier soir. Effectivement on a envie de tout sur la carte, et pas de déception sur ce que nous avions pris sauf sur le dessert. Le concept des plats en 3 est original et plutôt amusant. Accueil très sympa, et service plutôt agréable bien que peut être un peu nonchalant.
    En revanche c’est léger comme proportion…

  4. Virginie dit :

    J’adore ce resto. On est vraiment surpris… Ce qui est difficile àParis pour un prix « raisonnable ».
    J’y suis allée 2 fois et l’accueil étaierions super!

  5. Virginie, je suis contente que ça vous ait plu, j’ajoute qu’il y a une nouvelle adresse Pinxo, rive gauche cette fois :
    Pinxo Saint-Germain
    82 rue Mazarine
    75006 Paris
    http://www.pinxo.fr
    Tél. : 01 43 54 02 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT