Poulet-frites chez Drouant

12 Avr 2011 • 750029 commentaires

Oui, je vous ai déjà fait le coup du poulet-frites du dimanche midi chez Drouant, mais cela va déjà faire presque 2 ans et non seulement il n’a pas pris une ride, mais il est en plus de ça toujours au même prix : 17,50 € (toujours en place depuis la baisse de la TVA) ! Le poulet-frites répond au pot-au-feu du samedi midi, à la bouchée à la reine du mercredi (extra pour les amateurs) et aux autres plats du semainier que je vous laisse découvrir. Drouant, c’est l’institution du prix Goncourt où celui-ci est remis chaque année, c’est un lieu intemporel où je me sens bien à déguster mon poulet-frites dominical à défaut d’un déjeuner familial. Pour les exilés à Paris, ce n’est pas tout à fait un goût de nostalgie, mais quand même, il peut rappeler de bons souvenirs. Comme le poulet rôti de ma grand-mère qui s’accompagnait toujours des terribles pommes dauphine de l’excellent boucher du quartier. Quand j’y pense, on passait plus de 3 heures à table, coincé entre des cousins antipathiques dans une salle à manger surchauffée et une ambiance de famille qui ne pense qu’à se tacler. Chez Drouant à Paris, on est presque au grand air, la terrasse découverte est un enchantement, à réserver absolument !

435-DrouantL’objet de mon affection, pour deux ici, les morceaux sont terriblement bien rôtis, la peau croustillante à mort, les frites (pommes pont-neuf, car 1 cm de côté) dorées comme je les aime et encore meilleures sous un trait de sauce, car la saucière ne manque pas, au premier plan ici… Salade bien assaisonnée à côté.

435-Drouant2

Les nouveaux « Classiques » de la maison, je n’ai pas pu résister. Croquembouche, opéra, tarte tropézienne et macarons framboises-pistache (dessert à 12 €).

Drouant, 16-18 place Gaillon, 75002 Paris, 01 42 65 15 16, métro Quatre-Septembre, Pyramides, Opéra

9 réponses à Poulet-frites chez Drouant

  1. Club Prosper Montagné dit :

    Je sort également de chez Drouant , mais pour la tête de veau ( mon prochain article pour le Prosper Montagné ) vous me grillez la priorité … je suis obligé de changé mon texte, quel boulot ….
    Cordialement
    Alain Kritchmar
    Club Prosper Montagné

  2. chère Caroline
    je suis régulièrement vos nouvelles des restaurants
    et tiens à vous remercier pour ce cadeau de Pâques que je me suis offert un déjeuner poulet -frite chez DROUANT tout était superbe, le prix royal pour ce jour là
    Merci Caroline amatrice des papilles
    A l’occasion où vous retournerez à Arles je souhaiterais que vous découvrez la cuisine poètique de Jean Luc Rabanel le seul chef étoilé Bio qui, autrefois, était chef à la Chassagnette … c’est incroyable ces ribambelles de mets …
    Bonnes Pâques
    Aurélie

  3. Aurélie, merci vivement pour votre message, je suis enchantée que ce repas vous ait plu.
    Quant à la cuisine de Jean-Luc Rabanel, j’ai déjà eu la chance de la goûter, vous la retrouverez d’ailleurs sur ce blog.

  4. chrisdesinape dit :

    D’après Francois SIMON, l’un des meilleurs poulet rôti de Paris est celui de l’ami louis,partagez vous son avis ou celui de Drouant est il meilleur ? Merci d’avance

  5. Chrisdesinape, impossible de vous répondre, je ne l’ai pas goûté, même si l’on en parle beaucoup effectivement. Maintenant, il me semble qu’il n’est pas au même prix.

  6. chrisdesinape dit :

    Ok merci pour votre réponse 😉

  7. Verybien dit :

    Bonsoir,
    Grâce à la lecture de Table à découvert, J’étais devenue une grande adepte (du poulet du dimanche et de leur table, le soir en semaine), la dernière expérience (ce dimanche) est d’autant plus décevante qu’avant c’était presque la meilleure affaire de Paris en terme de poulet-rôti (plat du jour du dimanche à 19 Euros). Je ne sais pas si c’est le succès mais fini la bonne salade fraiche (trois feuilles cuites dans un mini-bol). 4 morceaux de poulets et demi (dont un petit bout de blanc) à la peau fanée pour quatre voraces alors qu’avant c’était l’abondance avec des peaux hypra croustillantes. Quelques frites molles baignaient dans la sauce du plat du poulet (avant servies dans des coupelles individuelles). J’avais des invités et fais abondemment l’article avant. Ils ont du me prendre pour une pingre vu les prix à la carte. Ce sera la dernière fois. Mon seul regret, je n’ai pas pris de photo pour montrer le « avant/après » par rapport au cliché alléchant de votre post… Virginie

  8. Verybien, c’est drôle, j’y étais le même jour que vous et je suis d’accord sur les frites qui n’étaient pas à mon goût non plus. Par contre, cela fait longtemps que les frites sont servies dans le plat (c’est le cas sur la photo qui date de 2 ans). Pour le poulet, je ne serai pas aussi sévère que vous.
    Mais je trouve effectivement que l’ensemble est assez irrégulier selon les dimanches et ça, c’est dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT