Rôtisserie Stévenot

19 Fév 2015 • 75003, 750092 commentaires

Stévenot, c’est une rôtisserie qui existe depuis des années rue de Bretagne, Paris IIIe. En 2012, deux jeunes associés l’ont reprise et en ont fait une rôtisserie d’aujourd’hui. Il y a quelques mois, sa petite sœur est venue s’installer rue Cadet, Paris IXe. L’équipe est jeune, les produits sont exposés dans de grands plateaux et font envie, il y a des étagères de produits d’artisans des quatre coins de France (dont les conserves Anne Rozès qui me rappelle toujours mon reportage sur place à Briskous dans le Pays Basque, la tête au dessus de la marmite de têtes de veaux à 8h du matin pour en savoir plus sur la fabrication du boudin noir de Christian Parra qui est en vente aussi, le boudin je veux dire). J’avoue, en dehors du poulet rôti, je ne connaissais pas bien l’esprit rôtisseur / traiteur de quartier. C’est à dire la rôtisserie où l’on va chercher des viandes rôties dans des fours dédiés et que l’on ramène chez soi. Grâce à Stévenot, je connais bien dorénavant, très bien même, même un peu trop : le carré d’agneau (la graisse juteuse et la peau savoureuse sont terribles), la saucisse au couteau de la maison Conquet, les pommes de terre rôties au four, j’ai tout testé et celui pour lequel je reviens et que l’on demande en cœur avec ma fille, c’est lui, enfin eux :

travers de porc stevenot paris

Les travers de porc. A gauche, à la sauce barbecue, bien, mais pas mon préféré. C’est à droite qu’il figure : cacahuètes, coriandre et sauce soja. Il y a de la graisse fondante sous la croûte, de la viande qui s’effiloche, puis encore de la graisse, il y a les cacahuètes qui ont caramélisé, la sauce qui a bien parfumé la viande. J’arrache la viande entre chaque os, je gratte les os (je ne veux pas laisser un peu de caramel de viande), je n’en laisse pas une miette, je me sens un peu chien dans l’âme et c’est bon.

Et comme j’ai tout goûté, je peux vous dire que la chair du poulet des Landes est délicieuse, la saucisse un peu trop grillée (c’est comme ça que je l’aime) se déguste sans pouvoir s’arrêter. En bref, ne repartez pas avec de petites portions, vous risqueriez de le regretter. Un dernier conseil, pensez à réserver les travers. La dernière fois que j’y étais, le bon gros aux cacahuètes qui sortait de la rôtissoire sous mon nez était déjà réservé à d’autres, je ne vous dis pas l’air dépité qu’on avait ma fille et moi.

Rôtisserie Stévenot, 7 rue Cadet, 75009 Paris, 01 71 76 31 71; métro Cadet et 31 rue de Bretagne, 75003 Paris, 01 42 78 56 87, métro République, Filles du Calvaire

2 réponses à Rôtisserie Stévenot

  1. Lukas dit :

    Ça a l’air vraiment merveilleux. *-*

    Les travers de porc, c’est tellement fantastique. Et tu les décris bien comme il faut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT