Sa.Qua.Na, 2e

31 Oct 2007 • Honfleur9 commentaires

Souvenez-vous, un certain post du 2 avril… une 1ère visite du Sa.Qua.Na à Honfleur et un enchantement des sens gravé dans la mémoire. 7 mois plus tard, impossible d’attendre encore, la réservation est faite 3 semaines avant.

Ce même décor épuré, cet éclairage qui sublime si bien les plats (quel plaisir de pouvoir scruter ce qui se passe dans votre assiette), cet accueil de Madame discrète et charmante, cette équipe pleine de sourires et impatiente à l’idée de vous faire goûter la cuisine d’Alexandre Bourdas…

141-Sa.Qua.Na

Fidèle au poste, la pascade aveyonnaise (pour ceux qui ne voit pas de quoi je parle, c’est encore ) du chef, une crêpe à peine sucrée, caramélisée sur les côtés (à vous coller aux dents, un délice) et ce parfum de truffe qui prend aux tripes et vous donne envie de plonger dedans. Imaginez qu’un filet d’huile de truffe est venu se glisser sur la pascade…

141-Sa.Qua.Na2

Le dîner est placé sous le signe de l’Orient (celui qui s’exprime en Afrique du Nord). On commence par un kéfir (yaourt acide et lacté), relevé de ras el hanout et de pralin de cacahuètes d’un côté, d’herbes (menthe et coriandre), de citron confit, de pois chiches, de raisins secs et de poireau émincé de l’autre. Chaque coup de cuillère crée la suprise, à vous d’accentuer le côté épicé (mêlé à la poudre de cacahuètes caramélisées, c’est odieux de gourmandise) ou le côté herbacé, fruité.

141-Sa.Qua.Na3Filet de daurade cuit à l’étuvée (cette cuisson ahurissante qui ne brusque en rien les chairs du poisson, elle vient juste les raffermir en leur laissant quasiment leur transparence, la saveur n’est surtout pas altéré), posé sur un caviar d’aubergine très fin, accompagné de fenouil émincé et de moules extra. La face non visible du poisson a mouillé dans le curry, l’épice réchauffe légèrement le plat, un summum de délicatesse.

141-Sa.Qua.Na4

Filet de poulet fermier très tendre, très fondant, jus moussé au bouillon de crustacés, côtes et feuilles de blette exquises. A côté et surtout après le poisson, je dois dire que le poulet fait pâle figure. Il s’agit surtout ici de redécouvrir la délicatesse des blettes.

Plateau de fromages normands et aveyonnais (le laguiole, une folie) et enfin le dessert…

141-Sa.Qua.Na5

Feuilles de warka au beurre et au sucre, aneth, réduction de lait à la badiane et suprême de pamplemousse à l’huile d’olive. Du croustillant, des parfums d’herbe rafraîchissants, de l’onctuosité, surtout pas trop de sucre et cette légère touche de gras avec l’huile d’olive qui enrobe le tout de gourmandise.

Menu à 40 €.

Sa.Qua.Na, 22 place Hamelin, 14600 Honfleur, 02 31 89 40 80

9 réponses à Sa.Qua.Na, 2e

  1. lolita dit :

    oui je sais tu as raison ce restaurant est vraiment exceptionnel… j’ai quand meme trouvé l’accueil de madame un peu froid… malgré mon enthousiasme débordant pour la cuissine de son mari ..; (jalouse la dame ?)néanmoisn, je trouve que c’est un des meilleur du moment.

  2. stephane dit :

    Cela fait plus de deux ans que je suis Alexandre Bourdas et que j’attends avec impatience un deplacement a honfleur.
    Un podcast audio est il prévu, car il aurait été interessant d’avoir un live les commentaires de ce repas.
    S.

  3. bonjour caroline
    je savais quiC Sa.Qua.Na et tu m’as intriguée ds facebook avec ton status!!
    alors belle decouverte!
    je note cette adresse pour qd j’irai ds ma normandie natale!!!
    cette cuisine a l’air detre comme jaime bien!!!

  4. Eliz dit :

    Tu as du passé un moment délicieux!
    Quelle cuisine délicate!
    Le Kéfir épicé a retenu mon attention!

  5. Caroline M dit :

    Un sacré tour de main ce kéfir, l’équilibre épices et pralin : un grand moment !

  6. Pour avoir visité le lieu la semaine dernière, je mettrais l’accueil « froid » sur la seule timidité de Madame, très prévenante, visiblement et sincèrement ravie de vous recevoir.

  7. Caroline M dit :

    Guillaume, tu as tout à fait raison, je pense aussi que la timidité de Madame y est pour beaucoup.

  8. Jacques dit :

    Voilà un cuisinier qui sait faire de la nouveauté subtilement, sans jamais tomber dans le tape-à-l’oeil. Trois ou quatre saveurs principalement dans l’assiette, puis quelques goûts supplémentaires, mais tout a lieu discrètement… Une vraie leçon de cuisine.

  9. Julie dit :

    Miam ! Ces photos m’ont convaincu d’aller faire un tour dans le restaurant de ce confrère… Et la description des plats ne fait que confirmer cette bonne impression. Attendez-moi j’arrive !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT