Sauvage

10 Juin 2016 • 750061 commentaire

Cette semaine, j’ai eu l’occasion de retourner déjeuner chez Sauvage (Paris VIe). Oh mince alors, je viens de voir que ma première fois avait eu lieu un 3 juin, il y a donc presque un an jour pour jour. En même temps,  on s’en fiche… Tout ce que ça fait, c’est que j’aime décidément passer le printemps là-bas. Les fleurs, les herbes, la vie marine, l’huile en pointillés juste là où il faut, le pain hautement parfumé, je me suis à nouveau régalée de la simplicité de Sauvage. Un lieu toujours de bois vêtu, de bouteilles aussi (qui se vendent à emporter) et d’une cave à fromages. Il y a une vingtaine de places assises, des conseils affûtés, du caractère et de la souplesse aussi. On est à Paris, mais pas complètement.

Palourdes, basilic, cidre, Sauvage, Paris 6e

Elles quand elles arrivent, elles me mettent en joie. Les palourdes charnues, fermes et pleines de parfum, avec du basilic frais et un jus mes aïeux… Je l’ai goûté avec la cuillère, avec une coquille et avec du pain aussi. Différent à chaque fois et qu’est-ce qu’il était bon. On les voit un peu sur les côtés, le jus était parfumé de gouttes d’huile infusée d’une herbe aux notes anisées (mince, j’ai oublié laquelle). On a rien laissé, à part les coquilles vides bien sûr.

Bonite, cerise, Sauvage, Paris 6

Oh la la, des gros morceaux de bonite, des cerises noires replètes, un peu d’oignon nouveau émincé et des fleurs de je ne sais plus (ça m’apprendra à ne pas noter) que le patron venait d’équeuter. Dans le fond, il y a de la sauce soja et d’autres choses pour embellir le poisson qu’on roule avec bonheur dedans. C’est savoureux, fin, envoûtant.

Asperges, coques, condiment, Sauvage, Paris 6

Des asperges blanches, des coques, un concentré d’herbes et des points d’une sorte de condiment de je ne sais pas. En fait, il contient du foie gras, de la poutargue et du vinaigre (un peu trop à mon goût), pas commun et costaud, moi je reste sur les asperges, les herbes et les coques juteuses.

Les prix ? Les entrées à la carte (on en a pris trois à se partager) sont entre 12 et 13 €, les plats à 20, 22 et 28 € et les desserts à 8 €. Fermé dimanche et lundi.

Sauvage, 60 rue du Cherche-Midi, 75006 Paris, 06 88 88 48 23, métro Sèvres-Babylone, Rennes

« Nubé
Clover »

Une réponse à Sauvage

  1. Une adresse très enchanteresse, et dont la cuisine, surprends véritablement (surtout quand on y passe une tête pour vérifier la taille qu’elle fait).
    Une planque de qualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT