Supernature, Paninoteca, La Cigale

22 Juil 2011 • 75009, Nantes1 commentaire

Ne croyez pas que je sois partie, je suis encore là, j’ai juste mis le frein côté découverte depuis la Champagne il y a quelques jours. Ne délaissant pas les restaurants pour autant, je vogue dans le quartier du IXe entre le cheeseburger de Supernature (12 rue de Trévise), délicieux en ce moment avec sa touche de sauce blanche incorporée entre le steak et la tranche de fromage fondu. La « Carolina » dont je ne me lasse pas, pizza efficace de la Paninoteca (61 rue des Martyrs), tomate, mozza, gorgonzola, aubergine grillées, roquette (dès que je lis aubergines grillées sur un intitulé de pizza, c’est plus fort que moi). Il y a aussi non loin de là (62 rue Rodier) celle à la coupe de la Pizza de Loretta vue chez mon amie Clotilde et qui me fait envie. Il y a eu aussi quelques jours à Nantes, sa Crêperie du Théâtre (6 rue Racine) et son menu tout tracé chez moi : galette complète / crêpe caramel au beurre salé. Mais il y a surtout Nantes et son indispensable Cigale, François Simon qui est aussi originaire des environs en a parlé avant moi. Cette Cigale a une longue, longue histoire, elle a eu ses moments avec et ses moments sans. Je suis ravie de la retrouver aujourd’hui avec. Et pour la petite histoire, il y a une douzaine d’années, tandis que je poursuivais mes études d’histoire de l’art, je dus faire le choix d’un lieu d’étude pour mon année de licence et ce fut La Cigale (je devais désespérer à l’époque de ne pas aller plus souvent au restaurant, sans savoir ce qui m’attendrait des années plus tard). Je l’ai prise en photo sous toutes les coutures, j’ai parcouru tous ses plans et étudié son histoire rocambolesque pour le simple plaisir de m’immerger dans ses murs. Aujourd’hui, je l’aborde un peu différemment…

453-SupernatureFilet de lieu jaune impeccablement saisi, posé sur une ratatouille relevée et mousse crémeuse au parfum de sous-bois. Il y a juste les feuilles de roquette posées sur le dessus du poisson, on me dira que c’est pour donner du relief à l’assiette, mais le geste de mettre le buisson de côté car je ne pourrai de toute façon le piquer avec ma fourchette directement sur le poisson a le don de m’énerver (c’est comme la salade servie dans un bol trop haut pour des raisons de présentation, c’est impraticable). A suivre, des profiteroles à la glace à la vanille et leur grand de pot de chocolat chaud, c’est bizarre, j’ai oublié de prendre la photo (en fait, j’y ai pensé une fois l’assiette vide).

Formules déjeuner en semaine, prix raisonnables à la carte, plateaux de fruits de mer et cuisine du marché, et surtout ce décor incroyable datant de la fin du XIXe siècle avec son comptoir en bois, ses sublimes mosaïques, ses fresques et ses tissus tendus aux murs déclinés sur le thème de la cigale. Petit-déjeuner le matin, déjeuner, salon de thé, dîner jusque tard, cette brasserie ne s’arrête jamais.

Brasserie La Cigale, 4 place Graslin, 44000 Nantes, 02 51 84 94 94

« Sola

Une réponse à Supernature, Paninoteca, La Cigale

  1. hélène dit :

    Supernature c’est TOP!!! J’adoore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT