Sushi Seki, Las vegas

20 Mai 2008 • Etats-Unis5 commentaires

L’un des meilleurs japonais de New York m’avait-on dit, coup d’œil sur le Zagat Survey (l’un des meilleurs guides sur New York, m’avait-on également assuré), la note est de 27, pour un maximum de 30, l’aventure s’annonce des plus fameuses…

Une traversée du quartier historique d’Upper East Side (à l’est de Central Park), quand je dis « historique », ça n’engage que moi, disons qu’à la vue de ces façades d’immeubles charmants, de ces perrons coquets, de ces arbres verdoyants et de ces rues tranquilles et huppées, j’ai aussitôt pensé à la rue et à l’immeuble où habite le personnage Carrie Bradshaw (actualité oblige = sortie de Sex and the City) et qui après vérification, s’est avéré être un savoureux mélange de rues de son quartier (l’adresse de la chroniqueuse à succès restant imaginaire).

Bref, l’adresse de Sushi Seki était de bon augure… Une fois la porte franchie, le comptoir d’accueil est saturé de clients affamés, j’ai heureusement réservé quelques heures auparavant et sans le spécifier ai obtenu une place au comptoir du chef Seki (je ne saurais trop vous le conseiller !). Derrière ses vitrine de chairs de poisson emballantes, la mine du chef est réjouissante. On se pose alignés les uns à côté des autres en attendant la carte, mais le geste de Seki vous happe aussitôt, les échanges avec les seconds se font rares, mais lorsque le maître est insatisfait, je peux vous dire que les seconds n’en mènent pas large.

204-Sushi-Seki

Avocats mûrs à point, thon rouge d’un moelleux exquis, le tout mêlé à de la sauce soja et du wasabi. Grandiose ! Comme ça, ça paraît simple, mais lorsque les qualités de chacun sont réunis, l’assaisonnement est idéalement mesuré, on se régale bouchée après bouchée.

204-Sushi-Seki2

Il y a des éléments qui deviennent un peu frénétiques dans mon esprit, ça dure un temps, ils me hantent, je parle bien sûr des tempura… Tempura de crevette, de brocoli et de potiron, délicieusement croustillants et pas trop gras.

204-Sushi-Seki3Entrée du jour à la carte. Mon anglais un peu approximatif sur la façon dont les crevettes sont accommodées provoque cette légère redite sur la cuisson (crevettes frites)… Crevettes prises dans leur enveloppe de cheveux croustillants et parfumées au yuzu. Ce qui est étonnant ici c’est que le yuzu (agrume délicat) a littéralement embaumé les crevettes, un parfum subtile qui s’est niché quelque part, mais je ne sais si c’est dans l’enveloppe ou la chair de la crevette.

204-Sushi-Seki4

Choix de sushi et de sashimi aux poissons vertigineux de fraîcheur et de sensation. J’attire votre attention sur les sashimi de saumon presque cuit sur les pourtours, ce qui leur amène une saveur inédite, une tendreté absolue, bref, une magnifique découverte, mais impossible de dire comment Seki obtient cette matière. Seki vous demande si cela vous plait, si vous voulez autre chose et là, vous vous rendez compte que les « spice scallops » ont eu le temps de piquer votre curiosité. Seki sourit, s’active devant vous et vous tend deux minutes plus tard, ce trésor (peut-être pas très orthodoxe, je n’en sais rien), ahurissant de sensations et de goûts, un maki garni de noix de saint-jacques crues et hachées très grossièrement, un peu pimentées et croustillantes de je ne sais quoi, unbelievable !!!

204-Sushi-Seki5

La glace au thé vert, pas mal, mais j’ai regretté l’autre dessert goûté à côté, un joli tableau printanier composé de deux bouchées de pâte de riz sucré, l’une rose pastel et l’autre blanche, garnies de glace blanche pour l’une et au thé vert pour l’autre. Une texture douce, tiède et moelleuse renfermant une glace rafraîchissante, un enchantement !

La note peut être salée, surtout si vous vous faites très plaisir comme moi, comptez 60 $ environ (avec le taux du dollar, tout va bien). Sinon, le menu à 70 € pour deux est idéal, Seki se réserve le droit de composer votre menu et de vous faire découvrir ses créations.

Sushi Seki
1143 First Avenue
212-371-0238

5 réponses à Sushi Seki, Las vegas

  1. David dit :

    Je salive déjà… ! Merci Caroline.

  2. Fish dit :

    Thon, avocat, wasabi et soja c’est un de mes plats faciles préférés.
    Enfin, tout cela semble bien bon mais ce qui n’est pas surprenant c’est le prix modeste mais le taux de change n’explique pas tout et c’est comme cela depuis bien longtemps.

  3. sborgnanera dit :

    un peu drole quand meme pour le « meilleur » japonais de NY de sortir de l’ultra convenu (tempura, sushi) : c’est pas forcement ce que je prefere dans la cuisine japonaise bien plus riche que cela amha
    bonne fin de sejour à NY ;o)

  4. Eliz dit :

    Ahhhh pourquoi une si belle table si loin de Paris! Mais bon à Paris tu nous a déjà bien régalés en matière de tables japonaises!

  5. Caroline M dit :

    – David, je t’en prie.
    – Fish, j’en ai l’eau à la bouche rien de revoir la photo.
    – sborgnanera, « L’un des meilleurs » et non pas le « meilleur », ça fait une sacrée différence ! Comme il ne peut pas y avoir la meilleure cuisine du monde ou le terroir qui fait la meilleure cuisine du monde. Du sublime parmi tant d’autres choses, même si je comprends que ce ne soit pas la forme de cuisine japonaise que tu préfères, c’en est une parmi d’autres, qui méritent toutes notre intérêt.
    – ELiz, il va falloir songer à y aller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

facebook twitter instagram rss CONTACT