Articles référencés dans : bistro

  • Origins 14

    21 Fév 2018 • 75014Aucun commentaire
    Origins 14

    Origins 14, c’est le nom qui a été donné à l’ancienne Régalade, celle créée en 1992 par Yves Camdeborde sur l’avenue Jean Moulin (Paris XIVe). Bruno Doucet, qui avait travaillé avec Camdeborde, avait pris la suite et c’est le chef qui le secondait, Ollie Clarke, qui occupe dorénavant les lieux avec son équipe. Le cadre est celui d’un bistrot auquel on s’attache tout de suite. On dirait que le parquet, le carrelage rétro, les chaises cuirées de rouge foncé, les tables qui valsent un peu, les banquettes et les petites lunes lumineuses nous attirent de leur sourire. Une atmosphère que l’équipe en salle sait rendre encore plus conviviale, grâce à un accueil franc et concerné, des...

  • La Causerie, le bon bistrot du XVIe

    18 Déc 2017 • 75016Aucun commentaire
    La Causerie, le bon bistrot du XVIe

    La Causerie, c’est la façon qu’ont eu Arnaud Bachet et Gabriel Grapin de donner du souffle à leur bistrot du XVIe. Chez Géraud, l’institution qu’ils avaient reprise et où je les avais découverts, n’existe plus, place à La Causerie. Dans un décor de bistrot confortable, où le bois sombre s’amuse avec les tons ocre, on prend place et on déguste. La carte du chef Gabriel Grapin est un condensé de tout ce qu’on aime dans le genre bistrotier, avec une main qui s’amuse, des végétaux issus de champs qu’il connaît, des couleurs, des recettes d’antan (pomme gaufrette, gnocchi à la parisienne) et tout ce qu’il faut pour donner du goût à tout et partout. En salle,...

  • Le Saint-Joseph, avec les Bordier

    18 Mai 2017 • Ile-de-FranceAucun commentaire
    Le Saint-Joseph, avec les Bordier

    Le Saint-Joseph, bistrot « franchouille » depuis 20 ans, vient d’être investi par Catherine et Benoît Bordier. Le chef Benoît Bordier, je le connais depuis le restaurant Jean (Paris IXe) où il officiait il y a quelques années et où j’ai véritablement découvert la poitrine de cochon confite. J’en salive encore de cet arrangement de gras, de viande, de fondant et de mâche contenu dans une seule pièce. Bref, j’ai depuis suivi le chef aux Etangs de Corot (Ville d’Avray) et à La Régalade où il travaillait avec Bruno Doucet. Le 11 avril dernier, lui et son épouse Catherine ont inauguré leur version du Saint-Joseph à La Garenne-Colombes (92), avec ses habitués et une sérieuse envie de faire...

  • Le Cette

    3 Mar 2017 • 75014Aucun commentaire
    Le Cette

    Le Cette est un bistrot dont j’avais noté le nom il y a belle lurette. Et puis le jour est enfin arrivé. L’ambiance est de celles que j’aime à l’heure du déjeuner, des tons doux, une lumière qui berce notamment grâce à la fenêtre traversée par une multitude de branches de lierre, des cuirs de couleur naturelle et puis cette desserte au milieu de la salle avec ses bouteilles, son sac à pain, ses verres. C’est simple, il n’y a rien de superflu, tout a sa place et le décor pourrait être de toutes les époques, sans répondre à des critères particuliers. J’aime bien ces lieux qui se fichent des modes et sont pourtant toujours dans l’air du temps. Autour de nous, à l’heure du...

  • Les Arlots, la pépite de bistrot

    22 Sep 2016 • 75010Aucun commentaire
    Les Arlots, la pépite de bistrot

    Les Arlots, c’est le bistrot du chef Thomas Brachet qui a notamment travaillé au Beef Club (moi j’avais alors beaucoup apprécié sa façon de choisir et de cuisiner les viandes et les accompagnements qu’on avait tous envie de dévorer) et dans des maisons plus sophistiquées. Sa cuisine de bistrot me fait penser à celle d’Yves Camdeborde : des plats d’apparence simple et qui font en même temps très, très envie et dont chaque détail est soigné, l’herbe déposée là pas par hasard, la tomate un peu confite, la sauce parfaitement raccord, la dorure exacte, la cuisson à la perfection. Bref, me voici il y a quelques jours dans ce petit bistrot qui faisait le plein à midi (quand j’ai appelé...

  • Montcalm, les bonnes assiettes à saucer

    20 Sep 2016 • 75018Aucun commentaire
    Montcalm, les bonnes assiettes à saucer

    Montcalm m’a été recommandé par une amie journaliste du quartier. Ce bistrot ouvert il y a un peu plus d’un an dans une rue tranquille du XVIIIe a quelque chose que les autres n’ont pas toujours. Des meubles chinés dans les années 1950, des tables plaquées d’un bois impossible à déterminer (et que j’ai beaucoup aimé), des magazines et des cactus disposés sur des petites consoles, des teintes bleu canard que l’on croise peu tout autour du bar, bref, des détails choisis avec soin et qui singularisent l’endroit. L’équipe prend soin de ce qu’il y a dans l’assiette, mais aussi de ce qui l’entoure et c’est tout à leur honneur. Dans la formule à 15 € ce...

facebook twitter instagram rss CONTACT