Terroir Parisien

16 jan 2014 • 750024 commentaires

Il y a quelques mois, j’avais dîné avec le chef Michel Roth, la productrice et le réalisateur de la série Repas de Fête au premier Terroir Parisien (situé à la Mutualité) créé par Yannick Alléno. On avait passé une délicieuse soirée, très arrosée je me souviens. Je ne l’avais pas relayé ici, car les photos ne donnaient rien, la nuit était vite tombée (il faut dire qu’on avait attendu Michel qui préparait à dîner sur le toit de la Mutualité pour une congrégation chinoise). Bref, hier, je tentais un peu par hasard la version Terroir Parisien de la Bourse (palais Brongniart, Paris IIe), après m’être fait refouler de BAT, Coinstot Vino et puis à force de remonter le quartier, Terroir Parisien est apparu comme une évidence. Plus beaucoup de tables dispos à 13h10, mais une quand même dans cette vaste salle à l’esprit brasserie, contemporain, rôdé. L’espace est immense, mais bien découpé entre salles isolées (pour les conversations cachées), large bar central où s’attabler sur les chaises hautes (décidément), longues banquettes… Tout semble parfaitement calé (d’ailleurs, je crois qu’on est sorti de table 40 min après s’y être installé). La clientèle est celle visée dans le quartier, pas de doute, affaire BCBG, idéale pour l’établissement qui ne pratique pas de formule à l’heure du déjeuner et dont on ressort délesté de 30-35 € minimum à l’heure du déjeuner (plat, dessert, eau).

petites endives au jambon

Les « petites endives au jambon » m’annonce-t-on au moment du service. C’est sûr, je ne vais pas m’étouffer. Je m’attendais à un plat généreux, débordant d’amour. Il n’empêche que c’est très bien exécuté. Les endives ont bien été préparées pré-gratinage. Le jambon est tranché fin, la béchamel onctueuse et j’aime beaucoup la râpée généreuse pour le coup de noix de muscade.

paris brest

Forcément, on donne peu de résistance à prendre un dessert. Le Paris-Brest servi dans une forme que je n’ai toujours pas réussi à définir. La pâte à chou (un peu sèche et dure) est roulée sur elle-même je crois avec une épaisseur de crème pralinée à faire pâlir tout le monde (sauf moi, c’est ce que je préfère), le tout parsemé d’éclats de noisettes caramélisées. La crème est dense, très fraîche et très pralinée, difficile de faire la fine bouche.

Mon accompagnateur avait choisi le pot-au-feu, délicieux, même si un peu chiche en légumes (mais pas en viande).

Vous l’aurez compris, dans ce quartier en quête d’adresses « affaire », rodées, sérieuses et efficaces, Terroir Parisien fait le plein. Les prix, à partir de 30 € midi et soir (entrées entre 10 et 15 €, plats entre 19 et 25 €, desserts à 8-10 €).

Terroir Parisien, place de la Bourse, 75002 Paris, 01 83 92 20 30, métro Bourse

« Table

4 réponses à Terroir Parisien

  1. Le Grumeau dit :

    Le Paris-Brest me fait de l’oeil malgré la forme étonnante ! Dommage qu’il n’y ait pas de formule déjeuner effectivement, mais si la clientèle est là…

  2. Jamie dit :

    Ça a l’air très bon mais un peu cher pour la quantité et la qualité?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

facebook twitter rss CONTACT